Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 10:05

Pour cette intercommunalité, les habitants du Tarn-et-Garonne ont de la chance : le correspondant de La Dépêche rend compte fidèlement de ses travaux, tout en annonçant à l’avance la tenue des réunions. C’est ainsi que pour le vote du budget le mercredi 21 mai, une page du journal du 23 mai nous éclaire sur la nouvelle situation. Qui plus est en donnant largement la parole à l’opposition ce qui aide à mieux comprendre le dit budget. N’ayant pu suivre cette réunion je me fie donc au compte-rendu pour quelques observations.

Quand la maire de Durfort déclare : « Cette assemblée ne doit pas servir de tribune politique, c’est avant tout un lieu de travail où nous devons développer un projet de territoire qui donnera de la cohérence à notre communauté des communes » qui peut être d’accord ?

Durfort est avec Castelsarrasin, or Labastide du Temple beaucoup plus proche et qui a fait partie depuis toujours d’un canton de la sous-préfecture, n’y est pas, donc où est la cohérence ?

Le maintien de l’intercommunalité Lavilledieu-Labastide du Temple qui logiquement devrait se trouver avec Castel-Moissac n’a-t-il pas pour raison supérieure d’empêcher la naissance d’une structure importante dans le département ?

Mais bon, puisque la communauté est ainsi, faisons avec, et dans ce cas, affirmer que l’urgence n’est pas la construction d’une maison de l’intercommunalité comme je le pense, est-ce faire œuvre politique ?

Auparavant, l’intercommunalité se réduisait à un face à face Castelsarrasin-Moissac et à présent nous risquons d’être dans le cas inverse : pour réduire les tensions entre les deux villes, y aurait-il la tentation de s’abriter derrière les petites communes nouvelles dans la collectivité ? Rappelons ici leur poids :

Lizac : 503 habitants ; Durfort : 809 habitants ; Montesquieu : 780 habitants ; Boudou : 689 habitants.

Total : 2781 habitants ce qui nous laisse loin derrière la population de Castelsarrasin (13 054 habitants) et Moissac (12 365 habitants). D’une façon ou d’une autre la question de l’équilibre à trouver reste posée.

Par ailleurs je n’ai vu nulle part le montant d’un droit d’entrée dans l’intercommunalité qui a par exemple été imposé à Pompignan pour le retard mis à rejoindre une intercommunalité.

 Bref, parions que si l’intercommunalité avait réussi depuis des années à construire la piscine intercommunale, les habitants regarderaient autrement le vie de cette collectivité. JPD

 

 

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 10:04

A l’heure du vote du budget chacun peut se rendre compte de l’ineptie du fonctionnement financier de nos institutions. Entre les recettes des communes, du département, de l’Etat et de l’intercommunalité, l’imbroglio est incroyable.

Mais commençons par le premier souci de l’intercommunalité : les ordures ménagères.

La taxe est en augmentation car le ramassage des ordures devient toujours plus cher. Rappelons qu’en plus, toutes les communes ne dépendent pas du même syndicat des ordures. Quand vous habitez Cordes ou Saint-Aignan où vont vos ordures : à Montech, Verdun ou Montauban ?

Bref la taxe sera de 494 525 euros (15 280 pour Angeville par exemple).

 Puis passons aux autres recettes fiscales et la « simplification » depuis l’abandon de la taxe professionnelle. De 370 974 euros en 2013 la recette passe à 368 991.

Côté contribution de la valeur ajoutée des entreprises on a une autre baisse : 86 081 en 2013 pour 81 509 en 2014.

 Observons en passant qu’à Saint Nicolas les informations sont affichées sur écran ce qui facilite la lecture pour tout le monde, et plus particulièrement pour le public si par cas il se présente. Je n’ai pas vu le même procédé à Castelsarrasin par exemple.

 Continuons pour les recettes avec le FPIC qui n’est autre, vous l’avez deviné, que le Fond de péréquation des ressources intercommunales. Là, nous avons une dotation de l’Etat qui augmente très vite : 2012 c’est 32000 euros : 2013, 49000 ; et pour 2014 : 118000 !

L’ineptie tient au mode de distribution de ce versement entre intercommunalité et commune. Je ne vais ici entrer dans le détail au risque de faire fuir le lecteur !

 Bref, jetons à présent un coup d’œil sur les dépenses qui, d’après le budget vont augmenter faiblement : de 2 554 000 à 2 587 000. Pour les ordures ménagères le déficit de la déchetterie est de 64 000 euros, pour la voirie nous avons 300 000 euros, pour les indemnités des élus 47 000 euros etc.

 Pour son fonctionnement cette intercommunalité loue un local à la mairie de Saint-Nicolas et utilise la salle de la mairie pour les réunions. A suivre. JPD

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 20:21

 

 clovis hugues

J'ai déjà publié des extraits de la préface que Clovis Hugues a écrite pour Cladel. A présent je peux la proposer en entier.

Les deux hommes ne formaient qu'un !

J'aime ce texte. Jean-Paul Damaggio

 

Clovis Hugues et Léon Cladel

Clovis Hugues et le peuple

Extrait de la préface de Clovis Hugues

 

Clovis Hugues par René Lacôte

 

Clovis Hugues

 PRÉFACE à Kerkadec garde-barrière de Léon Cladel

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Léon Cladel
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 19:58

papeterie.jpg

 

Parmi le passé industriel du Tarn-et-Garonne trop souvent réduit à son fonction agricole, les cheminées de la papèterie de Montech sont encore là pour rappeler un passé glorieux.

Yves Gibert dans une belle brochure a permis de sortir de l’oubli de passé qui a surtout tenu à un homme Aristide Bergès… et à des centaines d’ouvriers et d’ouvrières.

La brochure de 58 pages se présente ainsi :

Première partie :

- Références historiques ; la famille Bergès ; la papeterie

Deuxième partie :

 - Le tour du propriétaire ; la fabrication du papier.

 Livre émouvant quand il rappelle le dur travail des ouvriers et des ouvrières.

Livre illustré de nombreux documents parfois en couleur.

Livre pour ouvrir une brèche dans l’oubli qui entoure ce moment de l’histoire locale.

 Si j’avais à poursuivre ce travail je chercherais du côté syndical.

 Pour l’anecdote j’indique que Montech est évoqué ainsi dans une belle biographie d’Aristide Bergès, une vie d’innovateur, de la papeterie à la houille blanche :

1 ) « En 1911, Achille Bergès s’implique dans les papeteries de Montech, situées dans le Lot-et-Garonne au bord du canal latéral à la Garonne dont elle tire une partie de son énergie. L’entreprise a été fondée en 1857, par Auguste Veissière pour produire du papier paille. En difficulté au début du XXe siècle, Achille Bergès décide de la reprendre sans malheureusement que l’on puisse connaître les raisons de ce choix. Achille Bergès est le maître d’œuvre de la création de la Société anonyme des papeteries de Montech. »

2 ) [Joseph Bergès devient le premier directeur de la société] « Cependant les premiers résultats ne sont guère brillants, ce qui n’est pas sans inquiéter Georges Bergès qui s’en ouvre à Maurice en octobre 1913, envisageant même la reprise par le groupe de Lancey. Aussi, Biclet est-il envoyé faire une expertise de Montech. Il préconise la réorientation commerciale et une augmentation de capital. Apparemment, les résultats ne seront jamais positifs et la société sera absorbée par le groupe des Papeteries de Franc en 1935. »

3 ) « La fille d’Aristide ne quitte Lancey qu’à la fin de sa vie pour se retirer à Montech auprès de sa belle-sœur, où elle décède en 1952. » [elle est enterrée au cimetière de Terre-Cabade à Toulouse, en compagnie d’Amélie Castaing en face du tombeau de ses parents]

 

4 ) « Marcel Déon est alors employé à la direction générale des Papeteries de France après avoir travaillé, avant 1914, aux papeteries de Montech. »

Le lecteur aura remarqué que, bien qu'il s'agisse d'une étude universitaire le Tarn et Garonne a été confondu avec le Lot-et-Garonne. C'est classique, aussi il m'arriva de publier un texte qui s'intitule : "Le Tarn et Garonne n'a jamais existé". JPD

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 22:21

Nombre de siège(s) à pourvoir : 72

Résultats*

 

 

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

44 282 823

 

 

Abstentions

26 290 662

59,37

 

Votants

17 992 161

40,63

 

Blancs ou nuls

773 547

1,75 

4,30

Exprimés

17 218 614

38,88 

95,70

 

Nuances de listes

Voix

% Exprimés

Sièges

Listes d'extrême-gauche (LEXG)

1 050 016

6,10

 

Listes du PCF et du Parti de gauche (LCOP)

1 041 911

6,05

 4

Listes du Parti socialiste (LSOC)

2 838 160

16,48

 14

Listes divers gauche (LDVG)

79 968

0,46

 1

Listes des Verts (LVEC)

2 803 759

16,28

 14

Listes régionaliste (LREG)

42 777

0,25

 

Autres liste (LAUT)

766 894

4,45

 

Listes centre-MoDem (LCMD)

1 455 841

8,46

 6

Listes de la majorité (LMAJ)

4 799 908

27,88

 29

Listes divers droite (LDVD)

1 160 636

6,74

 1

Listes du Front national (LFN)

1 091 691

6,34

 3

Listes d'extrême-droite (LEXD)

87 053

0,51

 
Repost 0
Published by éditions la brochure - dans actualité
commenter cet article
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 20:55

ouvrier.jpg

 

Le livre : Grèves de Castelsarrasin 1912-1914

 

En 1996, avec les amis de Point Gauche ! nous avons étudié le Front populaire et ce travail m'a conduit vers l'énorme grève de l'usine de Castelsarrasin en 1914. Membre du PCF pendant quinze ans, syndicaliste toute ma vie, je n'avais jamais entendu parler de cet événement incroyable. Mais je sais que les militants n'ont pas le temps de regarder derrière tellement ils ont en vue la seule ligne d'horizon ! J'ai décidé de cette publication peu orthodoxe où j'ai inventé un jeune narrateur de la grève. Le document épuisé est à présent consultable sur ce blog.

Autre article sur ce blog : ICI et ICI

      Dix ans après cette publication Bernard Ouardes grâce à des sources nouvelles et grâce à une connaissance globale de l'usine - il habite Castelsarrasin - a pu publier Castelsarrasin dans la tourmente sociale, un livre unique toujours disponible chez l'auteur, qui sera présenté prochainement sur ce blog.

Jean-Paul Damaggio

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 20:50

Genevieve.JPG

Le 21 mai à Castelsarrasin, dans le cadre des conférences de l’ASPC, Geneviève Quiriny-Duckets nous a invités à suivre les traces de cette femme au parcours rocambolesque.

S’appuyant sur une riche documentation iconographique, elle a pu captiver le public nombreux à partir d’une histoire qui, de Castelsarrasin, où passa un temps Stéphanie, nous a conduit jusqu’au duché de Bade après avoir traversé la « cour » de Napoléon 1er et Joséphine… de Beauharnais.

Comment ne pas être fasciné par une des rares personnes qui a pu côtoyer de près les deux Napoléon ayant vécu de 1789 à 1860 ?

Si son histoire est rocambolesque cela tient aussi à l’histoire très mouvementée du XIXe siècle, Stéphanie nous permettant de lier la petite et la grande histoire comme le prouve la belle brochure réalisée pour y retrouver le contenu de cette conférence.

 Rocambole et mystère. La conférencière a pu avec humour nous faire toucher du doigt le mystère que représente cette femme qui a écrit des souvenirs qui s’interrompent brusquement au milieu d’une phrase !

Mais d’un fil à l’autre, de témoignages et documents on a pu arriver à l’acte de décès rédigé en italien car elle meurt à Nice où elle espérait se soigner en 1860.

 

Ci-dessous la couverture de la brochure toute en couleur de 14 euros pour 60 pages en format A4 disponible auprès de l’APSC. Vous pouvez nous la contacter, on fera suivre. JP Damaggio

stephanie-blog.jpg

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans hiistoire
commenter cet article
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 22:25

 

 lorca.jpg

A Grenade ou le PP a refusé pendant des années de retirer un monolithe à la gloire de Primo de Rivera vient de s'emparer de Lorca assassiné par les Franquistes, dans le cadre de la campagne des européennes. C'était à l'occasion d'une intervention, Place de la Romanilla, au centre Lorca. Il est exact qu'Aznar a contribué à la création de ce lieu hommage à Lorca (la droite espagnole a parfois été plus audacieuse sur ce point que le PSOE) mais Sebastián Pérez se distingue trop, depuis des années comme usant de la mémoire de Lorca à son profit.

 

Ce centre devait ouvrir en 2010 mais l'Europe retira son aide financière à un projet qui est passé de 18 à 23 millions d'euros. Voir ici. JPD

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Rajaud guerre d'espagne
commenter cet article
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 20:31

Le Canard enchaîné d’aujourd’hui mentionne un fait que nous pouvons confirmer avec quelques éléments complémentaires.

1 ) En effet avec la carte Visa de la Banque postale impossible de retirer de l’argent aux distributeurs des banques des USA.

2 ) Sauf que si vous faites le retrait pour de petites sommes, là c’est possible ! Sauf que la commission est importante aussi bien du côté USA qu’à la Banque postale !

3 ) Mais dans les magasins votre carte Visa fonctionne.

4 ) Par chance, nous avions une MasterCard du Crédit agricole et là pas de problème !

Alors vive la Banque postale qui n’informe pas ses clients du problème !

Jean-Paul Damaggio

 

Une Visa sans visa  Canard enchaîné 21 mai 2014

PARTI rendre visite à sa fille, étudiante à San Francisco, au mois de février, Jacques n'a pas pu retirer d'argent sur le territoire américain avec sa carte Visa. Malgré d'innombrables essais et autant d'appels à La Banque postale des Pyrénées- Orientales, qui gère son compte, pas un dollar ne lui a été distribué au cours de ses trois semaines de voyage. Seul un paiement par empreinte de carte est passé chez un garagiste californien. Bizarre...

A chaque appel, sa banque invoque le même motif : « Dorénavant, il faut avertir votre agence de tout déplacement à l'étranger, de votre destination et de la durée de votre séjour. » Et de l'âge du capitaine, tant qu'on y est ?

En désespoir de cause, Jacques demande un virement sur le compte de sa fille. Pas de problème, répond la banquière : il n'a qu'à se présenter à un guichet de La Banque postale avec un RIB du compte destinataire. C'est bien connu, San Francisco regorge de bureaux de poste français...

Rentré chez lui, Jacques reçoit de nouvelles explications : « Nous n'avons pas de traces de demande d'autorisation en provenance des Etats-Unis. (...) Le dysfonctionnement se situe au niveau des banques américaines, ce n'est pas de la responsabilité de La Banque postale. Tant pis si le client paie cher un service censé lui garantir des retraits faciles dans le monde entier. Pour San Francisco, t'as plus rien...

Joints par « Le Canard «, les services de l'établissement bancaire expliquent que celui- ci peut être amené, « afin de protéger ses clients, à refuser de manière préventive certaines transactions, notamment dans des pays où la puce sur les cartes bancaires n'est pas obligatoire ». Comment, dans ce cas-là, Jacques a-t-il pu payer le garagiste américain ?

Mystère et bubble gum

 Dominique Jaillet

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans USA
commenter cet article
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 14:23

Je travaille sur un livre concernant la création de la voie ferrée Castelsarrasin-Beaumont et juste au moment où je me préparais à placer en conclusion ce poème de Cladel, le téléphone sonne : la librairie Appel du Livre me demande s'il me reste toujours des actes du Colloque Cladel !

 

Le Monstre

Il arrive, il regarde, il fume, il souffle, il passe.

Il est passé, le grand Monstre admirable issu

De l'homme ; il est passé : l'avez-vous aperçu

Mordant le mors, hurlant la faim, mangeant l'espace ?

 

Où va-t-il ? où va-t-il, avec le feu reçu

De Prométhée, avec son cri, sa carapace,

Ses yeux de sang, ses pieds de fer, son air rapace ?

Va-t-il dévorer Dieu, qui ne l'a pas conçu ?...

 

II le dévorera, vous verrez, et la nue,

S'ouvrant avec horreur à la bête inconnue,

Aura les flancs troués par ses sabots d'airain.

 

Il vole, il plane, il est son propre souverain ;

Il vient de terre, il monte : il a le ciel pour cible,

L'hippogriffe acharné, l'hippogriffe invincible !

1886.  Léon Cladel

 

Perbosc voulait voir dans ce poème une préfiguration de l’avion.

Fabrice Michaux dans ses notes des Poésies de Cladel (publiées chez Arelire) indique : « Il est sans doute aussi, dans l’esprit de Cladel, le train… »

Je reconnais en effet le train, dont Cladel fera un de ses plus beaux romans Kerkadec garde-barrière quand Zola préfèrera titrer à propos de la même nouveauté, sur la machine, La Bête humaine.

Même si la machine est l’objet central du poème, Cladel nous rappelle tout d’abord que cette machine est issue de l’homme. JPD

 

 

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Léon Cladel
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche