Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 17:42

castel-1790.jpg

 

J’achève une brochure (60 pages, 5 euros) sur ce thème à partir du cas de Castelsarrasin où il existe aux Archives Communales une liste électorale mise au point en novembre 1790 et achevée en janvier 1791 (AM 1K1). Elle fera l'objet d'une présentation dans le cadre d'une réunion de l'Association de Sauvegarde du Patrimoine de Castelsarrasin le 19 février à 18 h salle de la bibliothèque.

 La loi indique que les  «citoyens actifs» de la commune aptes à participer aux opérations électorales sont les électeurs, âgés d'au moins 25 ans, n'étant pas domestiques et payant une contribution correspondant au minimum à un salaire de trois journées de travail (10 jours pour les éligibles).

1 ) Les femmes exclues

Sur le secteur de Saint Sauveur (la moitié de la commune) nous avons une liste des habitants devant verser en 1790 la contribution patriotique. Quand il s’agit de payer des impôts, sur 1014 noms nous avons 250 femmes. Là, tout d’un coup elles existent ! Mais comment est-ce possible, elles qui n’avaient aucun droit ? Il s’agit bien sûr de veuves ou de célibataires ou de demoiselles. Une fois le mari mort, ou sans mari du tout, il fallait bien que la femme vive… et à vivre, elle avait parfois assez d’argent pour payer des impôts. Ce document fiscal est le seul où apparaissent des métiers féminins : buralistes, tavernières, cordonnières, trafiquantes…

Donc ces femmes là sont doublement exclues : elles payent une contribution qui leur permet de voter mais leur sexe le leur interdit ! Généralement pour les historiens l’absence de vote des votes est un point acquis d’avance…

2 ) Des hommes exclus

Dans le même secteur de Castelsarrasin sur 764 hommes payant la contribution patriotique 374 votent. Parmi les contribuables il est possible qu’on trouve des hommes de moins de 25 ans. Bref, environ 40% des hommes en âge de voter peuvent accéder à l’urne.

3 ) Parmi eux qui vote ?

Des nobles (une cinquantaine), des bourgeois (une cinquantaine) puis des paysans et des artisans (une large majorité).

Sur 728 inscrits au total (avec les deux secteurs de la ville) paysans et artisans représentent 536 personnes !

Et parmi ces 536 personnes qui sont les plus nombreux ?

Les métiers sont indiqués pour seulement la moitié des inscrits car en particulier, il n’y a pas d’indication pour les fils, frères ou gendres.

 

 

1790

An 6

 

1790

An 6

Bordiers

64

 

Bourgeois

45

 

Brassiers

57

 

Justice

10

 

Ménagers

45

 

Médecine

12

 

Autre agriculture

22

 

Chapeliers

8

9

Tailleurs

24

12

Maçons

8

4

Tisserands

24

18

Le Fer

15

11

Autres textiles

7

 

Tonnelier

9

6

Cordonniers

17

16

Serrurier

8

4

Menuisier

6

11

Presseur huile

3

5

Charpentiers

19

16

« Retraités »

14

 

(la colonne an 6 pointe le nombre de patentes pour les métiers indiqués cette année là)

 Ce tableau m’a surpris par la présence importante des paysans sous la forme de bordiers (métayers), brassiers et ménagers (en fait des propriétaires).

La commune de Castelsarrasin se trouvant dans la plaine de la Garonne il s’agit d’une zone assez riche mais en même temps ce constat démontre qu’avec les années les paysans ont réussi à amasser, même pour les brassiers, un pécule.

Il est inutile de rappeler que les paysans étaient la source fondamentale de la production des richesses qui permettaient aux nobles de vivre dans le luxe, aux bourgeois de s’enrichir pour se sentir nobles, à l’Etat d’assurer ses fonctions et qu’en conséquence ils étaient spoliés de leur travail comme le sont les salariés d’aujourd’hui, dans des proportions variables. Le métayer travaillait à 50% pour le propriétaire (schématiquement car les données étaient variables), les brassiers vendaient leurs bras et les propriétaires avaient un petit avantage : ils pouvaient choisir leur mode de culture.

Ceci étant la liste électorale démontre qu’il existait une certaine aisance dans les campagnes. Les paysans en question étaient-ils parmi ceux qui brûlaient le château juste à côté de Castelsarrasin ? J’en doute car justement les dites révoltes après s’être étendues dans le Quercy bien plus pauvre que la Lomagne, elles ne passèrent pas le Tarn. Ceci étant la fin des droits seigneuriaux allaient leur permettre à eux aussi de mieux s’installer pour développer cette agriculture de petits propriétaires qui marqua la France.

Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche