Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 18:29

watergate.jpg

 

(cet article complète la brochure : le marketing politique de Kennedy à Obama)

 Rappelons les faits : En 1972 Richard Nixon est brillamment réélu président des USA mais avec une casserole qu'il traîne : d'anciens employés de la Maison-Blanche sont arrêtés à l'intérieur de l'immeuble du Watergate, en tant que cambrioleurs ordinaires dans les locaux du Parti démocrate à Washington. Deux journalistes du Washington Post, aidés par un mystérieux informateur surnommé Deep Throat (« gorge profonde »), publient de nombreuses révélations, en particulier sur les liens des cambrioleurs avec la Présidence, et sur les financements électoraux irréguliers de Richard Nixon. L'année suivante, l'obstination d'un juge, John Sirica, et la mise en place d'une commission d'enquête sénatoriale, resserrent de plus en plus l'étau autour des collaborateurs du Président. Nixon finira par démissionner !

 De cette affaire il est possible de retenir la puissance de frappe de la presse aux USA qui peut aller jusqu’à faire démissionner un président de la république.

En réalité elle symbolise une autre face de la démocratie : la puissance des « équipes de campagne », des rois du marketing, des techniciens de la politique ou des experts.

Tous ces brillants « savants » ont d’ailleurs mené campagne contre les ridicules partis politiques incapables de comprendre le monde moderne à cause d’appareils très lourds faits d’incompétents.

L’affaire du Watergate témoigne du développement de ce pouvoir parallèle, occulte, qui fait qu’un candidat, une fois désigné par son parti s’entoure de personnages capables de le faire gagner.

Ce phénomène est né avec la montée en puissance de la télévision qui, aujourd’hui plus que jamais est là, grâce au micro-trottoir, pour donner la parole….  au peuple alors que tout est mis en œuvre pour la confisquer comme nous allons le vérifier.

 

1) De l’argent pour la campagne électorale

Avec la télévision, le candidat a besoin de soigner son « image ». Et les premiers techniciens politiques seront donc les fabricants d’images ! Sauf que l’opération n’est pas seulement technique puisque sur la lancée la politique devient un objet commercial qu’il faut vendre.

2) La puissance des trésoriers

Dans les partis, la puissance des trésoriers était bien connue mais à présent le besoin d’argent n’est plus celui issu des membres, mais de toute la société, donc il faut une organisation spécifique pour « lever des fonds ».

3) Les experts élargissent leurs interventions

Dans ce contexte les experts vont de plus en plus effacer la circulation classique de l’information au sein des partis au profit de l’expertise dans tous les domaines, réduisant ainsi à néant le fait d’être membre du dit parti. Le lecteur comprend la spirale infernale qui s’en suit : moins de dynamisme du parti entraîne plus de pouvoirs pour les experts, ce qui entraîne moins de dynamisme du parti etc.

4) La gestion politique devient l’équivalent d’une gestion d’entreprise. Le gagnant de l’élection prétend qu’il va gouverner pour tout le monde sauf que sa victoire est celle d’un groupe qui considère qu’il va gérer « son » pays, « son Etat » etc.

5) La corruption n’est plus dans ce cas l’œuvre de personnes mal intentionnées mais l’œuvre d’un système mal intentionné et je ne l’écris pas pour excuser les personnes. Pour gagner quelques groupes se sont rendus des services, qu’en retour les gagnants doivent rendre aux groupes en question !

6) Il ne s’agit pas d’idéaliser la démocratie antérieure à la prise en main de la politique par les experts mais de constater que le remède est bien pire que le mal !

7) J’ai en partie étudié ce phénomène dans la brochure sur le marketing politique, phénomène qui semble irréversible, inévitable. Nous avons eu le cas du film chilien NO (souvent évoqué sur ce blog dans la catégorie Chili) où nous avons vu comment un groupe politique a fait appel à des techniciens de la communication pour gagner. Cet exemple est fascinant car le Chili avant 1973 était un des pays du monde le plus fort en matière de dynamisme des partis politiques. La dictature a éliminé la structure des partis remplacée par la structure de l’armée. Pout arrêter Pinochet il a donc fallu s’en remettre à la démocratie des experts sauf que dans le film on voit à la fin l’expert quittant la scène alors que la tradition aurait due en faire un conseiller politique. Il quitte la scène pour laisser toute la place aux hommes politiques. Il a fait un « job » technique pour lequel il a été appelé et n’abuse pas de cette victoire.

8) Sortir de cette logique mortifère ?

Depuis le Watergate nous savons jusqu’à quel point cette logique s’est répandue dans le monde. Comment des hommes politiques aux mains des experts pourraient-ils faire voter les mesures renvoyant les experts dans les limites de leur champ d’intervention ? Les experts ont des mérites mais les citoyens aussi ! Leur savoir est utile mais toujours discutable. La démocratie n’est pas un affrontement entre experts.

9) Dès l’affaire du Watergate des membres de la gauche des USA (comme Martin E. Spencer) proposèrent des mesures précises :

- Faire en sorte que le cas du Watergate soit bien décortiqué : « ne pas l’étudier jusqu’au bout c’est valider la corruption qu’il représente ».

- Limiter le pouvoir présidentiel qui appelle le système plébiscitaire. Bien sûr les techniciens savonnent la planche en dénonçant en permanence les crétins que sont les parlementaires.

- Cessons de fragmenter la politique pour retrouver le sens des responsabilités.

Quarante ans après nous ne pouvons que constater qu’il s’agit là d’un combat de longue haleine qui a ses forces dans la démocratie locale malgré la faiblesse de ce qu’il en reste. Une fois de plus il ne s’agit pas de dire : c’était mieux avant mais de constater que les avancées démocratiques de 1830 à 1960 ont déraillé. Et les rails sont mis en place par l'Empire.

 

Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans USA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure
  • Le blog des Editions la Brochure
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche