Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 14:32

Généralement les difficultés sont chez moi une chance. Celles récentes avec mon blog m’ont incité à créer un autre blog spécialisé sur Renaud Jean. Par avance je sais qu’il s’agit là d’un acte qui ne soulèvera pas l’enthousiasme des internautes car Renaud Jean comme Cladel et d’autres personnages que je défends appartiennent plus au néant qu’à la lumière. Si mon blog portait sur François Hollande, amis et ennemis se précipiteraient davantage pour en lire le contenu. Je le précise, je suis bien placé pour savoir que Renaud Jean c’est un boulet que je me suis attaché aux pieds ! Depuis le début des années 1990 j’ai constaté quelques progrès avec surtout la naissance de l’association Les Amis de Renaud Jean. Malgré les efforts de son président cette association avait un blog qui n’existe plus aujourd’hui par le manque d’enthousiasme suscité ! Mais je ne vais pas pour autant me laisser impressionner.

 Pourquoi Renaud Jean n’a-t-il pas la notoriété de Jaurès ?

Il n’a pas eu la chance de mourir assassiné ?

Premier point : c’est un paysan et en France les paysans sont bien vus quand ils restent dans les champs.

Deuxième point : il était communiste ce qui, pour un paysan ordinaire, est une tare à garder secrète. Non que, contrairement à de tristes lieux communs les paysans ne soient pas d’authentiques membres de ce qu’on appelle le peuple de gauche, mais la gauche digne de ce nom, dans l’ordre du monde, est citadine.

Troisième point : ce paysan communiste a prétendu changer la façon de penser en France. Là, vous en conviendrez c’est trop, beaucoup trop !

 Or il avait un point pour lui : il était du Sud-Ouest comme une grande partie de la classe politique de ce pays de Jaurès à Blum en passant par Chirac, Falguières, Gambetta et j’en passe. La France radicale, radicale-socialiste, socialiste doit beaucoup au Sud-Ouest. Mais à condition qu’il ne s’agisse pas d’un paysan aux ambitions trop audacieuses.

 Audacieux le Renaud Jean ? Au sein du parti communiste il se fit le champion, toute sa vie, de la lutte sur les deux fronts : le sectarisme et l’opportunisme. Tous les partis politiques ont leur frange sectaire ou opportuniste mais, originalité du PCF, l’opportuniste y est souvent le plus sectaire et inversement. J’ai bien connu cette catégorie de militants qui invariablement se sont hissés aux postes dirigeants. Comme ils étaient sectaires en interne, ils pouvaient s’offrir le luxe d’être opportunistes dans les discussions avec les socialistes car leur sectarisme était comme une protection de pureté. Inversement, opportunistes en interne pour gravir les marches du podium (les premiers à passer du cirage sur les chaussures des chefs) ils se montraient sectaires face aux alliés pour se donner une pureté qu’ils craignaient de perdre en se vendant au dirigeant le plus offrant ! Bref, Renaud Jean a vu vivre dans les cercles du pouvoir communiste cet assassinat permanent de la sincérité dont il était le porteur. Pour lui, le combat politique s’appuyait d’abord sur une connaissance sans faille de la réalité, sur la capacité de chacun à se faire sa propre idée, et à la défendre ; enfin il s’agissait collectivement de se mettre d’accord pour que la discipline de parti, ou la fidélité à ses idéaux ne soit pas une trahison de soi-même. Il avait pour lui que sa stratégie lui apportait le soutien populaire sans lequel il aurait été effacé de l'histoire avant même de naître !

 Voilà comment Renaud Jean est devenu un orateur, un écrivain, un savant et un militant. A l’exposition le concernant aux Archives départementales du Lot et Garonne un extrait de fiche des renseignements généraux en fait un maire en 1925 car dans la logique politique ordinaire ce tremplin ne pouvait lui manquer. En fait il est devenu maire seulement en 1935 pour des raisons sentimentales ! Car chez ce député sentiment et raison faisaient bon ménage.

 « Changer la pensée française » ça veut dire quoi ? Il existerait une pensée française ? Marx est devenu Marx en s’appuyant sur le sens économique des Anglo-saxon, sur le sens politique des Français et sur le sens philosophique des Allemands étant lui-même un des philosophes en question. De par son histoire la France a un rapport particulier au politique ce qui ne signifie pas que ce rapport ait une seule forme ! De par son histoire la France a un rapport particulier à l’agriculture qui a tellement persisté qu’aujourd’hui encore cette activité joue un rôle même si elle a fortement diminué depuis 1945. Etc…

Toute nation n’est pas un moule fermé sur lui-même, ni une identité arrêtée, mais le mouvement qui est le sien, n’empêche pas les dominantes, les constances. Renaud Jean, par sa vie, bouscule les rapports entre base et sommet, entre l’élu et le militant, entre réforme et révolution, entre raisonnement et sentiment, entre la langue du peuple et la langue de tous, entre l’effort pour convaincre et l’effort pour se convaincre…

Il met des tonnes de désordre dans l’ordre établi car le désordre politique voulu par le communisme n’est qu’une face du monde. Je pense qu’il est le seul communiste au monde à avoir reçu les félicitations d’un journal anarchiste pour un discours sur la tombe d’un de ses amis anarchistes alors que lui était député du PCF ! Et, à la fin de sa vie, il a donné sa maison à sa commune, sa belle sœur en conservant l’usufruit ! C’est vrai il n’a pas eu d’enfants mais il avait des neveux…

Bref, ce blog dont environ 150 pages sont consultées tous les jours en moyenne ne perdra pas beaucoup de visiteurs en n’ayant plus rien sur Renaud Jean, mais le nouveau blog permettra de mieux consulter le sujet pour les rares que ça intéresse.

Le principe du blog permet d'installer des fichiers jusqu'à 1 méga donc il y a aussi des livres gratuits. JP Damaggio.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans renaud jean
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche