Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 21:11

Le vendredi 25 mars la modeste salle de Bénis près de Castelsarrasin est pleine pour écouter le discours de Jean-Michel Baylet au sujet de la LGV. Une semaine avant, la députée était venue exposer son programme et avait seulement évoqué le sujet en conclusion de son propos, mais les résultats du premier tour des élections cantonales nécessitaient une mise au point d’autant plus importante qu’il y avait du « nouveau » sur le sujet. Du compte-rendu de La Dépêche rapportant fidèlement les propos des uns et des autres retenons seulement l’essentiel : « Ce que je peux vous dire, c’est que si l’essentiel a été fait, nous travaillons encore aujourd’hui à protéger les toutes dernières maisons qui pourraient être impactées. Pour que cela soit possible nous avons même accepté que le dernier tracé empiète sur la zone de protection de Belleperche. » (Belleperche est une abbaye monument historique devenu musée)

La force du clientélisme ?

Dans son propos le président du Conseil général était même allé plus loin : « Le tracé sortira un peu du fuseau ». Pour ceux qui ne sont pas du quartier, il s’agirait d’un tracé plus au sud qui impacterait le moins possible les maisons. Nous aurions en face de RFF prêt à écraser des maisons (on se demande pourquoi), des élus en place pour les sauver.

Sans détailler, La Dépêche rapporte cet autre propos : « Il faut avoir des relations ». Pour se présenter en sauveur, Baylet rappelle donc qu’il est un ami de Borloo dont le chef de cabinet n’était autre qu’un ancien préfet du Tarn-et-Garonne Monsieur Jean-François Carrenco.

Pour résumer, Jean-Michel Baylet a rappelé à plusieurs reprises qu’il était un « républicain » mais il reste à savoir de quelle république. Jaurès distinguait deux républiques, celle anti-sociale qui use de la démocratie pour conforter le pouvoir des oligarchies, et celle sociale car sans droits sociaux, il n’y a pas de droits démocratiques. Pour le dire avec le cas de la LGV, soit tout le monde est traité suivant le même principe (la république sociale), soit certains sont « plus égaux que d’autres » car ils obtiennent pour les uns ce qu’ils n’obtiennent pas pour les autres.

Les électeurs et les électrices ont montré, y compris au bureau de Bénis au premier tour, que le clientélisme n’était plus de mise.

Le tracé… le tracé… le tracé ?

Avec le Collectif Val de Garonne Lomagne nous avons rencontré le maire de Castelsarrasin le 7 juin 2010 qui nous avait déjà informé qu’à Bénis, les habitants n’avaient pas à s’inquiéter, le tracé ne passerait pas sur le hameau. Et les autres nuisances ? Nous avions répondu que l’existence de la ligne Castelsarrasin-Beaumont étant déjà haute, à passer au-dessus en LGV, les bruits seraient de toute façon très forts. Réponse : « Mais le bruit monte, donc cette hauteur de ligne permet au contraire de limiter les nuisances » ! (sic)

En clair, les mérites que s’attribue JM Baylet (avoir fait déplacer la ligne) sont moins évidents qu’il ne le dit. La première action des Editions La Brochure avait consisté à diffuser l’intégralité de son intervention au Sénat voici plus d’un an donc nous ne méconnaissons pas les mérites du président du Conseil général, mais ils seraient mieux employés à empêcher la ligne de passer… plutôt que de chercher à l’aménager.

« Le temps du débat sur les indemnités compensatoires » précise JMB, va arriver, et il faut aider les gens. Là aussi, le Collectif Val de Garonne Lomagne avait demandé à Sylvia Pinel (par la voix de Patrick Puech) : « Mais avec quel argent ces indemnités, quand on sait que partout les caisses sont vides ! ». Le clientélisme avait sa fonction quand il restait de quoi distribuer mais il arrive un moment où on ne peut plus vendre l’avenir.

Un point positif ?

« Nous maintiendrons cette position (refus de payer le financement) tant que les attentes des divers secteurs concernés, dont celui de Bénis, ne seront pas prises en compte. »

Rappelons ici qu’il s’agit de payer Bordeaux-Tours (!!!), une part de la dépense globale à laquelle il faudra ajouter l’essentiel, la part de Bordeaux-Toulouse. Une position sérieuse ou une position électorale ? Comme le cas de Bénis serait finalement bien réglé, comme à Lacour Saint-Pierre la tranchée couverte serait acquise, tout semble prêt pour accepter de financer vers le mois d’avril (la ministre a fixé la date butoir au 10 avril). A ce moment là, nous serons présents pour rappeler cette promesse de campagne largement répétée à Bénis, impossible à tenir car nous doutons que d’ici juin, « les attentes de Pompignan soient prises en compte ». Pour vérifier le niveau des attentes va-t-il y avoir un mini référendum ?

Empêcher la ligne

Dans son intervention Jean-Michel Baylet a fait une référence sommaire aux combats de ceux qui sont contre la LGV puisqu’un des membres du Collectif lui offrit le nouveau journal du groupe : La Gazette Vigilante. Il renvoya ce combat vers le néant: «Il y en a qui disent non à la LGV et ils aiment bien venir dans mes réunions – j’espère qu’ils vont aussi dans d’autres – mais nous sommes là pour étudier les documents concernant Bénis. » Les membres du collectif participent toujours de façon constructive aux réunions les plus diverses, nous pensons en avoir apporté la preuve mille fois.

Sur le lit du fatalisme, beaucoup pensent qu’il faut la politique du moindre mal et donc discuter du tracé. Résultat électoral : cette embrouille clientéliste étant souvent du brouillard, la colère s’exprime par l’abstention ou le vote Front national. Le bureau de vote de Bénis, est le seul où le FN arrive, au premier tour, avant la candidate du PRG-PS. Aussi, quand l’article de La Dépêche a conclu en écrivant : « Le débat [sur la LGV] a rasséréné l’assemblée ». Il aurait été plus prudent d’attendre les résultats pour en savoir les effets. Et les résultats ont été clairs : JMB n’a pas pu convaincre. Nous savons toute l’énergie dépensée par les uns et les autres pour rendre la ligne plus humaine mais, face à l’impossible, n’est-il pas plus simple d’en revenir à la seule action sociale : empêcher la LGV ? Nous ne procédons pas par arguments d’autorité mais suivant ce simple principe : le peuple uni par des arguments globaux peut arrêter une LGV comme il arrêta le nouvel aéroport.

27-03-2011 Jean-Paul Damaggio

Pour en savoir plus :

http://la-brochure.over-blog.com/article-lettre-ouverte-a-bernard-dagen-49310005.html

(Le 26-04-2010 commentaire sur un article de Dagen qui annonce que Bénis ne sera pas impacté)

http://la-brochure.over-blog.com/article-lgv-lignes-existantes-rencontre-avec-dagen-58525352.html

Compte-rendu d’une rencontre avec Bernard Dagen le 8 octobre 2010

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans la LGV toulouse-bordeaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche