Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 14:37

                                            sentihles.jpg

Ce livre est unique comme les chapeaux que créait à Montauban, Porte du Moustier Marie-Louise Garrigues-Aliès. Unique par son style, son sujet et sa portée.

 Au départ on peut penser qu’une femme qui raconte sa vie se livre à un geste banal même si les hommes sont cent fois plus nombreux à oser cet exercice. Le lecteur est cependant un peu surpris par la forme de la narration : un dialogue, un entretien, sans rien enlever à la spontanéité de la « confession ».

Elle est dans le train pendant la deuxième guerre :

« Et trois ou quatre allemands avec leur fusil comme ça s’arrêtent à chaque compartiment, popopo… et bien sûr qu’ils se sont arrêtés chez nous mais alors, là où j’ai eu peur, ils étaient à deux mètres de rentrer, un monsieur dans le compartiment sort un révolver, comme ça, hé (elle montre une arme énorme et très vite et très fort, la bascule sous ses pieds), pof, il le met sous la banquette… s’il avait pas pu faire ça… eh bien, il l’a fait… le autres n’ont pas eu l’idée de regarder sous la banquette… »

 Il arrive que Marie-Louise parle d’elle à la troisième personne, ce qui hier était une pratique populaire (j’ai connu une personne qui disait toujours « on » à la place de « je »). Avec Marie-Louise centenaire à présent, hier c’est donc bien avant 1939 et elle porte avec elle jusqu’en 2012 toute la vie de cette époque. A un moment elle regarde des photos d’elle jeune :

« - Non, ce n’est pas à moi ça

- Comment ça, ce n’est pas à vous ?

- Si, c’est moi mais ce n’est pas moi, c’est trop beau, ça, c’est pas simple. »

 Oui, la photo est un des supports les plus importants du livre. Elles sont reprises en petit format, le plus souvent en couleur et elles deviennent vivantes grâce au commentaire de Marie-Louise. Photos de famille le plus souvent, voilà pour la banalité, photos d’amour, voilà pour la beauté.

 Femme du peuple, Marie-Louise est aussi femme de l’art et ce va et vient entre l’ordinaire et la beauté, on le voit poindre dès le début grâce à un père qui était lui aussi un artisan éprit de beauté. On penserait à un menuisier, un tailleur et pourtant il s’agissait d’un briquetier. Un briquetier construisant une colonne artistique qui va accompagner Marie-Louise toute sa vie j’avoue que ça me semble rare car une brique c’est une brique.

 Tout au long d’une vie bien remplie Marie-Louise en a croisé des gens et elle présente des tonnes d’historiettes qui dégagent une morale dont elle sait très bien qu’elle n’est plus de notre époque, pourtant nous sommes les mêmes êtres humains.

 J’espère que le livre aura beaucoup de lecteurs et sans doute plus de lectrices, des personnes qui l’ont connue travaillant jusqu’en 1977 Porte du Moustier, ou aidant ensuite à la vie de la Cathédrale car à partir de 1947 tout son univers sera autour de cette place centrale de Montauban. Et puis des lecteurs curieux qui comme moi cherchent les témoignages authentiques. Je peux par exemple donner le nom du cordonnier évoqué au début quand, gamine, elle habitait du côté du Cours-Foucault. Un homme qui faisait chanter l’Internationale à ses enfants, qui était conseiller municipal de Montauban de 1919 à 1925 et qui s’appelait André Gros.

 Ajoutons que le livre auto-édité est techniquement bien fait par ICN à Orthez. 270 pages, 20 euros avec de la couleur presque partout.

On le trouve chez Deloche à Montauban.

Jean-Paul Damaggio

 

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche