Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 15:13

samsal.jpg

Cinq hommes à la tribune : les deux écrivains, le traducteur pour Ghitany, le présentateur et le lecteur. C’est beaucoup pour des… conversations méditerranéennes qui se tiennent dans la salle de la Médiathèque Cabanis à Toulouse dans le cadre du Marathon des mots. Et au détour de la dite conversation le présentateur lance dans l’échange le nom d’un autre homme, Cervantès. Aussitôt l’écrivain égyptien Gamal Ghitany réagit par un sourire et une expression brève : « qui n’a pas été influencé par Cervantès… ? » Mais comme le présentateur avait aussi lancé le nom d’un titre, les Mille et une nuits, c’est sur ce point que Ghitany insiste d’autant qu’il est en train au Caire d’organiser la réédition de l’œuvre ce qui, c’est le moins qu’on puisse dire, ne suscite pas l’enthousiasme des obscurantistes. « Mais à qui faire un procès, il n’y a pas d’auteur ! » C’est un Français, Galland, qui a permis de sauver la version originale précise Ghitany

Par contre l’écrivain algérien Boualem Sansal développera sa réponse sur Cervantès. Il vécut enfant près de la grotte où le soldat Cervantès se réfugia pendant un temps et il pense que si l’homme devint le créateur d’un livre exceptionnel il le doit à sa rencontre en Afrique du Nord avec un vieil homme possiblement magicien. Avec Cervantès serions-nous plus encore qu’on ne le pense au cœur de conversations méditerranéennes ? Sansal indique que le Don Quichotte se lit de diverses manières suivant l’âge que l’on a, et que par l’œuvre d’un inconnu, Vulcanelli, on peut mieux comprendre l’écrivain.

Avant ce détour par Cervantès la première question porta sur la notion de temps, un temps paraissant plus circulaire en Orient, d’après l’animateur. Sansal préfère parler d’histoire, une histoire dans laquelle il est, non une histoire qu’il observe de l’extérieur, et cette position fait qu’il ne peut pas y avoir de coupures entre hier et demain, entre là-bas et ici. Il cite le Tunisien Youssef Seddik quand celui dit : « Lire le Coran est différent de le réciter. » Le lire c’est entrer dans l’œuvre, le réciter c’est ce plier aux conventions extérieures à l’individu qui récite. Lire c’est s’interroger sur soi-même, réciter c’est s’abandonner aux pouvoirs dominants. Dans l’histoire, ajoute-t-il, ce qui importe c’est la mémoire. L’histoire est une relation, le temps une totalité.

Alors s’adressant à Ghitany, l’animateur demande quel rôle a joué Proust dans sa vie, cet homme désireux d’arrêter le temps, de s’en saisir en permanence. Pour Gamel l’obsession c’est toujours d’où je viens ? et où j’étais hier ? Et entre le temps cosmique et le temps quotidien il pense en effet qu’il y a un temps oriental.

La conversation est passionnante sans avoir la même profondeur que celui que j’avais suivi deux ans avant, avec le même Sansal, à la Librairie de la Renaissance. Les lectures, la traduction nécessaire, le temps bref ne permettent pratiquement pas de dialogue entre Sansal et Ghitany qui de toute façon m’apparaissent comme deux écrivains ayant peu à se dire.

Ghitany évoquera ses écrivains de référence et là le traducteur, si précis depuis le début, oublie un morceau. Je ne comprends pas l’Arabe mais j’ai entendu par exemple dans les références Dostoïewsky, mais il traduit seulement quand il arrive au nom de Ibn Arabi, en oubliant les autres cités auparavant, comme le grand Egyptien Mahfouz. Il a pensé tout d’un coup que le public comprenait. Dans un débat une semaine avant j’avais noté tout l’intérêt de ce traducteur pour Ibn Arabi. Ce jour là il avait rapporté un témoignage du Sénégal qui avait fait rire l’assemblée : dans une petite ville il y avait un quartier musulman à côté d’un quartier chrétien. Les cochons du quartier chrétiens passaient la route pour aller manger les ordures dans le quartier musulman tandis que les moutons de ce dernier quartier faisaient le chemin inverse pour aller manger l’herbe délaissée par les cochons dans le quartier chrétien. « Au Maroc dit-il, il y aurait une intervention de l’armée pour faire cesser ce manège. » C’est le responsable de la revue Horizons Maghrébins mais sa modestie ne me permet pas de citer son nom pour le moment. Il est sur la photo à côté de Ghitany avec à la gauche Sansal.

8-06-2010 Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans algérie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche