Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 11:31

Caussade pour tous

François Bonhomme, maire sortant; UMP

Martine Degrande, assistante de direction retraitée;

Gérard Hébrard, expert-comptable; Anne-Marie Couderc, clerc de notaire retraitée;

André Imbert, fonctionnaire retraité; Martine Aguilar, secrétaire;

Patrick Sudres, pharmacien retraité; Danielle David, agent bancaire retraitée;

Claude Jeanjean, retraité de la fonction hospitalière; Nicole Campello, infirmière;

Jean-Claude Clarmont, commerçant; Sophie Jaffe, professeur des écoles;

Attilio Guagliardo, rhumatologue; Pascale Courdesses, conseillère en vente;

Laurent Delort, employé de commerce; Anissa Ali, conseillère de vente;

Michel Dujols, commerçant retraité; Marine Falco, pompier volontaire;

Daniel Louise, responsable achats retraité; Marine Cappoën, étudiante;

Michel Nisse, commercial retraité; Carole Louise-Baillou, responsable marketing retraitée;

François Salasc, responsable commercial; Nadine Dupin, agricultrice;

Jacques Vidaillac, coiffeur retraité; Marie-Hélène Albugues, assistante de gestion;

André Salesses, pilote instructeur; Anne-Marie Bérals, agricultrice;

Georges Gonsales, directeur commercial retraité.

 

 

 

Jérôme Fabre, architecte, Stéphanie Maïk, préparatrice en pharmacie.

Roger Marre, agriculteur. Marie Santos, assistante de direction.

Michel Bédé, chef d'entreprise. Françoise Lampson, agent comptable retraité.

Jérôme Constant, technicien territorial. Marie-Pierre Vaccari, chargée de clientèle.

Cédric Vaissières, commercial. Fabienne Fau, secrétaire.

Jack Henry, ingénieur. Audrey Maynard, professeur des écoles.

Christian Viatgé, retraité secteur bâtiment et TP.

Dominique Bernardin, cadre informaticienne.

Thierry Cubaynes, cuisinier. Stéphanie Dubord, chauffeur poids lourd.

Laurent Betton, technicien territorial. Colette Rivière, aide-comptable retraitée.

Éric Derramond, électromécanicien. Sandrine Soupa, agent administratif hospitalier.

Michel Gramont, cadre informaticien retraité. Eugénie Sy, géomaticienne.

Francis Bach, retraité imprimerie. Laurie Viguié, infirmière libérale.

Jacques Fau, retraité secteur bancaire. Paulette Petitel, responsable de production.

Jacques Lubin, agriculteur retraité. Véronique Tedesco, professeur de yoga.

Jean Saltarel, retraité secteur chimie.

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 11:30

Voici le dernier sondage connu et plus fiable que les précédents à partir du moment où toutes les listes en présence sont connues. Au second tour Cohen gagnerait avec 51%. JPD

"Dans un contexte de participation globalement médiocre - la tendance est mesurée entre 49 % et 53 % -, Pierre Cohen et Jean-Luc Moudenc font jeu égal au premier tour avec respectivement 36 % et 37 % des intentions de vote.

À gauche où six listes sont en concurrence en plus de celle conduite par le maire socialiste sortant, aucun candidat ne s’impose vraiment. Mesuré à 7 %, Antoine Maurice (Europe Ecologie-Les Verts) ne décolle pas, comme Jean-Christophe Sellin (Parti de gauche) qui ne dépasse pas les 4 %.

À droite, loin derrière Jean-Luc Moudenc, la députée européenne centriste Christine de Veyrac obtient seulement 4 % des intentions de vote. Quant au Front national, qui se rêve en arbitre de l’élection, il est mesuré à 6 %, loin des 10 % nécessaires pour espérer se maintenir au second tour. Malgré une tendance nationale favorable, l’enquête Ipsos/Steria confirme ainsi que la greffe frontiste ne prend décidément pas à Toulouse." (source La Dépêche du midi)

 

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 18:49

Grâce à mon ami Jacques Desmarais j'ai pu vérifier que les questions qui se posent au Québec recoupent pour une bonne part les questions françaises, le système étant plus proche du nôtre que de celui des USA.

Municipales : politiques ou pas ?

Grâce au blog d'un membre de Québec solidaire j'ai constaté que le débat sur le côté politique ou non des élections, pour un actif membre d'un parti de gauche, était un peu celui de l'extrême-gauche en France. Cette élection visant surtout l'aspect "administration" le seul combat politique important concerne-t-il seulement l'échelon national ?

En France, l'héritage du parti radical, repris par le PS puis en partie par le PCF fait que les partis de la gauche française ont toujours joué un grand rôle dans la vie municipale. Pour le PCF il s'agissait justement de prouver une capacité à gérer en faveur des travailleurs en attendant la prise du pouvoir d'Etat.

Décentralisation ou pas ?

Ce thème est souvent compris en France sous le seul angle national : la France étant centralisée, il faut décentraliser depuis 1981. Pour tous ceux qui étudient la question sous un angle plus large on s'aperçoit que le problème est mondial.

"Si la Ville de Montréal est incluse dans une structure administrative métropolitaine, elle est également décentralisée en dix-neuf arrondissements jouissant d’une forte autonomie. Suite à l’importante réforme municipale initiée par le Parti québécois qui mena à la fusion de vingt-sept municipalités sur l’île de Montréal en 2002, le mécontentement de la population et les menaces de défusion favorisèrent le renforcement des pouvoirs des arrondissements comme stratégie de séduction. « En créant cette nouvelle forme d’arrondissement, l’idée était de redonner aux anciennes municipalités autonomes le plus de pouvoir possible, comme pour leur faire mieux accepter la perte de leur indépendance, tout en maintenant la gouvernabilité de la nouvelle Ville de Montréal. Mais ce n’était pas suffisant et on procéda à nouveau à un élargissement considérable de l’autonomie des arrondissements, notamment sur le plan budgétaire. » (Hamel, 2009 : 159)

Cette importante décentralisation permet de confier aux arrondissements la gestion des services de proximité, c’est-à-dire l’ensemble des responsabilités qui ne demandent pas une coordination centralisée : balayage des rues et des trottoirs, déneigement, enlèvement des matières résiduelles, gestion des parcs et des équipements locaux, développement communautaire et social, prévention en matière de sécurité incendie, urbanisme et développement économique local."

Mais en même temps qu'on décentralise, on recentralise avec des entités supérieures…

Une étude québécoise indique :

"Les problèmes que rencontre aujourd’hui la démocratie municipale sont de trois ordres principalement et concernent la participation électorale, la représentativité des édiles et le mode de scrutin."

Ces trois chantiers sont bien français : baisse de la participation électorale, mode de scrutin qui vient encore de changer, mais il semble que la parité n'ait pas franchi l'Atlantique même si au Québec la féminisation du mot "maire" est systématique sous le nom de mairesse.

 Modèle catalan ?

Toujours sur le blog de Jonathan Durand Folco, le membre de Québec solidaire, je note la proposition de partir pour la Catalogne :

"La conclusion de cette réflexion est simple : il faut dès maintenant organiser la gauche à l’échelle municipale. Or, comment devrait-on s’y prendre concrètement? Dans un article intitulé Vers une nouvelle gauche municipale, le parti catalan Candidatura d’Unitat Popular (CUP) est présenté comme un modèle original pouvant servir de levier à la construction d’une alternative inusitée pour les villes québécoises. Définie comme un parti anticapitaliste, indépendantiste, féministe, écologiste et anti-impérialiste, la CUP présente des candidatures dans l’ensemble des municipalités situées sur le territoire catalan. Ceparti ne fait pas que promouvoir la démocratie participative comme un supplément inoffensif au gouvernement représentatif, mais la comprend comme une transformation radicale de la culture politique. Sa volonté déclarée est de jouer le rôle d’un « cheval de Troie » des classes populaires dans les conseils municipaux et l’appareil d’État, par le biais de candidatEs directement branchéEs sur les assemblées locales."

Même minoritaire ce parti est en effet plus implanté que Québec solidaire mais dans le cadre d'une histoire où comme en France, la gauche s'est toujours impliquée dans l'action municipale. Au Québec on parle de "partis municipaux" qui ne sont pas les partis "nationaux" comme les partis québécois ne sont pas les partis "fédéraux" ce qui complique la politique même si des ponts apparaissent. JP Damaggio

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans québec
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 20:59

L'évolution de la vie politique dans le pays devrait peu influer sur l'élection de Castelsarrasin.

 Résultats de 2008

Castelsarrasin 2008 : Inscrits : 9219 ; Exprimés 5993

Dagen (SE) : 2865 (47,8%) ; Bésiers (divers-gauche) 1974 (32,9%) ; Malphettes (socialistes+communistes + plus autres) 1154 (19,26%).

Au second tour les mêmes listes se représentent : le nombre de votants est presque le même soit 6009. Dagen arrive à 3032 voix ; Besiers à 2013 ; et Malphettes tombe à 869 voix soit 14%.

Des électeurs de la liste de gauche ont semble-t-il préféré Dagen (qui gagne 200 voix) à Bésiers.

Dans le cadre d’une union avec la liste Bésiers le maire sortant pouvait être mis en difficulté. Les électeurs de la liste Malphettes sanctionnent l’impossible union.

 Projections 2014 au vu des listes en présence :

En 2014, Dagen ne va pas pouvoir retrouver le même score (l'usure ça existe) : je penche plus pour un 44%.

Bésiers va d'une part, perdre des électeurs car le maintien de sa candidature contre Sylvia et le fait que Granié se revendique du PRG lui a fait perdre des soutiens ; mais par ailleurs il va en gagner car son poste de conseiller général lui donne une crédibilité. Je l'imagine donc à 36%

Granié gagne une part de PRG mais perd une part de la gauche de gauche (le politique du gouvernement n'est pas pour enthousiasmer ce courant) donc il risque fort de se retrouver à 20%-22%.

Bien sûr, électrices et électeurs décideront. Jean-Paul Damaggio

Castelsarrasin de 1989 à 2014

Liste Bésiers 2014

Liste Granié 2014

Liste Dagen 2014

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 20:46

angela

 Dans le cadre d’une étude sur la France autour de 1984, je retrouve cet entretien réalisé par Arnaud Spire, qui apparaît aujourd’hui très optimiste. Même si nous savons que l’action du maire noir de Chicago a conduit à l’élection d’un président noir, je crains que le combat n’ait pas conforté les espérances. La relecture me paraît toujours utile pour éclairer le présent. Mais on va me répondre que sans optimisme on risque fort le découragement… Je pense qu’en fait, sans pourvoir le prouver, le découragement vient plus souvent du manque de lucidité. Jean-Paul Damaggio

 

SEREINE,  Angela Davis. Réaliste au bons sens du terme. Elle porte avec légèreté son image. Mais son insouciance n'est qu'apparente. Elle sait, pour l'avoir éprouvé, le poids des paroles de solidarité. Comme je lui demande des nouvelles d'un mouvement qu'elle a créé, il y a dix ans, pour continuer celui qui s'était formé pour sa libération, sa réponse est instantanée, avec une sorte de chaleur dans la voix. Bonheur de se retrouver sur un terrain de lutte connu d'elle.

 « Nous venons de célébrer le dixième anniversaire de l'Alliance nationale contre la répression raciste et politique. » Nous avons tenu un congrès dans la ville de Chicago, en mai dernier. Et nous continuons de remporter des succès dans la lutte pour la libération des prisonniers politiques, contre les brutalités policières, contre les lois répressives-- d'une manière générale, et surtout contre la peine de mort.

Je voudrais évoquer le cas d'Eddie Carthan, un jeune homme noir qui est le maire d'une petite ville de l'Etat du Mississipi. C'est le premier maire noir dans cette région depuis la période de transformation radicale des années 1870. C'est pourtant une ville qui est à 80 % composée de citoyens noirs. Après son élection, il y a eu des attentats contre lui et une grande campagne menée par les propriétaires des plantations et tous ceux qui ont des intérêts financiers dans la région. Finalement, Eddie Carthan a été chargé de plusieurs crimes qu'il n'a pas commis. Nous avons réussi à faire lever l'un des chefs d'inculpation qui pesaient contre lui, et qui était précisément d'être responsable d'un meurtre dans lequel il n'avait rien à voir, nais pour lequel la peine de mort pouvait être requise.

C'est le cas le plus important actuellement mais nous travaillons également sur les dossiers de nombreuses autres victimes du racisme, de l'injustice et des discriminations politiques. »

Comme nous évoquons ces cas extrêmes d'intolérance, je demande à Angela Davis ce qu'elle pense de l'élection récente d'un maire noir à Chicago, la deuxième ville des Etats- Unis.

« L’élection de L. Washington comme maire de Chicago est un fait politique de grande portée. Le parti démocrate ne pensait pas qu'il puisse être élu. Or, c'est grâce à l'activité de masse qu'il a menée, surtout parmi la population noire, mais aussi parmi les autres forces progressistes de la ville. Son élection est symptomatique de la possibilité qui existe aujourd'hui aux Etats- Unis d'élire des candidats noirs et plus fondamentalement des candidats progressistes. Il faut savoir que le programme de L. Washington comportait des prises de position très avancées contre le chômage, contre le racisme et contre la guerre. Il proposait notamment des coupes tout à fait sombres dans les budgets militaires. C'était donc une candidature très objectivement opposée à la politique de Reagan. Beaucoup plus radicale que celles des candidats démocrates habituels. »

Soucieuse d'élargir les problèmes à l'échelon national, Angela Davis s'arrête un instant et note : « Pour bien comprendre la portée de l'élection d'un maire noir à Chicago, il faut savoir qu'il y a aux Etats-Unis une campagne permanente et systématique contre les élus noirs. Ils sont, je crois, à peu près 4.000 et la moitié d'entre eux est sous le coup d'accusations insensées. Par exemple, tel qui siège au congrès et qui vient de Californie se voit l'objet de toutes sortes d'attaques, après avoir fait des interventions écoutées contre le budget militaire. En tant que directeur du sous-comité des affaires militaires, ce genre de critique lui incombe. Pourtant, après qu'il ait reproché au gouvernement les sommes folles dépensées pour les fusées Pershing et les missiles Cruize, on a même tenté de le discréditer en affirmant qu'il revendait de la drogue. il s'agissait en réalité de réduire son influence dans la lutte contre le danger de guerre et le racisme.»

Angela Davis est ici interrompue par sa sœur Fania qui lui demande pourquoi elle n'élargit pas le problème dans la perspective des élections présidentielles qui vont avoir lieu l'année prochaine.

« Il est vrai qu'il y a actuellement, dans l'ensemble des Etats-Unis, un mouvement d'opinion qui n'est pas favorable à Reagan. Le problème est maintenant d'organiser ces sentiments anti-Reagan et de créer une coalition qui puisse l'emporter. La possibilité existe qu'il y ait un candidat noir aux présidentielles. Cette possibilité apparaît tout à fait réaliste du fait de l'élection de Washington à Chicago. Aussi J. Jackson a annoncé son intention d'être candidat au poste de président. Et il mène déjà campagne pour que les Noirs s'inscrivent sur les listes électorales. Car l'un de nos problèmes réside dans le fait qu'une grande partie de la population noire n’exerce pas son droit de vote.

Sans doute sont-ils découragés par le fait qu'il n'y a pas une grande différence qualitative entre les candidats démocrates et les candidats républicains, Jackson a déjà fait inscrire un nombre de Noirs suffisant pour contrebalancer la courte avance avec laquelle Reagan l'a emporté aux dernières élections. Cela signifie que la population noire va jouer un rôle très important dans l'élection qui vient.

L'exemple de Chicago rend crédible la candidature de Jackson. Il y a là un véritable phénomène de masse: dans l'ensemble des Etats- Unis, les Noirs ont vécu l'élection de Washington à la tête de la deuxième ville des Etats-Unis comme une grande victoire. Nous avons de bonnes raisons de penser que l'élection présidentielle de 84 connaîtra une participation inégalée de la population noire. »

Du temps et de l'histoire ont passé depuis la venue d'Angela Davis à la Fête de l'Humanité, il y a environ dix ans. Depuis... le peuple vietnamien avec lequel elle s'était solidarisée a mis en échec l'impérialisme le plus puissant. Les dirigeants des Etats-Unis ont dû adapter leur stratégie : lutter contre les forces de progrès dans le monde en faisant semblant de défendre les droits de l'homme. Cela n'a pas freiné le combat d'Angela Davis et des siens. Au contraire.

« Avec le règne de Reagan, les masques sont tombés. Aujourd'hui, la Maison-Blanche parle d'un éventuel Vietnam au Salvador. Mais dans le même temps, les conditions d'un puissant mouvement contre toute intervention existent comme jamais dans le pays. Avec Reagan, la campagne des droits de l'homme, dirigée en fait contre les pays socialistes, est devenue beaucoup plus vulgaire et beaucoup plus violer que du temps de l'administration Carter. Le peuple, lui, a fait une expérience historique.

Ainsi, pendant la campagne menée autour du Boeing sud-coréen nous avons été saturés d'un anti soviétisme et d'un anticommunisme absolument horribles. Mais les sentiments hostiles à la guerre se sont renforcés. Beaucoup de gens ont conscience, avec effroi, de la possibilité que Reagan déclenche une guerre nucléaire à l'occasion d'un événement de ce type.

Je crois très sincèrement que l'anticommunisme ne peut pas réussir aujourd'hui comme à l'époque McCarthy. »

Comme j'objecte que les jeunes n'ont pas fait l'expérience de guerre froide, Angela Davis rétorque qu'il y a « des expériences sont transmissibles, d'une génération à l'autre, sans devoir nécessairement être répétées dans la réalité ».

Militante, Angela Davis observe même une évolution très nette au cours des dix dernières années. Elle affirme qu'il y a autour du Parti communiste des Etats-Unis un courant de curiosité, impensable il y a peu de temps : « Dans cette situation, nous menons une campagne de recrutement, à visage ouvert, sur les campus et dans des réunions publiques. »

La jeune philosophe noire se souvient du temps où elle enseigna à l'université de Californie, à Los Angeles, avant son arrestation. Elle a éprouvé à cette époque la main de fer d'un gouverneur qui ne s'embarrassait pas de gant de velours. Il avait nom Ronald Reagan. « Il faisait à l'échelle californienne ce qu'il essaie de faire aujourd'hui à l'échelle nationale. C'est avec son administration que la police locale est devenue un corps monstrueux, composé d'anciens légionnaires du Vietnam, tous spécialisés dans la répression. Il était alors ouvertement raciste et multipliait les dispositions répressives. J'ai été en butte à ses attaques, je constituais une cible facile : j'étais communiste et je venais d'accepter une position à l'université de Californie. Il a finale ment réussi à ce qu'on me retire mon poste, non sans m'avoir chargée, comme vous le savez, des pires chefs d'accusation. »

Entre militants de la paix, en 1983, on a des expériences à échanger. J'informe Angela Davis de l'audience de l'Appel des cent en France, des prochaines chaînes qui auront lieu le 22 octobre dans notre pays à l'appel du Mouvement de la paix. Elle répond que le 2 juin de l'été 1982, a eu lieu devant l'ONU, contre la guerre nucléaire, la plus grande manifestation de l'histoire des USA : à peu près un million de personnes. Le 27 août de cette année, le vingtième anniversaire de la manifestation menée par Martin Luther King a été commémoré : pour la paix, l'emploi et la liberté. Un demi-million de personnes, le mouvement des droits civiques noir, le mouvement des femmes, des syndicats, les mouvements religieux progressistes ont manifesté à Washington.

« Jamais le peuple américain n'a tant craint une guerre nucléaire. Les sentiments contre la guerre commencent à être raffinés et instruits jusque dans nos universités. Des jeunes viennent d'être auditionnés par le Sénat qui les a entendus parler de leur peur de l'apocalypse...

« Actuellement, le problème pour nous, communistes des USA, est de faire intervenir le monde ouvrier, ses syndicats, en faveur de la paix. Nous essayons donc de faire prendre conscience qu'il y a une relation entre les luttes ouvrières et les luttes pour la paix. Par exemple, le développement des industries de guerre, hautement automatisées, non seulement ne crée pas d'emplois mais aboutit à en supprimer. »

Les posters, les tee-shirts à l'effigie d'Angela Davis sont le signe d'une réalité débordée par son image. De la même manière, cette femme, noire, communiste, rayonne d'un optimisme si tranquille qu'il ne surprend même pas son interlocuteur « Nous sommes aujourd'hui à un moment de l'histoire mondiale où existe la possibilité de créer un mouvement en faveur de la paix qui dépasse ce que nous avons connu jusqu'ici. Aux Etats-Unis, notre style d'intervention, quoique notre parti soit très minoritaire, est en pleine mutation. Sans doute, sommes-nous inspirés par nos camarades d'Europe, par le fait qu'il y ait dans un pays capitaliste comme la France des ministres communistes.»

Arrivés à ce point de notre entretien, Fania, qui accompagne sa sœur dans ce voyage en France, sourit. De profession, elle est avocate et, à titre militant, elle est chargée de l'organisation du Parti dans le comté d'Oakland et de Berkeley « II y a chez nous des transformations formidables, une militance telle qu'on n'en a jamais connue outre-Atlantique.» Fania a communiqué son ravissant sourire à sa sœur Angela. L'ange qui passe a nom, connivence, ou peut- être espoir.

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans USA
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 20:18

 

 

La liste L'avenir ensemble pour Beaumont, continuons

Jean-Luc Deprince, agriculteur maire sortant ;

Lucie Disbeaux, retraitée de l’Éducation nationale;


Christian Mailfert, retraité du secteur privé; Geneviève Mellac, secrétaire fonction publique;

 Alain Carrère, agriculteur à la retraite; Nicole Jouglar, retraitée fonction publique;

Jean-Claude Bonnefoi, retraité de la Poste; Céline Fresquet, coordinatrice;

Maurice Seigneron, pompier à la retraite; Sandrine Audu, directrice de banque;

Stéphane Marrou, employé territorial; Béatrice Bigou-Marti-Turull, assistante sociale;

Marc Montiel, biologiste retraité; Brigitte Séguela, aide-soignante;

Pascal Labarde, conducteur de travaux; Michèle Calméjane, employée hospitalière;

David Arquié, éducateur territorial APF; Pascale Roux, cadre de santé;

Olivier Reith, artisan commerçant; Maryse Peres, employée territorial;

Jean Pueyo, retraité territorial; Evelyne Meesseman, retraitée de la Poste;

Raphaël Cano, artisan plâtrier; Monique Boudou, directrice association aide à domicile, retraitée;

 Philippe Crone, chef d’entreprise; Monique Pons, retraitée Éducation nationale;

 Jo Graindorge, retraité territorial.

La liste de son opposant est la suivante :

Alain Bergamasco 66 ans Retraité cadre bancaire,

Ambal Sophie 25 ans ingénieur.

Bequie Damien 23ans agriculteur.

Bequie Guy 62 ans agriculteur.

Berger Laurent 47 ans médecin.

Bovo Mélanie 28 ans assistante commerciale.

Capelle Danièle 69 ans retraitée de banque.

Cazoulat Frédéric 54 ans gérant d'entreprise retraité.

Dupont Corinne 50 ans conseil en communication.

Escarnot Jacques 56 ans superviseur de télégestion.

Ferradou Enguerran 27 ans charpentier.

Fourniols Gilbert 61 ans retraité gendarmerie.

Heinry Laétitia 31 ans agent de service soins.

Heral Charlotte 32 ans assistante de direction.

Le roy Hervé 60 ans chef d'entreprise.

Lion Catherine 45 ans éducatrice spécialisée.

Marsaglia Alex 48 ans agent immobilier.

Martignon Claudine 57 ans assistante médicale administrative.

Mellac Pierre 37 ans chef d'entreprise.

Navech Pierrette 76 ans commerçante retraitée.

Pleynet Franck 46 ans réceptionnaire.

Prado Bernard 52 ans responsable d'entreprise.

Ricard Marie Claude 59 ans adjoint des cadres hospitaliers.

Savignac Jacqueline 48 ans surveillante collège.

Sonnet Jean Louis 52 ans responsable maintenance.

Tonin Jacqueline 48 ans agricultrice.

Zoonekynd Catherine 54 ans conseiller immobilier.

 

 

 

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 20:14

Les 33 noms de «Pour Castel tout simplement !»

1. Jean-Philippe Bésiers, 45 ans, gérant de société ; 2. Nathalie Robin, 43 ans, infirmière libérale ; 3. Alex Rémia, 48 ans, ingénieur électrotechnicien aéronautique ; 4. Jeanine Bajon-Arnal, 68 ans, retraitée ; 5. Eric Kozolwski, 50 ans, agent EDF ; 6. Nadia Hurreau, 57 ans, cadre «La Poste» ; 7. Michel Pons, 63 ans, retraité ; 8. Muriel Cardona, 48 ans, commerçante ; 9. Thierry Costes, 40 ans, employé d’assurances ; 10. Véronique Campourcy, 37 ans, exploitante agricole ; 11. Serge Lannes, 69 ans, retraité ; 12. Christiane Tressens, 60 ans, retraitée ; 13. Jean-Paul Imbert, 59 ans, cadre secteur privé ; 14 Nadia Betin, 46 ans, monitrice de secourisme ; 15. Robert Benech, 78 ans, retraité ; 16. Céline Augé, 42 ans, artisan-commerçant ; 17. Michel Dal Corso, 71 ans, retraité ; 18. Marie-Christine Peccolo, 57 ans, mère au foyer ; 19. Max Durieu, 75 ans, retraité ; 20. Geneviève Quéval, 61 ans, retraitée ; 21. Jean-Philippe Ferval, 54 ans, employé ; 22. Sylvie Riedi, 50 ans, commerçante ; 23. Jean-PierreFraiche, 77 ans, retraité ; 24. Françoise Fernandez, 42 ans, secrétaire commerciale ; 25. Jean-Armand Lalane, 66 ans, retraité ; 26. Martine Dulucq, 59 ans, retraitée ; 27. Philippe Franceries, 50 ans, artisan peintre ; 28. Marie Malvestio, 25 ans, opticien lunetier ; 29. Nicolas Guedon, 31 ans, employé de banque ; 30. Jeannette Faux, 63 ans, retraitée ; 31. Mickaël Reinaudo, 30 ans, chef d’équipe bâtiment ; 32. Inès Ginestet, 77 ans, retraitée ; Mathieu Dumas, 26 ans, agent technique.

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 20:12

01 Moissac bleu marine (le Oui indique la candidature à l'intercommunalité)
1 M. CHARLES Patrice Oui
2 Mme DULAC Marie-Claude Oui
3 M. TROUVÉ Laurent Oui
4 Mme DOUZIECH Sylvie Oui
5 M. VERDIER Pierre Oui
6 Mme LAHAYE Josette Oui
7 M. JULIA Thierry Oui
8 Mme HUGOUNENC Laure Oui
9 M. HERNANDEZ Patrice Oui
10 Mme CLAUDET Nathalie Oui
11 M. LOPEZ Romain Oui
12 Mme RICHARD Virginie Oui
13 M. DELON Philippe Oui
14 Mme LEYGUE Stéphanie Oui
15 M. SARRAUT Olivier Oui
16 Mme GONCALVES Marie-Hélène Oui
17 M. GUHL Jean-Michel Oui
18 Mme TOMBOLATO Jessica
19 M. OLIVIER Johann
20 Mme RENARD Diana
21 M. STERKE Denis
22 Mme CHAMPIÉ Elsa
23 M. VIGREUX Nicolas
24 Mme PAPUGA Wanda
25 M. CHAZARENC Alain
26 Mme FORESTIER Christine
27 M. APERS Francis
28 Mme ROBIN Catherine
29 M. PEGAS Christian
30 Mme ANGELARD Jacqueline
31 M. ARMELLINI Michel
32 Mme BOZOULS Monique
33 M. DURAND Bertrand

 

(la liste soutenue par La Dépêche)

Les 33 de «Moissac Avenir»

1 - Pierre Guillamat, 64 ans, Notaire retraité,

2 - Marie Castro, 47 ans, Conseillère en économie sociale et familiale,

3 - Gilles Benech, 50 ans, Chasselatier,

4 - Valérie Clarmont, 40 ans, Commerçante,

5 - Didier Caumon, 46 ans, Chef de projet,

6 - Christelle Terres, 42 ans, Mère au foyer,

7 - Michel Morato, 65 ans, Enseignant retraité,

8 - Nathalie Viguié, 40 ans, Chef du personnel station fruitère,

9 - Bernard Redon, 54 ans, Arboriculteur,

10 - Nicole Shaker, 50 ans, Secrétaire,

11 - Guy-Michel Empociello, 76 ans, Journaliste,

12 - Nathalie Damota, 44 ans, Infirmière au Centre Hospitalier Intercom.,

13 - Julien Plechot, 27 ans, Chef de ventes,

14 - Valérie Richard, 47 ans, Responsable du centre social du Sarlac,

15 - Jean-Michel Mongenie, 39 ans, Sapeur-pompier professionnel,

16 - Carine Nicodème, 40 ans, Conseillère en éco. sociale et familiale,

17 - Claude Gauthier, 65 ans, Chasselatier,

18 - Bouchra Akla, 32 ans, Assistante d’éducation au lycée,

19 - Maxime Guirbal, 25 ans, Juriste en Droit public,

20 - Lydia Bax, 53 ans, Secrétaire de direction,

21 - Eric Benech, 28 ans, Infirmier bloc opé. Centre Hospitalier Intercom.,

22 - Corine Douglass, 47 ans, Secrétaire commerciale,

23 - Didier Mothes, 51 ans, Agriculteur,

24 -Béatrice Cerro, 40 ans, Aide-soignante,

25 - Jean-François Host, 65 ans, Retraité des finances publiques,

26 - Nicole Stocco, 70 ans, Retraitée,

27 - Gérard Crubilié, 60 ans, Artisan expert conseil en réno. énergétique,

28 - Deolinda Villers, 55 ans, Bénévole d’association de handicapés,

29 - Henri Palanque, 60 ans, Chef d’équipe en centre tech. départ.,

30 - Sandrine Piécourt, 40 ans, Ambulancière,

31 - Nicolas Fedrigo, 63 ans, Entrepreneur retraité,

32 - Anne-Marie Sarrau, 51 ans, Comptable,

33 - Jacques Fernandez, 55 ans, Artisan plombier.

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 19:58

Raymond Massip maire sortant PRG,

Marie-Madeleine Moureau, / Richard Masseglia,

Christiane Gomila, / René Fau,

Christine Doumeng, / Patrick Collinet,

Laurence Quercy, / Maxime Périé,

Geneviève Gammas, / Bernard Rogero,

Florence Larroque, / Francis Prévot,

Jeannette Calvet, / Frédéric Cournut.

 

 

 

La liste Ensemble pour le renouveau.

 

Gérard Mounié, Véronique Cabos, Jean-François Caderas, Micheline Peronne,  

 

Robert Perié, Ingrid Amory, Christian Cabos, Jeanine Gamel, Michel Geerts,  

 

Emmanuelle Eymard, Ralph Jackman, Pascale Benoist, Julien Baudouin,  

Karine Longueville, Michel Gaignoux

 

  

Philippe Maurin, tête de liste de Dynamisons Montpezat,

 Joëlle Prevost-Taurines,  Karl Clayes, Mireille Leclerc-Delpech,

 William Houdard, Cynthia Bonfanti-Fournet,  Michel Selves,

 Catherine Campo,  Pierre Pecceu, Lina-Laure Delorme,

Christian Perrin,  Colette Delrieu-Calvy, Fabien Andreo,

Dorothée Petiot,  Philippe Derramond.

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 19:56

 

« Pour Montricoux »

Madame Fabienne Pern-Savignac, maire sortante  / BAYOL-CONTE Cathy (adjointe sortante),

CASTELIS Jean-Pierre (adjoint sortant), / DUJARDIN Eric (conseiller sortant),

OGBURN Patrick (conseiller sortant), / BOUISSET Gérard (Retraité aéronautique),

CASTEX Nicole (Retraitée éducation nationale), / COURDESSES Damien (Commercial),

DAURE Philippe (Chef d'entreprise Bâtiment), / PHILIPPEAU Marie-Cécile (Contrôleuse Qualité),

REVELLI Françoise (Préretraitée), / SERAYSSOL Patricia (Employée de commerce),

TARTINI Alexandre (Agent technique territorial), / TILLON Georgette (Retraitée éducation nationale),

WILLIG Emeline (Agent territorial).

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure
  • Le blog des Editions la Brochure
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche