Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 20:13

 

Loin du poète naïf de 1906, voici le dirigeant du PCF face à une manœuvre de la direction pour le discréditer. Il sera exclu suite aux événements que relatent les deux articles de l’Humanité repris ci-dessous. JPD

 

 

Humanité 16 septembre 1922

LA VIE DU PARTI

Le cas Verfeuil

Dans sa séance de jeudi, le Comité Directeur a voté l'ordre du jour suivant :

« Le Comité Directeur après avoir pris connaissance de la circulaire adressée par le citoyen Verfeuil à un certain nombre de membres du Parti et dont le texte a paru dans un journal bourgeois du matin, enregistra que cette circulaire, dans l'esprit du camarade Verfeuil, revêtait le caractère d'une lettre privée et que c'est contre le gré de son auteur dont la responsabilité doit être sur ce point dégagée que de la publicité lui a été donnée.

Il ne conteste pas, dans la situation actuelle du Parti et à l'approche du congrès, le droit du citoyen Verfeuil de convier à un échange de vues les camarades qu'il croit en accord de pensée avec lui il estime au contraire que le Parti sortira heureusement de la crise qu'il traverse si, une bonne fois pour toutes, le congrès est placé en face d'attitudes nettes, d'affirmations claires entre lesquelles il choisira dans sa souveraineté.

Cependant il constate que la lettre de Verfeuil est devenue un document public sur le fond duquel il a le devoir de se prononcer, Il en résulte que le camarade Verfeuil travaille à organiser dans le Parti, un groupement de résistance à l'Internationale Communiste dont il dénonce l'Inquisition. Les arguments qu'invoque le citoyen Verfeuil à l’appui de la campagne qu'il a entreprise reposent sur une interprétation inexacte des décisions de l'Exécutif. Ils parlent en réalité contre la Charte de Tours, devenue la loi du Parti ; si le congrès les admettait, il ne pourrait leur donner d'autre sanction que la rupture avec l'Internationale Communiste. Il est hors de doute que l'attitude de Verfeuil, et l'acte qu'il vient de commettre ne sauraient être tolérés par le Parti. Ils constituent l'infraction la plus grave aux règles élémentaires de la discipline communiste et ils sont incompatibles avec la qualité dont Verfeuil semble vouloir qu'on le prive de membre de l'organisation communiste.

Le Comité Directeur serait fondé à demander à la commission des conflits de le signifier au camarade Verfeuil. A un mois du congrès, il estime que c'est devant le Parti tout entier que la question doit être posée. Il défère donc le citoyen Verfeuil au Congrès national. Il se propose d'agir de même à l'égard de tous ceux qui se solidariseront avec lui. Il compte que le congrès, avec une autorité décisive, prendra les mesures capables de soustraire le Parti à l'activité de tous ceux qui, à l'exemple de Verfeuil, prétendraient le ramener en deçà du congrès de Tours, à l'unité d'impuissance et d'abdication heureusement disparue. »

Ont voté pour Frossard, Ker, Bestel, Servantier, Soutif Rappoport, Renoult, Méric, Cachin, Paquereaux, Gourdeaux, Dondicol, Auclair, Paul-Louis, Garchery.

Voici le texte de la déclaration déposée par Dunois :

La minorité du Comité Directeur estimant que le citoyen Verfeuil, absolument étranger aux doctrines qui sont à la base du Parti Communiste, n'est pas et n'a jamais été à sa place dans ce parti, considère que Verfeuil s'est mis définitivement hors du Parti par la lettre au moyen de laquelle, en des termes qui veulent être une condamnation de l'Internationale il a tenté de créer une fraction anti-communiste au sein de l'organisation.

Ont voté pour Dunois, Bouthonnier, Laporte, Péri.

Abstention Lucie Colliard.

 

Voici d'autre part les explications qu'a fournies par lettre au CD. le citoyen Verfeuil :

Paris, le 14 septembre

Mon cher Frossard,

Tu as bien voulu m'informer que le citoyen Bouthonnier t'avait saisi d'une demande d'exclusion contre moi pour la lettre que j'ai adressée à un certain nombre de camarades et qui, à ma grande stupéfaction, a été reproduite dans le Matin.

Comme je ne puis assister à la réunion de ce soir, je t'envoie par écrit les déclarations que j'aurais faites oralement si j'avais été présent.

1. Je ne pense pas qu'on puisse supposer un instant que j'ai moi-même communiqué ma lettre au Matin. Tous ceux qui me connaissent savent que je n'ai pas recours à ces procédés qui relèvent de la basse police.

2. Il conviendrait peut-être de chercher l'auteur de la divulgation du côté' qui a été indiqué à Frossard il y a quelques mois. Il a été signalé en effet au secrétaire du Parti que le Matin avait un informateur appointé dans les organismes centraux du Parti ou de la Fédération de la Seine, et Frossard a vu le texte manuscrit d'un: compte rendu envoyé par cet informateur audit journal. Je demande qu'une enquête soit faite pour découvrir et - exécuter -  cet individu.

3. Je rappelle que d'autres divulgations se sont déjà produites (rapport moral de Pioch. séance de la commission des conflits, où fut jugée l'affaire de Pavillons-sous-Bois): Au profit d'un autre journal, Ernest Lafont a lui aussi, été victime du même procédé que moi.

4. J'ai le droit, comme tout membre du Parti, de constituer un groupement de tendance, qui ne vient d'ailleurs que le cinquième et dernier en date, quatre autres étant déjà formés ou en formation. Le secrétaire du Parti lui-même a pris une initiative identique à la mienne.

5. J'ai le droit, dans une lettre privée, adressée exclusivement à des membres du Parti, d'exprimer telles opinions qui .me conviennent et d'employer tels termes qu'il me plait d'employer.

6. Si sévères que puissent paraître certains de ces termes à l'égard de l'Exécutif, je ne sache pas que l'Exécutif soit une institution sacro-sainte, à laquelle il est défendu de toucher sous peine d'être livré aux flammes purificatrices du bûcher. Il ne m'apparaît pas, du reste, que j'ai été, en l'espèce, moins respectueux à l'égard de l'Exécutif que le directeur du « Bulletin Communiste l'égard du Parti français, injurié « publiquement par lui dans sa majorité. Or, le citoyen Bouthonnier n'a pas encore demandé, me semble-t-il, l'exclusion du citoyen Souvarine.

7. Je prends l'entière responsabilité de ma lettre.

8. Prennent aussi cette responsabilité un certain nombre de camarades, dont je tiens les noms à la disposition du Comité directeur. Fraternellement.

Raoul Verfeuil.

 

Compte-rendu de l’intervention de Verfeuil au Congrès de la Seine telle que l’Humanité l’a publiée le 9 novembre 1922

 

Verfeuil

Verfeuil prend donc la parole. Il tient d'abord à protester contre les procédés, qu'il estime inqualifiables, employés contre lui et ses amis. Ces procédés, ce sont, pour Verfeuil d'abord la décision prise récemment par la majorité du Comité directeur, sur la proposition de Frossard, le déférant devant le Congrès national aux fins d'exclusion, ce qui disqualifiait par avance la motion présentée par lui au Congrès National, faisant peser une menace d'exclusion non seulement sur ceux qui la signeraient, mais même sur ceux qui la voteraient ensuite l'exclusion votée par le Comité fédéral sans l'avoir entendu ni même convoqué.

Verfeuil ne veut pas qu'on mette en doute son attachement aux thèses et à la doctrine de la Troisième Internationale. Elles sont, dit-il, la base éternelle du socialisme. Ce n'est pas là-dessus que portaient les réserves faites à Tours, mais sur des détails de structure que le Parti dut, du reste, d'accord avec l'Internationale, modifier.

On demande mon exclusion, ajoute-t-il, et pourtant, étrange paradoxe, nous avons accepté, dès le début, le front unique tel que le réclamait l'Internationale communiste.

On nous présente comme des adversaires de l'Internationale, parce que nous avons combattu l'Exécutif, mais l'Exécutif n'est pas plus l'Internationale que le Comité directeur n'est le parti, ou le comité fédéral la fédération de la Seine.

L'Exécutif, dit Verfeuil, a commis des abus de pouvoir dans la réintégration des démissionnaires de Marseille, dans l'application de l'article 9, dans une politique systématique d'exclusions.

« On ne peut relever contre nous aucun acte d'indiscipline. C'est l'Exécutif qui a fait acte d'indiscipline en s'insurgeant contre les statuts internationaux. »

Si vous nous chassez, conclut Verfeuil, je souhaite que grand bien en soit pour le Parti. Mais si vous nous gardez, qu'il soit bien entendu que ce sera avec l'intégralité de notre pensée vous ne nous domestiquerez pas

Une partie du Congrès applaudit Verfeuil.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans raoul verfeuil
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche