Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 21:42
François de Guiringaud

François de Guiringaud

La soirée organisée par l'ASPC aurait pu durer plus longtemps à suivre l'attention du nombreux public. Le propos de François de Guiringaud, clair, précis a déroulé les faits marquants de la vie de son père comme une évidence. Non que le chemin n'ait pas été semé d'embûches mais du diplomate au ministre, en passant par le militaire, tout a semblé couler de source. Un fonctionnaire qui fait son parcours de l'attaché d'Ambassade au Quai d'Orsay au gré des années d'expériences. Des faits agrémentés d'anecdotes pour relancer l'attention du public et donner un peu plus de chair à l'histoire. Par exemple, ce séjour à l'Expo Universelle de Montréal juste après le "Vive le Québec libre" quand le père a pris en photo de son fils derrière des barreaux avec un titre en Anglais disant "Un gaulliste arrêté au Canada", pour l'envoyer à la grand-mère de François. J'imagine la réaction. D'ailleurs, après la grande histoire, je suis sûr que le petit-fils pourrait captiver son public à évoquer la vie de cette grand-mère. Dans le public quelques souvenirs ont été rappelés et en particulier à propos de cette femme, Madeleine, qui a perdu son mari dès 1914, qui a perdu sa fille en 1935 et qui a vécu longtemps avec seulement un fils courant à travers le monde. J'ai appris quelque part qu'elle aimait le bridge.

 Mais revenons à la grande histoire de ce diplomate qui a eu comme mentor René Massigli, un peu comme si la chance devait en permanence sourire à Louis. Dans la prison de Barbastro quand fuyant le régime de Vichy il se fit arrêter par la Guardia Civil, il a croisé des aviateurs qui plus tard se retrouvèrent dans le groupe Normandie-Niémen.

Peut-être y avait-il dans le groupe un homme de Verdun-Sur-Garonne, M. Bayssade dont voici le récit de sa vie à ce moment-là : "En territoire espagnol, pris par les carabiniers franquistes, les transfuges sont emprisonnés. Bayssade connaît celle, « infâme », de Barbastro, ensuite celle de Miranda, à l'hygiène déplorable. Après trois mois de détention, le voilà qui retrouve la liberté, en décembre 1943, pour embarquer sur le « Surcouf », bateau de la France Libre. Il débarque à Casablanca et arrive à temps pour le réveillon ! Il y retrouve d'autres Verdunois comme Bernard Piquemal ; Bayssade est le 6ème à s'être évadé de France !"

 François de Guiringaud a tenu à insister sur un point : tout n'est pas noir et blanc et ce constat n'est pas seulement propre aux diplomates.

 Emouvante conférence surtout quand on en est arrivé au poste de conseiller municipal de Castelsarrasin : comment un homme qui avait passé six ans ambassadeur au Japon, homme clef à l'ONU pendant un temps, a-t-il pu accepter un poste si modeste en 1971 ? Par cet acte concret, plus que par tous les discours, il a démontré que l'essentiel n'est pas la fonction mais le désir de servir la France et en l'occurrence la population de sa commune, Castelsarrasin.

Son rôle clef pour activer la construction du Lycée a été mis en valeur et dans la salle quelqu'un a fait observer qu'en plus il a pu éviter un bâtiment du style qui deviendra connu du nom de Pailleron. Cependant le collège Pailleron ayant brûlé en 1973 juste avant la construction du Lycée de Castelsarrasin, le refus de ce type de bâtiment devenait plus simple. Notons en passant que Pailleron est un écrivain qui est devenu Académicien en même temps qu'un natif de Castelsarrasin, Charles de Mazade.

 Le moment le plus douloureux de cette histoire s'est déroulé près de Colmar dans cet endroit de France où les Allemands ont livré l'ultime bataille. Il y avait aussi des soldats US et l'un d'eux a raconté l'épreuve : Tony Hillerman. Louis de Guiringaud y a été laissé pour mort et il lui a fallu des mois avant de se remettre.

 Melpomène sera l'étrange mot de la fin qui annonce un autre épisode à cette conférence. Un nom de code au moment où est entreprise la tentative d'exfiltration de Massigli et De Guiringaud vers l'Angleterre.

J-P Damaggio

P.S. Désolé pour la mauvaise qualité de la photo. Dans la salle qui va se remplir avec partout des chaises en plus au milieu, la foule a rendu plus difficile le travail du photographe.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure
  • Le blog des Editions la Brochure
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche