Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 16:43

couv-castel-beaumont.JPG

A l’invitation de l’Association de Sauvegarde du Patrimoine de Castelsarrasin Jean-Paul Damaggio présentera le Mercredi 15 octobre dans la salle à côté de la bibliothèque de Castelsarrasin, son étude sur la création de la voie ferrée Castelsarrasin-Beaumont de Lomagne, de 18 h à 19h 30.

En s’appuyant sur des photos rassemblées par les amis de l’ASPC il va surtout faire revivre ceux qui ont donné forme à cette voie ferrée par l’élaboration du projet (Charles de Freycinet), par les réclamations, pétitions (les citoyens, les élus etc.), et par ceux qui ont construit la ligne.

Ce projet est le dernier projet ferroviaire important dans la région (sans compter les tramways qui appartiennent à une autre histoire) et il sera dignement fêté à Beaumont de Lomagne le jour de son inauguration le 6 novembre 1904.

 

 

Le livre : 120 pages, 15 euros. De nombreuses photos et documents.

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 14:31

Tous-capables.jpg

 

Le 13 septembre 1994, voici presque vingt ans, l’ami Jean-Paul Guiraud était trouvé mort dans sa maison. Périodiquement, il me manque. Périodiquement je rêve d’un immense hommage à cet artiste hors du commun.

J’ai une certaine passion pour les dessinateurs qui en quelques traits réussissent à dire le monde mieux que n’importe quels discours.

C’est avec les Journées de Larrazet que j’ai appris à connaître peu à peu son talent et son humanisme : pour un dessinateur il n’y a pas de talent sans sincérité. Il lui fallait du courage pour croquer des gens du village car, tout dessinateur a fait l’expérience de ce commentaire : « Tu ne m’as pas fait très ressemblant ! » Il ne cherchait pas le consensus.

 En 1986 j’ai eu envie d’habiter ma double solitude : ma compagne s’était éloignée de moi et moi je m’éloignais du communisme officiel. J’ai donc commencé à militer au Groupe Français d’Education Nouvelle. Et comme je venais de faire l’acquisition de mon premier ordinateur (un Amstrad) et de ma deuxième photocopieuse, j’ai pensé à la rédaction d’un trimestriel qui, GFEN oblige, allait s’appeler TOUS CAPABLES avec comme sous-titre : savoir / pouvoir / démocratie.

 Je m’étais dit que je pouvais faire imprimer la couverture qui me servirait ensuite pour tous les numéros. Et j’ai porté ma maquette chez un imprimeur où, surprise, je découvre que l’ami Jean-Paul Guiraud faisait office de graphiste. Généreux comme toujours, il me proposa alors, tout en conservant l’esprit du projet de me dessiner la dite couverture.

 Elle permet une lecture à plusieurs niveaux :

1 ) Capable / incapable : ce sont finalement les incapables qui sont à l’honneur !

2 ) Capable/ coupable : pourquoi ce glissement de sens ?

3 ) Et enfin la souris qui n’est autre que Guiraud lui-même !

4 ) Avec ce jeu sur l’armoire : Sel / Poi / Ine. Sur l’armoire c’est Poivre et Farine et dans la vie c’est Poitrine.

 

Voici le sommaire du n° 1 :

Quel chemin ? Jean-Paul Damaggio

Rencontre avec un ouvrier : savoir ouvrier aujourd’hui avec René Tabarly

[cinq ans après j’allais habiter à côté de chez lui et je viens de le croiser à Bruniquel : sa mère vient de mourir quatre jours avant ses cent ans !]

Le Trait d’Union, Alain Daziron

Formation et idéologie : Alain Taché [c’était mon cousin que je croisais alors au GFEN]

Enseigner l’occitan aux enfants de 1986 : Gibelin [un militant occitaniste de Grasse]

Et l’enfance commence : Jean-Paul Damaggio

Un texte d’enfant : Le bon élève

Rencontre avec Patrick Tort

 Voici le sommaire du n°2 : Mai 1987

A suivre … J-P Damaggio

Rencontre avec un cultivateur : Gérard Tartanac

[une rencontre qui m’a marqué pour toujours]

De son expérience au mouvement des instits : Lucien Bonnafé

[un homme avec qui j’ai beaucoup échangé]

Que devient l’explication quand la bataille est la construction du savoir ? Alain Miossec

Rencontre avec J-Y Rochex

Le carré magique et ses suites, Jean-Paul Damaggio

Un document d’histoire : Hugues Panassié en 1936

 Voici le sommaire du n°3, le dernier numéro : septembre 1987

Bilan Jean-Paul Damaggio

Documents sur l’éducation :

Un article sur l’éducation dans le premier journal de Montauban en 1776

Un dépliant pour recruter des jeunes filles dans une pension à Montauban en 1790

Poésie :

Deux poètes à Montauban

Chronique de verre, Sylvie Larroque

Poèmes d’enfants au CP

Poèmes du recueil : « Ecrivaillures »

La créaction, Jean-Paul Damaggio

10 ans de propos de Bernard Lubat

 La mort de Tous Capables tient au fait qu’est né un autre journal, Le Gyrophare, animé par un groupe d’instits sur le terrain du syndicalisme. Jean-Paul Damaggio

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 15:24

 

 les-dames-de-la-halle-copie-1.jpg

Dans le cadre du classique festival Offenbach de Bruniquel la Compagnie de la Tour Brunehaut propose cette année un opéré bouffe en un seul acte : Mesdames de la Halle.

Spectacle plus court que d’habitude, moins connu, mais tout aussi hilarant.

Pour corser la pièce, un prologue a été ajouté grâce à un dentiste de choc, et les autres artistes classiques du festival ont pu s’en donner à cœur joie, à coup de salades et de poireaux.

Les dames de la Halle vont découvrir un autre monde que celui des rois : le petit monde du peuple avec ses chenapans, ses rêves et ses surprises.

Les musiciens toujours sous la direction de Jean-Christophe Keck ont bien sûr apporté toute leur passion à l’œuvre. Passion d’autant plus méritoire que le public ne pouvant y retrouver des airs connus était plus difficile à captiver.

Car en fait, Offenbach est dans nos mémoires le plus souvent sans qu’on le sache.

Après 18 représentations nous pouvons mieux saisir les finesses de cet auteur qui pourtant ne fait pas dans la dentelle afin de déclencher le rire des spectateurs.

Cette année les spectaculaires changement de décor ont été un peu absent et compensés par des trouvailles quant à la mise en scène avec un théâtre dans le théâtre comme le montre le spectacle d’ombres que le héros essaie de suivre pour gagner le cœur de sa belle (et surtout son portefeuille).

Le détour par Bruniquel reste de saison et pour tout savoir le mieux c’est de se reporter sur le site :

 

Sur Youtube le spectacle version 2006

 

Tout sur le site : ICI

la-lune-et-le-soleil.jpg

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 18:35

Délégués sénatoriales TetG 2014

Peut-être est-ce la seule liste rendue publique des délégués aux sénatoriales ?

Elle rappelle mon admiration, indépendamment des idées, pour ceux qui prennent sur leur temps pour s'occuper de la chose publique. C'est vrai, une petite minorité bénéficie de pas mal de privilèges en échange de la fonction politique. Un peu comme mon admiration pour tous ceux qui, sur les terrains de sport, animent des équipes de jeunes et qui sont la majorité à côté du sport mafia. Dans une liste tout le monde est sur la même marche du podium.

Après, à chacun de se faire son idée. JPD

Voir également la liste de tous les élus municipaux du Tarn et Garonne :

Les élus municipaux du Tarn et Garonne

 

 

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 18:12

 

N'étant pas dans le département début juillet j'ai raté l'information qui est sur le site national du PRG :

"Vendredi 4 Juillet s’est tenue à Montbeton l’Assemblée Générale de la fédération du Parti Radical de Gauche de Tarn-et-Garonne présidée par Sylvia Pinel, et en présence de la députée européenne Virginie Rosière.

Jean-Michel BAYLET (Sénateur sortant et Président du Conseil Général) et Francis LABRUYERE (Maire de Villemade et Président de l’Association des Maires) ont été ainsi désigné candidats du PRG pour les élections Sénatoriales du 28 Septembre prochain.

Les deux candidats iront très prochainement à la rencontre des grands électeurs Tarn-et-Garonnais."

Donc le mystère est levé côté PRG : J-M Baylet tente de jouer la sécurité en présentant le président de l'association des maires du Tarn et Garonne.

Que va-t-il se passer du côté du PS qui avait souhaité une alliance ?

 

Jean Paul Damaggio

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 17:55

 

 alain-mariet.JPG

Pour faire connaître l'histoire de sa commune, le travail d'Alain Mariet, qui vient de décéder, a été phénoménal. Pour ça il faut se reporter aux documents de La Feuille bourretoise.

Pour des raisons que je n'ai pas cherché à élucider cette publication internet a cessé en 2008 peu après que dans le numéro n°22 on y évoque mon intervention le 5 avril 2008.

Six ans déjà ! J'y retrouve l'idée d'une conférence sur Victor Malrieu qui n'a jamais abouti. Après cette réunion de 2008 nous étions allé visiter Pierre Malrieu à Penne. Et aujourd'hui tous ces souvenirs me reviennent avec émotion.

Ceci étant Alain était si discret que son nom n'apparaît nulle part.

 Parmi ses projets il y avait le suivant présent sur un autre site qu'il a animé et dontil m'avait parlé :

Association de Sauvegarde

"La Grande Guerre

A l'occasion du centenaire de la Guerre de 1914-1918, notre Association entend se joindre au devoir de mémoire rendu par la Nation aux combattants de la Grande Guerre et aux souffrances des populations durant ces terribles années. Localement, nous devons rendre Honneur aux jeunes de Bourret et des villages voisins, partis se battre loin de chez eux pour défendre la Patrie et la Liberté !

Nous recherchons tout document conservé dans les familles de nos villages concernant cette période-là (lettres de poilus, photos, témoignages, textes divers…)

Aussi  dans le courant de l'année nous publierons une brochure, témoignant de la façon dont s’est passé le conflit chez nous, témoignant du courage de chacune et chacun, femmes et enfants qui en l’absence du père, du mari parti sur le front, assumèrent toutes les tâches quotidiennes. Et la reconnaissance des efforts était souvent, en ces temps là, récompensée par l’annonce d’un décès…

Les travaux réalisés à partir des documents reçus (ceux que vous nous transmettrez en nous contactant aux adresses indiquées en haut et bas de page!), seront présentés lors d’une manifestation en Mairie de Bourret à une date qui sera communiquée ultérieurement ! Lors de cette réunion vous pourrez bien sûr vous procurer cette brochure illustrée !"

 Sur ce site vous trouverez des documents sur les Ponts Gisclard une des dernières réunions (très réussie) dont nous avions parlé ensemble.

Cher Alain, comment s'incliner devant des coups pareils ?

 

Tu avais aussi publié un travail sur l'école que j'essaierais de mettre sur internet pour soutenir ta mémoire.

Dans cette école de Bourret, je m'en souviendrai toujours, j'tais arrivé en remplacement dans la classe et j'interrogeai les gamins dont un du fond totalement enthousiaste. Alors une gamine, devant, m'expliqua : "Mais vous ne voyez pas qu'il est nul !". Alors l'enfant du fond ajouta : "Oui monsieur, je suis le premier en commençant par la fin !"

Jean-Paul Damaggio

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 22:39

J'avais vingt ans et j'ai croisé trois fois Alain Mariet.

Plusieurs coïncidences font que je m'en suis souvenu.

Gamin, j'ai habité dans une maison appartenant à sa tante !

Et pour ma première réunion syndicale dans une salle de La Fobio

c'était son père qui présidait.

Puis il s'est occupé de Peuple et culture

et ce fut l'occasion de le retrouver ici ou là.

Pendant vingt ans et plus, il disparu de mon horizon.

Nos vies n'ayant pas eu à se croiser !

Jusqu'à ce jour où à Lavit,

André Dupuy m'a invité à parler des révoltés de 1851 dans sa commune.

Alain était là avec toujours une passion dans la voix.

Il m'avait promis de m'inviter à parler de 1851 dans sa commune de Bourret avec l'association qu'il animait. Et ce fut fait.

Là naquit un nouveau type de relations.

Il avait envie d'écrire quelques brochures.

Il a commencé par un travail sur La Chanson du bouvier.

A cette occasion il y eut une présentation  à Bourret. J'ai aussitôt aimé cette façon de chercher la communication qu'il n'avait pas facile. Sans prétention il voulait témoigner.

Dans le contexte présent il a eu envie de témoigner sur la religion sans sectarisme mais sans masquer ses propres opinions de libre-penseur.

Il avait aussi écrit un texte sur Darwin et la dernière fois que je l'ai eu au téléphone c'était au moment des inondations. Il m'avait envoyé un récit des inondations à Bourret en 1875 écrit par le curé. Par la suite je suis parti en vacances et je n'avais aucune réponse sur le mail.

Souvent je passais devant chez lui pour aller voir mes petit-enfants, je voyais sa C1 rouge (on avait la même petite voiture) et je me disais : je vais m'arrêter. Puis pris par la vie, je ne me suis pas arrêté…

Alain avait de gros problèmes de santé, des soucis, mais il avait gardé son humanisme qu'il avait à 20 ans. C'est la première fois que décède un auteur de La Brochure.

Je pense à tous ceux qui sont pris par une grande tristesse à l'annonce de son décès.

Je suis de tout cœur avec eux. Jean Paul Damaggio

P.S. : La crémation est prévue à Montauban lundi 28 juillet à 13 h 30.

 

 

 

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 13:32

sans-titre.png

Sans doute avais-je remarqué ce cucurbitacée mais sans lui prêter vraiment attention. Je l'avoue, si hier quelqu'un m'avait demandé ce qu'est un pâtisson ou artichaut d'Espagne, ou artichaut d'Israël, ou bonnet-de-prêtre, ou bonnet d'électeur, ou couronne impériale, j'aurais affiché mon ignorance.

Mais voilà, aujourd'hui sur le marché de Castelsarrasin, devant moi une dame achetait des pâtissons et questionnait le paysan sur la culture de ce produit. Il précisait que si le pied de courgette ne donne qu'une ou deux courgettes par jour, le pâtisson est plus fourni, mais il faut les ramasser régulièrement sinon il devient trop gros. Le ramassage est d'ailleurs assez difficile ("c'est pour ça que je le laisse à ma femme" précise le paysan) car on se pique et on en oublie.

 

Les cucurbitacées sont toujours pleines de surprises ! JPD

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 21:02

castel.jpg

Nous avions rendu compte de la présentation du colloque dans le Petit Journal. Nous ne pouvons donc que faire de même avec celui de La Dépêche d'autant qu'au moment où j'annonce que je reporte à plus tard mes articles sur Verfeuil, le voici cité sur le journal ! JP D

 

"Au travers de leur spécialité, pas moins de quatre conférenciers ont contribué à faire mieux connaître cette manifestation du monde ouvrier à la veille de la Grande Guerre. Un conflit qui, du 25 mai au 29 juillet 1914, a été le plus long conflit social connu dans le Tarn-et-Garonne.

Conférence d'historien pour Bernard Ouardes qui dresse un historique détaillé sur la création de l'entreprise, son personnel, son évolution, le conflit né suite à un accident mortel du travail, les revendications des salariés, avec des tensions parfois très dures entre ces derniers, la municipalité, les forces de l'ordre, la direction.

Le rôle syndical, étant important dans ce conflit, Jean Saltarel, président de l'IDHS 82, ne pouvait manquer de parler du contexte syndical, à partir de la Charte d'Amiens de 1906, passant ensuite à la création de la Bourse du travail de Montauban, le développement du syndicalisme autour des centres industriels de Castelsarrasin, Caussade, Septfonds, Grisolles, Lexos, Montech.

En 1907, on recense 23 syndicats adhérents à la Bourse du travail, représentant 1 400 syndiqués. Viennent ensuite la création du Conseil des Prud'hommes, en 1907 et de l'UD en 1912.

Alain Raynal, lui, traite du rôle joué à l'époque par Jaurès dont les articles traduisent «sa préoccupation majeure et largement prioritaire vers les menaces de guerre». Quant à Verfeuil, il adhère à la fédération de la SFIO, maintenant dans ses articles ses convictions pacifistes en militant dans le courant de J. Longuet.

Il appartenait à Rémy Pech, professeur émérite d'histoire contemporaine de clôturer ce cycle. Il brosse à grands traits le contexte économique et social de la grève de Castelsarrasin. Le prolétariat subit le chômage, les pressions sur salaires, les cadences avec des conditions de travail dégradées. Mais le syndicalisme prend naissance et prépare «un projet de société fondé sur le progrès collectif qui pourrait se substituer à l'individualisme et au profit».

En concluant, Rémy Pech salue les efforts de l'IDHS 82 qui œuvre pour associer la mémoire et l'histoire. La Dépêche du Midi"

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 21:00

 

 angeville.jpg

Un ami me communique le livre de François Condé qui a eu l'audace de croquer toutes les églises et toutes les chapelles du Tarn et Garonne ainsi regroupés dans un beau livre.

J'en profite pour donner le cas de l'église de mon village, un croquis accompagné, come tous les autres par une petite notice : "Eglise appartenant à plusieurs époques du XVI au XIXème siècle. Elle possède un chevet à trois pans et sa façade occidentale présente un portail à voussures orné de chapiteaux sculptés et surmonté d'un clocher mur triangulaire à cinq baies.

J'ai rêvé de produire un livre équivalent : toutes les horloges publiques du Tarn et Garonne, non pas croquées mais photographiées, horloges que je trouve dans le livre, vu l'angle du dessin que sur celle de Laguépie, de Saint Etienne de Tulmont, d'Albias, la Chapelle de l'Hôpital à Montauban, Poupas, Mansonville et on les devinent sur quelques autres.

 

Bref un bel ouvrage. JPD

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure
  • Le blog des Editions la Brochure
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche