Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 10:36

couv-l-apostolat.JPG

Cette fois le roman est accessible : 330 pages format 16x24, 20 euros.

L’ultime livre papier publié par La Brochure : un effort considérable pour seulement 60 exemplaires !

La guerre 14-18 a révélé les émouvantes lettres que des soldats écrivaient comme une bouteille à la mer, comme la dernière preuve de leur existence avant la mort. Je pense bien sûr à celles de Renaud Jean comme à d'autres.

Ceux qui, pour une raison ou pour une autre, ont été des pacifistes savaient qu’ils ne mériteraient aucune médaille. Verfeuil le poète, Verfeuil le militant a vécu cette vie et il l’a racontée.

Le roman aurait pu être présent à la BM de Montauban ou ailleurs, mais il était invisible jusqu’au jour où un libraire a mis en vente un vieil exemplaire. Je l’ai acheté, j’ai pensé le recopier, je me suis découragé, puis je l’ai relu, puis j’ai été encouragé et le voici donc. C’est en même temps un hommage à treize personnes citées en introduction. Un dernier merci à tous ceux qui depuis sept ans ont été les fidèles soutiens de notre travail malgré ses imperfections et ses rêves. Jean-Paul Damaggio

 

Réédition de L’Apostolat, roman de 1926 :

 

A la mémoire de

1 ) Marcel Maurières qui le 2 décembre 1980 m’a mis sur la piste de Raoul Verfeuil.

2 ) Irénée Bonnafous qui de 1905 à 1907 a permis à Raoul Verfeuil de faire ses premières armes de poètes, nouvelliste, conteur, chroniqueur et journaliste.

3 ) Albert Mathiez, le grand historien, qui, quand il fut exclus du PCF le 20 octobre 1922, put se souvenir, avec Verfeuil subissant le même sort, de son exclusion du Lycée Ingres à Montauban en 1894 pour soutien à Dreyfus.

4 ) Pierre Couchet qui, sans doute sur les conseils d’Auguste Monsarrat, appela La Vague, le premier journal de la fédération communiste du Tarn et Garonne en 1936 (journal introuvable).

4 ) Liza Avinenc qui accepta de participer à la Librairie Deloche, à une présentation de l’œuvre de Verfeuil, dont elle sut rendre compte à merveille dans le Petit journal.

 

 Et nous dédions aussi ce travail à :

1 ) Yves Vidaillac fondateur du journal Point Gauche ! qui rendit compte de la première présentation de Verfeuil à Montauban, à l’Ancien Collège le 11 février 1997.

2 ) René Merle qui a fourni peu après la première photo de Verfeuil issue d’une encyclopédie socialiste.

3 ) La Compagnie des écrivains qui a permis une présentation du personnage à la Librairie Deloche le 18 mai 2011.

4 ) Joan Pericas qui proposa une émission de CFM-Caylus où Verfeuil trouva place en 2013.

5 ) Alain Raynal qui, à Castelsarrasin, au moment de l’évocation de l’anniversaire de la grande grève présenta efficacement le candidat socialiste de l’époque, Lamolinairie - Verfeuil (juin 2014).

6 ) La Librairie le Père Peinard à Lyon qui a fourni le seul exemplaire du roman disponible (2010).

7 ) Marie-France Durand un des piliers des Editions La Brochure sans lesquelles cette réédition aurait été impossible, car Verfeuil intéresse trop peu de monde.

8 ) Michel Matayron qui a permis de retrouver la tombe de Verfeuil au cimetière urbain de Montauban, tombe sur laquelle on trouve la photo de couverture.

 

9 ) A Michel Veyres lecteur attentif des productions de La Brochure.

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 17:05

couv-mottay.jpg

Une coïncidence fait que 1944 et 1914 conduisent à des célébrations militaires. Les souvenirs de l'enfant qu'était Emile en 1944 dans sa Normandie, et qu'il a présenté sous forme de contes sincères en utilisant fortement ses talents de poète, renvoient indirectement à un Traité de Versailles signé en 1919 sans le soutien des USA (ils signèrent ensuite) qui y voyaient la graine d'une autre guerre.

En éditant ce texte, nous sommes heureux d'ajouter à la longue liste de nos publications une autre forme d'écriture, et un beau dépaysement puisque nous sommes loin du Tarn-et-Garonne où cependant Emile Mottay vit depuis si longtemps. Je me souviens de ma première réunion syndicale en 1971, où en sortant, pour soutenir sans doute mon propos de minoritaire, il eut un petit mot encourageant. Je ne le connaissais pas mais il arrive parfois qu'on se souvienne de certaines anecdotes. Celles qui peuplent le livre d'Emile sont toutes pleines d'humanité. JPD

Le Bracelet, 80 pages, 5 euros

 Voici la présentation faite par Emile :

 "La guerre vue par un enfant". Ce pourrait être le second titre de cet ouvrage d’Emile Mottay qui avait six ans lors du débarquement américain sur les plages d’Arromanches. Il a vécu l’occupation allemande de son hameau normand, un des très nombreux endroits où la bataille a fait rage. Pendant la libération de ce hameau, lui et sa famille ont par miracle échappé à la mort. Il se souvient avec clarté de nombreux événements qu’il a vécus, parfois tragiques, parfois prêtant à sourire. Cette année a été fêté le 70ème anniversaire du D Day. L’auteur pense que son témoi-gnage peut être considéré comme un hommage à tous les GI qui ont reconquis notre liberté au péril de leur vie. Les pertes de l’armée américaine furent extrêmement importantes. Pendant la bataille de Normandie, trois cent mille soldats US furent tués."

 

J'ajoute ici une poésie d'Emile publiée dans un recueil de Montauriol-Poésie :

L'Internationale

Te souviens-tu, mon camarade,

De ces moments où nous levions le poing ?

Nous ne chantions pas le grand soir,

Imposture funeste,

Mais la justice.

Nous chantions pour nos enfants,

Pour nos petits-enfants, tous les enfants du monde.

 

Vois camarade, comme le ciel est noir !

Etions-nous si naïfs ? Fallait-il espérer ?

Mais quelle vie aurait été la nôtre

Si nous ne l'avions pas fait ?


Nous avons perdu la bataille,

Jamais nous ne verrons ce que nous attendions

Et le pire est à craindre.

Mais qui connaît la destinée des hommes ?

mottay-montauriol.jpg

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 13:56
Les Editions La Brochure viennent d'occuper quelques minutes sur une télé du Sénégal grâce à l'auteur du livre
Histoire authentique de la Casamance
Voici un lien à voir (gain de temps aller à la) séquence mns 58
Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:26

couv-USA-2.jpg

 

135 pages, format 16x21, 50 photos couleurs, 15 euros

Marie-France Durand et Jean-Paul Damaggio vous propose ce livre qui permet de suive le voyage au jour le jour (avec conditions pratiques précises), et qui se complète de réflexions synthétiques.

Le voyage concerne la ville de San Francisco puis une boucle dans le Sud-Ouest des USA : Beaty-Vallée de la mort, Williams-Grand Canyon, Santa Fe, Mesa Verde, Moab, Kanab et Las Vegas.

 

Quelques éléments de ce blog donnent un éclairage sur le contenu du livre. JPD

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 11:45

depeche-1790.jpg

 

La Dépêche vient de rendre compte de la rencontre organisé par l'ASPC et qui va avoir de multiples suites car dans la foulée j'ai fait quelques découvertes supplémentaires.

1 ) Grâce à René Pautal le travail de Laure Sourbé

2 ) Grâce à J-P Donnadieu professeur d'université à Montpellier j'ai été poussé vers un texte du 25 janvier 1789 concernant Castelsarrasin.

3 ) Grâce à l'ami René Merle j'ai creusé la question du fonctionnement municipal en lien avec les USA.

 

J'ai noté la présence de la petite noblesse dans le contexte municipal castelsarrasinois en 1790 avec Carrère Péchels qui sera maire presque pendant 20 ans et qui était en 1789 député de la noblesse. Il va vite perdre la particule mais il a cette origine comme d'autres avec lui au Conseil municipal.

Avec le cas de Moissac on a une différence : l'importance dans cette ville de la bourgeoisie marchande à cause du minot. Gouges-Cartou, comme le démontre bien Laure Sourbé en était l'élément représentatif… et il était en lien avec les USA. Je vais publier son projet de déclaration des droits de l'homme où il affirme que c'est de là-bas que lui vient son inspiration politique.

A suivre. Jean-Paul Damaggio

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 13:16

couv caylaChronique du livre eu lien avec le Tarn-et-Garonne

Jean-Paul DAMAGGIO consacre son dernier ouvrage au cas de CAYLA Élie (1), assassiné â Moissac en juin 1935, par un fasciste du lieu, René VALÉS architecte. C'est au déroulement de toute l'histoire que nous assistons, caractéristique de ce qu'est le fascisme hier comme aujourd'hui, à travers les extraits de la presse, les rapports attribués au commissaire de police, les commentaires... Le contexte : c'est aussi l'époque où nous voyons surgir et se manifester l'exigence du « Front Populaire » (2) dans une France qui vient de subir la crise de 1930. L'auteur nous livre un élément caractéristique de la population moissagaise : le nombre d'habitants en 1936 et le nombre d'étrangers qui révèle un pourcentage important. Le coup de force des fascistes va donc se produire dans cette situation- là. A la Libération « en nommant une rue au nom de Cayla, on célébrait une victime du fascisme bien antérieur à l'invasion de la France par les troupes d'Hitler. Preuve de l'existence du fascisme national ».

Nous retrouvons alors l'historien dans la peau du commissaire de police de Moissac qui « en cette nuit du 13 au 14 juin 1934 » a téléphoné au sous-préfet de Castelsarrasin pour le mettre au courant de la situation tout en pensant a sa femme qui ne l'a pas vu depuis 19h...

Alternativement comptes rendus du commissaire, rapports, coupures de presse, nous permettent de suivre quotidiennement l'affaire du début à la fin, jusqu'au procès. Dès le commencement une manipulation se fait jour venant du sous-préfet qui met en avant les communistes moissagais dans l'affrontement opposant les « Croix-de-feu » alors que « les communistes sont presque inexistants en ville, n'ayant pu présenter que trois candidats aux municipales ».

En fait, au cours d'une réunion organisée par les fascistes locaux, aidés par d'autres venus de Toulouse, à laquelle assistaient quelques habitants invités à la dernière minute, sous un prétexte fallacieux, les « Croix-de-feu » ont frappé. Éric CAYLA recevant plusieurs coups de poing tombe et va décéder. Le commissaire reçoit également, quelques temps plus tard, quelques horions. Deux des agresseurs sont écroués et « L’Humanité » du 18mars 1937 titre alors  « Un scandaleux verdict des Assises de Montauban..., ». Deux exemples de jugement, à la même époque, permettent de se faire une idée de cette justice, à Montpezat, à Agen.

À travers cette affaire, nous avons une vision (illustrée de photos) de l'époque, des enjeux en présence, de l'influence des partis présents localement, des luttes et des personnes citées, du positionnement des journaux, de la composition du parti fasciste.

Un ouvrage à la résonance actuelle (3). Citons cette appréciation de l'époque « la justice prompte à sévir pour condamner à la prison les grévistes de Brest, de Toulon ou de Perpignan, use d'une complaisante lenteur et d'une excessive indulgence quand il s'agit de régler le sort des Croix- de-Feu de Moissac. »

Michel VEYRES

(1) « Moissac 1935, CAYLA assassiné ! » de Jean-Paul DAMAGGIO. Ed. La Brochure 2013 (197 p. 14 euros)

(2) L'auteur rappelle que Marcel Maurières est le premier à avoir évoqué le cas Cayla dans un numéro des Nouvelles de Tarn-du-Garonne (le journal du PCF) en 1986…

(3) … avec la mort de l’étudiant Clément Méric à Paris le 5/6.2013 au cours d’une rixe avec les fascistes.

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 13:14

couv humberstone

 

Dans sa chronique des Nouvelles du Tarn-et-Garonne, Michel Veyres écrit :

 

C'est lors d'un voyage au Chili que Jean-Paul DAMAGGIO, Tarn-et-garonnais, a visité, avec sa compagne, le nord du pays. L'exploitation du nitrate contenu dans le sol, et très utilisé alors au XXème siècle dans l'agriculture comme engrais, a donné naissance à ce roman-photo (1) où le passé rejoint l'avenir, où d'un certain Pinochet l'actualité va jusqu'à Michelle Bachelet.

Dans une cité fantôme où la mine s'est arrêtée, plusieurs personnages s'interrogent et l'histoire commence. Pablo veut connaître le mystère de sa naissance. Pablo veut savoir, sa sœur est née en 1942 et lui quatre ans après mais pourquoi lui à Santiago, la capitale ? La familles a toujours vécu à Humberstone avec le nitrate. En ce jour de fête de 1960, il veut savoir. Sa mère a beau lui détailler le programme de celle-ci, Pablo veut savoir, savoir…

La ville se vide, le désert gagne, le nitrate ne sert plus à rien… Il faut savoir "gratter le passé" pour qu'il sorte vivant de l'histoire d'Humberstone, la ville fantôme à quelques dizaines de kilomètres d'Iquique dans le nord du pays. Et vient le souvenir d'une guerre qui mit aux prises la Bolivie, le Pérou et le Chili lequel lorgnait alors, en cette deuxième moitié du XXième siècle sur le nitrate bolivien.

Un personnage sort de l'ombre : l'Anglais John Tomas North, s'enrichit au Pérou dans l'exploitation du phosphate et des... hommes. Il devient alors le roi du salpêtre en ce temps où le président Balmaceda doit faire face à une rébellion militaire et se trouve acculé au suicide. Plus tard viendra le tour de Salvador Allende. Nous retrouvons l'armée en 1907 avec la grève des mineurs et le massacre exécuté dans une école. La crise survient. À Humberstone nous savons pourquoi Pablo n'y est pas né et... comment le nitrate s'est nourri de sang, pas n'importe lequel et qui n'apparaît dans aucun compte.

Michel VEYRES

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 23:30

Rencontre débat

Salle du Centre culturel Moissac

 Mercredi 18 décembre 18 h

 Sur l'assassinat d'Elie Cayla

à Moissac en 1935

 Animation : Jean-Paul Damaggio

couv cayla.jpg 

 

Présentation de ce livre

 

Organisation Editions La Brochure

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 23:16

couv-municipales-montauban.jpg

 

300 pages, 20 euros, beaucoup d'illustrations, de documents, de portraits

Elections municipales à Montauban

Après le cas des élections municipales de 1790 à Montauban, voici un nouveau livre sur les municipales de 1904 à 2008. Avant 2008 j’avais produit un livre de documents qui m’avait permis de vérifier que la classe politique, pour des raisons parfois contradictoires, n’aime pas regarder dans le rétroviseur. Or les élections municipales de 1790 furent fondatrices du Montauban moderne comme la Révolution refonda la France. A suivre les élections sur un siècle on s’aperçoit que si pour une part il est inutile de s’intéresser à l’histoire (elle se répète tant), il est par contre indispensable de visiter le passé si on veut sortir des impasses. Ce livre de près de 300 pages avec nombreux documents réserve des surprises desquelles nous pourrons débattre.

Sommaire

Liste des maires ; Listes des adjoints ; Données ; Têtes de liste

Considérations générales

Troisième République

A – 1904 : l’installation de Capéran ; 1 - Un siècle qu’achève Prax-Paris ; 2 - Un siècle qui lance Charles Capéran ; 3 - Un siècle qu’invente Henri Delbreil ; 4 - Un siècle que Vidal-Marty veut perturber ; 5 – L’élection elle-même

B – 1908 : La guerre avec l’évêque ;

Portrait : Irénée Bonnafous

C – 1912 : La première liste socialiste ;

Portrait : Emile Bardiès

D  - 1919 : Union des radicaux et des socialistes ;

Portrait : André Gros et Pierre Terrieux

E  - 1925 : La première liste communiste ;

Portrait : Auguste Monsarrat

F – 1929 : Coup de théâtre de la droite ;

Portrait : Marcel Guerret

G – 1935 : Victoire du Front populaire ;

Portrait : Fernand Balès

H - Période de l’occupation ;

Quatrième République

I- 1945 : Le premier maire socialiste ; P

ortrait : Ségalas-Talou

J- 1947 : La victoire de la droite ;

Portrait : René Gabach

K – 1953 : Un système contre les communistes ;

Portrait : Henri Lacaze

Cinquième République

L – 1959 : L’annonce de la création du PSU ;

Portrait : Pierre Couchet

M – 1965 : L’annonce de l’Union de la Gauche ;

Portrait : Louis Delmas

N – 1971 : Solidité de l’Union de la Gauche ;

Portrait : Jean Vignoboul

O – 1977 : La première présence de l’extrême-gauche ;

Portrait : Albert Cavaillé

P – 1983 : Division sur tous les fronts ;

Q – 1989 : La première liste écologiste ; Portrait de

R – 1995 : La première liste Front national ;

Portrait : Roland Garrigues

S – 2001 : L’annonce du Sarkozysme ;

T – 2008 : L’annonce du Front de Gauche ;  

 Portrait : André Cerciat

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 21:53

MONTAUBAN

Rencontre-débat : Maison du Peuple

Lundi 18 novembre 18 h -20 h

Le Chili d’hier et d’aujoud’hui

Animation : Jean-Paul Damaggio

 17 novembre : la nouvelle élection présidentielle au Chili doit permettre le retour au pouvoir de l’ancienne présidente socialiste, Michelle Bachelet.

En quoi, les luttes sociales passées peuvent-elles contribuer au Chili actuel ?

La rencontre s’appuie sur la présentation d’un livre sur l’histoire de la ville fantôme d’Humberstone, un témoignage du passé social devenu lieu touristique.

 

Cette rencontre et le livre en appui, se veulent une contribution aux recherches sur les suites du coup d’Etat de Pinochet en 1973

 

Réunion organisée par les Editions La Brochure

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche