Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 18:15
La réunion sur de Mazade à Castelsarrasin

Je l'ai indiqué dès le début de la réunion et il vaut peut-être mieux le rappeler : en 1986 j'ai publié un livre sur Mary-Lafon détracteur n°1 du poète Jasmin, ce qui m'a fait croiser de Mazade défenseur n°1 de Jasmin, et j'ai précisé : "je suis du côté de Mary-Lafon mais il est bon de connaître l'antithèse pour mieux apprécier la synthèse."

Par sa contribution à l’histoire de la Revue des Deux Mondes, pendant cinquante ans, Charles de Mazade (1820-1893) a permis de donner vie à ce qui constitue jusqu’à aujourd’hui, une colonne vertébrale de l’histoire de France. Natif de Castelsarrasin qu’il écrivait (Castel-Sarrazin) il en a conservé avec ses liens gersois, une grande admiration pour la civilisation latine. Auteur d’une histoire de l’Espagne qui a fait référence, il a souhaité donner quelques lettres de noblesses à un courant politique modéré qu’on peut appeler «centriste». Ce courant, il l’a défendu y compris en Italie en soutenant Cavour, qui finalement sera celui qui a réussi à unifier l’Italie, ou en Espagne en combattant Donosio Cortès et l’extrême-droite.

J'ai attiré l’attention sur son grand-père conventionnel, qui a traversé la Révolution française en défendant les idées reprises ensuite par son petit-fils. Grâce à des documents aimablement transmis par George Forestié j'ai pu évoquer quelques actes de ce Conventionnel.

A la fin de la réunion, il a été justement rappelé qu’on peut poursuivre la réflexion en se plongeant dans, Gabriel de Broglie, Histoire politique de la Revue des Deux Mondes de 1829 à 1979, Paris, Perrin, 1979, 381 p, et dans le roman de Pierre Benoist, Flamarens, le village berceau de la famille Tartanac, où de Mazade qui y apparaît, a aimé vivre pour se reposer des turbulences parisiennes. J-P Damaggio

P.S. Bien d’autres aspects du personnage pouvaient être évoqués comme ses liens avec La Pologne par le mariage de sa sœur et qui ont donné lieu… à une Histoire de la Pologne. Ils peuvent se découvrir sur le livre.

Repost 0
Published by éditions la brochure
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 21:53
Nonorgues à Bruniquel

Sympathique réunion d'une cinquantaine de personnes pour rencontrer la mémoire du curé Nonorgues à la salle des fêtes de Bruniquel entre 18 h et 19 h.

Je ne peux dire plus que ce que j'ai dit dans le livre.

René Tabarly avait préparé un tableau avec la photo de la tombe, la photo du curé té,moignages vivants du passage du chanoine dans la commune.

Le maire Michel Montet était là pour suivre sagement l'exposé des références relevées sur ce Bruniquelais.

M. et Mme Soulier étaient venus de Caussade pour se plonger dans les premières études sur la préhistoire à Bruniquel, M. Soulier ayant contribué à élargir encore cette période par la découverte d'une fameuse grotte.

André Lacombe grand connaisseur de Montricoux était là avec la liste des Nonorgues natifs de la commune.

Par les hasards de la vie, ma tante et ma sœur s'étaient jointes au public.

Le correspondant de La Dépêche, M. Soulié qui avait fait une belle annonce dans le journal occupait le premier rang.

Quand j'ai évoqué la canne marteau utilisée par le curé et que je ne connaissais pas, une jeune fille au premier rang a aussitôt tapé sur son Smartphone pour nous montrer une telle canne.

Un couple s'est avancé à la fin pour me rappeler que j'avais été instit à Monclar, et en quelques instants ma mémoire a fait un grand bond en arrière, il s'agissait d'un couple de Hollandais dont les enfants étaient arrivés à l'école sans connaître la langue et la maman avait été autorisée à venir en classe pour aider sa fille.

Au centre de la salle, un grand connaisseur du sujet.

René Tabarly qui se demande où pouvait habiter le curé. Je demande si le presbytère était assez grand pour recevoir une collection. Oui, il était grand.

A parler de Nonorgues, devant sa photo, en ce lieu, j'avais plus que jamais l'impression que l'homme était vivant.

Aujourd'hui la coupure histoire/préhistoire, viendrait de la coupure avant et après l'écriture.

A parler, je me rends compte que le Tarn-et-Garonne n'a en rien honoré un précurseur, un pionnier, un inventeur, on dit les autorités anglaises et françaises.

A propos des Anglais, un participant observe que si avec le premier Bonaparte en Egypte les Français se sont montrés d'une grande curiosité intellectuelle, avec le deuxième Bonaparte les Anglais ont pris de l'avance, la France étant plus soumise à l'Eglise catholique même si les Religieux anglais n'ont pas été tendres avec Darwin.

J'ai oublié de le noter mais dans sa grande générosité le curé Nonorgues a été très accueillant pour des chercheurs le plus souvent protestants.

Les 20 livres vendus ont clôturé la réunion avec une idée : et si je faisais un livre sur l'histoire du safran en Tarn-et-Garonne ?

J-P Damaggio

Repost 0
Published by éditions la brochure
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 18:27
Livre sur Castan

Le livre que je propose est un éclairage sur un seul aspect des combats de Félix Castan : le lien entre son marxisme affiché et son occitanisme militant.

 L'essentiel de la publication repose sur des documents en lien avec le sujet issus de mes archives personnelles, ayant participé à toutes les réunions de l'Institut de Recherche Marxiste groupe 2 de Toulouse qui avait pour but d'étudier cette question.

 Félix Castan pratiquant le débat public il s'agit de documents contradictoires, car bien qu'ayant été membre du PCF très longtemps, il a été contesté par ses camarades. Les documents vont de 1952 à 1995. JPD

 

J'ai déjà donné le sommaire : ICI

Le livre est paru :

280 pages, format A5, ISBN 978-2-37451-017-0, prix 15 euros

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans occitanie
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 21:22
Charles de Mazade par David

Je découvre qu'Overblog accepte à présent les fichiers joints donc voici celui-ci sur Charles de Mazade.

Non erreur, il faut payer. Donc rendez-vous à ce lien :

ICI

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 21:21
Salon de Nègrepelisse

Les Editions La Brochure seront au salon du livre de Négrepelisse.

Repost 0
Published by éditions la brochure
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 21:04

Salle des fêtes, Bruniquel

Mardi 14 mars

de 18 h à 19 h

Présentation du

Curé Nonorgues

Par Jean-Paul Damaggio

 

Le curé Nonorgues natif de Montricoux a été de 1827 à 1886, le curé du village et en même temps un pionnier en matière de recherches préhistoriques. Sa collection fut une référence internationale.

Voir les commentaires

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 15:44

Ce livre vient de donner lieu à une émission sur CFM Caylus :

http://cfmradio.fr/podcast/25-figures-du-caussadais/

 

Une belle occasion pour rendre hommage aux diverses personnes qui m'ont aidé directement ou indirectement à écrire ce livre :

- Malou Rauzet

- René Bonetti

- Noël Arnaud

- Pierre Malrieu

- Michel Ferrer

- Raymond Granier

- Yves Vidaillac

- M et Mme Maruejols

- Tony Meler

- Diego Lara

- René Tabarly

- Pierre Caors

- et Joan Pericas.

Sans oublier Marie-France Durand.

Une longue liste de porteurs de la culture populaire. J-P Damaggio

Repost 0
Published by éditions la brochure
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 15:34
logo festival de montauban

logo festival de montauban

Marxismes et occitanismes selon Félix Castan

par Jean-Paul Damaggio

Livre à paraître le 1er mars, 280 pages, dix pages couleur,

15 euros.

Sommaire

 Introduction

Première partie :

de la théorie vers la pratique

Le groupe de l’IRM / Henri Lefebvre / Le marxisme comme méthode ? / L’économie et la culture

Retour sur Henri Lefebvre / La vallée de Campan

 

Deuxième partie :

de la pratique vers la théorie

L’identité / Le Festival / La Mostra / La Maison des Jeunes de Larrazet

Le cas spécial des Drapiers jacobins / Le Baroque / Olympe de Gouges

Conclusion

Documents :

1-Brefs éléments biographiques

2-Le Patriote du Sud-ouest, dossier 1952 (textes Castan, IEO, et Marty)

3-Castan face aux historiens communistes (Bourderon-Castan)

4-Débat à Toulouse : Castan, Mazauric, Sicre…

5-La région ça n'existe pas ? Jean-Claude Lévy

Réponse de Félix Castan, « Un plateau de fromages... » à Jean-Claude Lévy (Révolution n° 146)

6-Les drapiers jacobins de Benedetto, Castan, Mazauric

7-Sur l'Inquisition, 1982, Jean-Paul Damaggio

8-Castan-Ingres, 23e Festival d'Occitanie, 1980

9-René Merle à Larrazet, 8 novembre 2008

10-F. Castan : "Poupre et Compagnie: Lutte des classes ou lutte des langues ? La Mòstra del Larzac - n°2, 31 mars 1976

11-P-V de quatre réunions de l'Institut de Recherches Marxistes (IRM) Toulouse Groupe 2

12-Réponse aux communistes de Montpellier

13-Henri Lefebvre et l’Occitanie, Autrement 1980

14-La Mostra 1994, Rosendo Li, Point Gauche ! 1995

15-Claude Sicre et Louis Destrem, L’Humanité, 1988

16 - Se casser, se caser, ou se caler, J-P Damaggio (1987)

17 - Révolution n°724, 13 janvier 1994, Castan, Tribune de discussion du 28 ème Congrès du PCF

18 - Ultime lettre de Félix Castan à mon adresse

19 - Commentaires de J-P Damaggio à la lettre précédente

20 – Article de Castan : la revue Europe, 1985

21 - Dossier Siège de Montauban de Benedetto

Sources

Cahier photos

Voir les commentaires

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 14:24
De Mazade, Mary-Lafon, l’occitan

format A5, 230 pages, 15 euros, ISBN 978-2-37451-011-8

Le livre contient une biographie de Charles de Mazade mais surtout plusieurs textes de lui dont les textes sur Jasmin.

Ce livre sera présenté à Castelsarrasin dans le cadre des conférences de l'ASPC en mars 2017

 

Mary-Lafon est né à Lafrançaise (82) en 1810.

De Mazade est né à Castelsarrasin (82) en 1820.

Les deux hommes avaient tout pour être les meilleurs amis du monde pour cause d’une passion commune pour l’Europe latine.

Si j’avais à suggérer des thèmes de thèse littéraire, je proposerais une étude comparée de l’Histoire d’Espagne par Mary-Lafon, et de l’Histoire d’Espagne par De Mazade !

Il y a 30 ans j’ai étudié le cas de Mary-Lafon et il m’est arrivé de croiser Charles de Mazade qui dans une revue parisienne, avait fait l’éloge de Jasmin, dont Mary-Lafon était le détracteur en chef !

Puis en étudiant le cas des élections municipales à Castelsarrasin en 1790 j’ai alors découvert que celui que je prenais pour un Parisien était d’une famille fortement implanté dans la ville.

Voilà comment j’en suis arrivé à creuser le cas de ce géant de la pensée seulement évoqué par Marcel Maurières dans le livre 800 auteurs à partir de sources venues du Gers. Un géant de la pensée qui sans usage de la moindre intrigue est devenu président de l’Académie française.

J’ai alors compris, il y a seulement quelques jours, pourquoi, en lisant sur la Revue des deux Mondes, le premier article de Charles de Mazade concernant Jasmin, Mary-Lafon a dû piquer une colère mémorable.

Il a aussitôt compris les suites pour lui terrifiantes de l’article :

-Jasmin allait pouvoir symboliser un usage de la langue d’oc au service des puissants

-Des républicains, s’appuyant sur cette notoriété, pouvant en tirer comme leçon définitive que la république passe obligatoirement par le français.

L’enjeu n’est pas la qualité de l’œuvre de Jasmin, la langue de Jasmin mais la fonction de l’occitan.

Que Jasmin soit un modéré ne pouvait pas heurter Mary-Lafon qui l’était dans l’univers républicain.

Que Jasmin devienne une référence car la Revue des deux Mondes était une référence, c’était la garantie que ceux qui usaient la langue d’oc non pour conforter les amis de l’ordre, mais les amis de la République, allaient être doublement effacés de l’histoire !

Effacés pour les promoteurs d’une langue d’oc bien sage.

Effacés par les adversaires d’une langue d’oc trouvant dans sa promotion des raisons de rappeler que toute langue régionale est celle des pouvoirs établis.

Depuis dix ans Mary-Lafon tentaient, sous mille formes, de prouver le contraire, et ses efforts allaient être anéantis. Efforts en faveur des troubadours d’abord.

Comment ne pas être en colère !

Grâce aux moyens techniques d’aujourd’hui, il est aisé de vérifier que La Revue des Deux Mondes ne fit jamais la moindre place aux travaux colossaux, divers, de Mary-Lafon.

Pour des raisons alimentaires Mary-Lafon a été obligé de s’assagir et face à Napoléon III, il a été ni plus ni moins contestataire que Charles de Mazade. Ils ont adopté la même stratégie : voir ce qui se passait ailleurs pour ne pas heurter les susceptibilités de l’heure.

Pour comprendre les questions que je soulève je vais faire référence à l’Italie :

Charles de Mazade était du côté de Cavour, son idole, à qui il a consacré un livre.

Mary-Lafon du côté de Mazzini le républicain.

Léon Cladel du côté de Garibaldi.

Pour en revenir à l’occitan, il apparaît clairement à partir du face à face Mary-Lafon/De Mazade :

1-Cette langue n’a jamais été automatiquement la langue des rebelles. Castan me répondrait qu’il ne faut pas porter Jasmin plus haut qu’il n’était et que dans les faits les grands écrivains d’oc ont été inévitablement des rebelles… sauf que Mistral a tout de même obtenu le prix Nobel… et comme rebelle…

2-Trop de rebelles ont laissé aux pouvoirs établis, la dite langue d’oc, et nous avons là un des exemples du rôle majeur du Second empire dans le devenir de cette langue.

3-Faire porter à l’école publique toute la cause de la mort de la langue d’oc est une réécriture de l’histoire conforme aux vœux des tenants du Second empire. Oui, les républicains ont à tort laissé cette langue au pouvoir clérical (entre autre) mais ils ont été pris par une main qui les a conduits à cette position. Charles de Mazade est celui qui a le mieux fabriqué cette main ! On a fait grand cas de Tocqueville en oubliant le génie propre de cet autre modéré qui pendant presque 50 ans a été le pilier de la Revue des Deux Mondes. J-P Damaggio

 

P.S. J’ai entendu dernièrement sur France culture que les deux Mondes de la Revue c’était celui d’avant et celui d’après la révolution. En fait c’était le vieux monde européen et le nouveau monde des Amériques. Le force de frappe des orléanistes a tenu au fait qu’ils ont admis dès 1830 que la France d’avant 1789 était bel et bien morte. Ce que les légitimistes n’admettront que beaucoup plus tard, et encore aujourd’hui….

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 14:19
andré caylus

andré caylus

Nouvelle publication des Editions La Brochure

Format A4, 50 pages, 5 euros, ISBN 9782374510156

un livre de photos en noir et blanc, photos d'André Caylus pour la période 1984-1994.

Avertissement

Le Tarn-et-Garonne a plusieurs instituteurs artistes-photographes : Maurice Cuquel, Jean-Jacques Moles, Philippe Dumoulin etc.

André Caylus a pratiqué la photo-graphie de témoignage. Dans un cas la photo se suffit à elle-même et dans l'autre, elle vit par les com-mentaires. Par exemple, la photo de couverture qui n'est pas d'André Caylus puisqu'il y tient un trophée, témoigne d'un moment crucial : André vient d'apprendre sa maladie et cependant il est là à gagner un tournoi de pétanque avec son club du Fau. C'est la dernière photo où il est présent, photo reprise du blog qu'il animait pour le club du Fau et où on la retrouve… avec plusieurs commentaires.

Cette publication posthume a été possible grâce aux dossiers bien classés, bien ordonnés d'André où on a pu avec Claudine Caylus, qui depuis 50 ans partageait sa vie, récupérer des clichés et y ajouter nos commentaires moins émou-vants que les siens.

La période choisie va de 1984 à 1994 une décennie particulière où la photo argentique avait encore sa place, y compris le noir et blanc, photos qu'André développait lui-même : après le passage par l'agran-disseur, le révélateur et le fixateur, elles séchaient sur des fils de la salle de bain. Les qualités et défauts témoignent de cette activité qui ne peut qu'être difficile à comprendre pour des jeunes. La Fédération des Œuvres laïques avec Jacques Latu et Maurice Baux a joué un grand rôle de formation.

L'aspect technique est secondaire par rapport à l'aspect social de cet effort particulier. André s'est engagé à cette époque là dans le combat politique avec le PCF et dans l'action syndicale avec le SNI. Après la scission de 1992 il contribue à la naissance du SNUipp, qui, de minoritaire est devenu majoritaire. Les photos retenues témoignent donc surtout (mais pas seulement) de cette vie militante le conduisant à proposer des clichés pour Les Nouvelles du 82, l'Humanité Midi-Pyrénées. Ainsi nous revivons un pan d'histoire qui, pour les enseignants et d'autres, va des luttes considérables de 1986 contre le projet de maîtres-directeurs jus-qu'aux grandes grèves de 1995 contre le plan Juppé. Avec les photos, André a aussi écrit des articles dont nous reprenons quelques exemples.

Avec ces quelques pages nous ne faisons que survoler la vie d'André pour seulement témoigner autant que faire se peut, d'une époque. Sa grande générosité a été si souvent mise à contribution que ses multi-ples activités finissaient par lui manger la vie.

                        Jean-Paul Damaggio

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure
  • Le blog des Editions la Brochure
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche