Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 13:10
Inventions avec la GUIMA

En un petit livre de 150 pages je présente les conditions dans lesquelles deux familles d'Italiens ont été conduits, par une suite d'inventions, à créer l'entreprise GUIMA (aujourd'hui Palfinger). Partis d'Italie, d'un côté Olinto Ghiretti et de l'autre la famille Magi, ils arrivèrent à Montauban et surtout à Verfeil. Là, dès 1950, les garagistes, grâce à une première invention, vont petit à petit s'installer dans le monde industriel. La mutation se produira au début des années 60 quand la GUIMA s'installe à Caussade avec comme première production phare, grâce à un brevet original, la dépose de la benne par le moyen de câbles. C'était la première étape vers la mise au point du bras hydraulique qui deviendra un élément majeur de l'équipement des camions, élément qui ira un peu partout dans le monde. La suite d'inventions présentées en documents, permet de saisir que, face aux concurrents, la vie de l'entreprise n'a pas été de tout repos.

Le livre est à 10 euros (isbn : 9782374510057) mais n'est pas disponible à la Maison de la Presse de Caussade qui refuse tout dépôt vente (donc chez l'éditeur ou chez Deloche). JP D.

Sommaire

Introduction, p.11

D’Italie à Verfeil, p. 13

Verfeil, p. 19

Les premières inventions p. 27

Déposer la benne par le moyen de câbles p. 35

La mise au point du bras hydraulique p. 38

Mais qu’est-ce qu’une invention ? p. 41

L’usine p. 43

Les premières ventes p. 48

Quelques suites p. 50

Pour le train, p. 53

Au nom du souvenir p. 56

Conclusion p. 66

Documents : p. 71

Les brevets de la GUIMA

Le brevet de la SAPHEM, p. 135

Le système Dalby p. 139

Le système Multilift p. 140

Le système Marrel p. 142

Le recensement du village de Verfeil en 1954,

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans guima
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 18:40
Louis Taupiac de Fermat à Castelsarrasin

Nouveau livre des Editions La Brochure : 10 euros, 170 pages

Sommaire

Introduction

Louis Taupiac, Bourgeois aisé

Louis Taupiac et Fermat

Louis Taupiac et Castelsarrasin

  • Le Mémoire sur Castelsarrasin
  • Eloge de Chaudruc de Crazannes
  • Notre-Dame-d’Alem
  • Abbaye de Belleperche
  • Le château de Castelsarrasin

Louis Taupiac et le monde agricole

Louis Taupiac et la critique historique

Documents

Présentation de Fermat

Eloge de Chaudruc de Crazannes

Un document agricole

Mémoire sur Castelsarrasin

Sur quelques erreurs

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans livres
commenter cet article
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 17:37
Un livre sur Baylet

Le livre peut être commandé à l'éditeur au prix de 17 euros port compris. (287 pages)

Editions La Brochure 124 Route de Lavit 82210 Angeville

Spécial Baylet

Pourquoi un livre sur Jean-Michel Baylet ?

Question judicieuse car j'ai passé ma vie à écrire sur des inconnus de partout, Mary-Lafon, Léon Cladel, Renaud Jean, Hyppolite Détours, Raoul Verfeuil, Elie Cayla… et aujourd'hui Jules Momméja (voir la lettre précédente, spécial occitanie). J'ai donc fait une exception…

Mais pourquoi se limiter aux campagnes électorales ?

Toute recherche historique suppose l'accès à des sources et les campagnes électorales sont les sources que j'avais le plus facilement à disposition. Mais au-delà de la question technique, il existe des raisons plus fondamentales, Baylet est emblématique d'une mutation du politique visible le jour des élections.

Moins qu'emblématique n'est-il pas plutôt une exception en cumulant pouvoir médiatique et pouvoir politique ?

Les deux aspects ne sont pas incompatibles quand l'exception confirme la règle. Son pouvoir médiatique qui mériterait un livre à lui tout seul, lui a permis de tuer mieux que quiconque ce qui s'appelle la politique. Un peu comme un médecin sachant soigner une maladie grâce à sn savoir qui donne le mauvais médicament !

A la limite un Jean-Michel Baylet méconnu ?

Tous ceux qu'il a pu séduire, ou rejeter, tous ceux qu'il a stérilisé par son pouvoir l'ont au contraire bien connu mais souvent par réaction épidermique ont négligé l'ensemble du processus. Dans une séance du Conseil général, au sujet d'une subvention donnée à une association de Caussade, il dira : "Voyez que je ne suis pas un tyran…". Or, toute la question n'est pas celle d'un tyran ou pas. C'est celle d'un processus oublié dans bien des aspects !

Le processus consisterait à comprendre la féodalisation actuelle du monde ?

Prenons un exemple : son père meurt subitement, il faut le remplacer à la tête du Conseil général ; Jean Fleury le remplace, un propriétaire terrien qui a un métayer (un Italien), qui est maire de Nègrepelisse et… journaliste à La Dépêche. Un dilettante de la politique qui sera remplacé par Madame Baylet, une gestionnaire peu soucieuse des querelles politiques et quand Jean-Michel arrivera au pouvoir, la politique ne sera plus la gestion pépère. D'un côté il sera sous-estimé par bien de ses adversaires et de l'autre il fera beaucoup plus que ce que pensaient ses alliés ! La féodalisation qui donne naissance à des barons est une mutation pointée depuis longtemps par Umberto Eco.

En quoi Jean Fleury ne pouvait pas être un féodal alors que Jean-Michel Baylet assumera totalement cette fonction ?

En trente ans on a vu l'institution "Conseil général" passer de quelques pièces occupées à la Préfecture, à plus d'un étage dans la nouvelle préfecture et jusqu'à occuper toute cette nouvelle préfecture. En trente ans seulement la mutation peur se lire par l'architecture à Montauban comme ailleurs ! Il faudrait évoquer l'évolution du nombre d'emplois dans l'institution qui permet d'en faire une des plus grosses entreprises du département… avec la mairie de Montauban et l'hôpital !

Le Conseil général, avec les lois de décentralisation est devenu un vrai pouvoir, mais un pouvoir plus dépendant que jamais du pouvoir central !

Des barons sur béquilles ? Un pouvoir local fort mais dépendant fortement d'autres pouvoirs ? L'interdépen-dance ?

Au Moyen-âge les féodaux étaient tout le pouvoir que le "centre" a réduit petit à petit. Un peu comme des vases communicants : le pouvoir des uns étant transférés au pouvoir des autres. Depuis les années 80, en fait de décentralisation il y a eu déconcentration du pouvoir. Le pouvoir du centre avait besoin pour lui même, de la naissance de pouvoirs locaux et européens de plus en plus fort, pour mieux se défausser de ses immenses responsabilités.

S'agit-il de considérer qu'avant JMB le pouvoir radical venait d'abord de la base, et qu'avec JMB, il est venu tout autant du sommet ?

La démonstration du phénomène a été apparente aux élections de 1986 quand, soutenu par toute une flopée de ministres il a pris toute de même une claque. Bel exemple où les campagnes électorales sont révélatrices. Mais si le carnet d'adresses ne peut pas tout, il reste et quadrille le paysage. La décentralisation ne pouvait qu'être une farce vu que le pouvoir économique, au même moment, se renforçait à grande vitesse. Les féodaux d'hier sont passés petit à petit sous la coupe du "centre" symbolisé par la clergé catholique, la force économique décisive. Ceux d'aujourd'hui sont à la merci des forces économiques qui se donnent des médias comme clergé.

A résumer toutes les campagnes électorales il en ressort quoi ?

Que JMB n'a jamais été un homme de gauche mais un homme de pouvoir. On pourrait le dire aussi de Mitterrand et de tant d'autres mais avec le fait qu'il a en plus un pied dans les médias. D'ailleurs Mitterrand en savait quelque chose qui n'oublia jamais de faire la cour à la famille Baylet ! Chirac ou Sarkozy, à moindre titre, mais dans oublier cette réalité.

Ce qui m'a décidé à écrire ce livre est simple : c'est quand j'ai lu sur La Dépêche en mars 2015 une longue déclaration du FN dénonçant… Brigitte Barèges (si la déclaration avait dénoncé le PRG elle n'aurait eu droit à rien). JMB a toujours été prêt à manipuler n'importe qui pourvu que ça le conduise à la victoire. Cette manipulation je tenais à l'illustrer de dizaines d'exemples précis afin de ne pas être accusé de dénigrement.

Toi-même tu as été victime de la dite manipulation !

J'ai été un acteur permanent de la vie politique locale depuis 40 ans et j'ai en effet débuté ma première campagne électorale en me retrouvant au second tour sur la liste d'un des fidèles bayletistes…

Ceci étant le livre ne se veut pas un livre à charge, mais un livre d'histoire. Une histoire pour lutter contre toutes les tentatives d'effacement de l'histoire ! En la matière la myopie ou l'aveuglement sont criminels face à celui qui tient les ficelles des marionnettes. Mais même si j'ai été une marionnette je n'en ai jamais éprouvé le moindre ressentiment. Le savoir doit primer sur le sentiment.

Parmi les opposants y en a-t-il un qui a compris ce qui se passait ?

Quand le député Jacques Briat a déposé un projet de loi pour interdire aux propriétaires de journaux d'être candidats au poste de député ou sénateur, il avait compris le talon d'achille du système Baylet et proposé les mesures adéquates (l'autre député concerné s'appelle Dassault). Plus que quiconque il a réussi à secouer le système en étant pharmacien à Valence d'Agen. Il a eu d'autres opposants dont le plus célèbre fut le député-maire de Caussade mais il n'était pas de sa circonscription ce qui induisait une double distance : d'une part Jean Bonhomme avait une faible connaissance d'autre circonscription et d'autre part si Bonhomme pouvait réduire le pouvoir des socialistes c'était tout bon pour Baylet.

Et Brigitte Barèges ?

Comme Jean Bonhomme elle n'a jamais admis la domination de La Dépêche sur la vie locale mais comme lui, elle pouvait réduire le pouvoir PS, qui était la hantise de JMB vu que Louis Delmas avait osé écarter sa mère du poste de présidente du Conseil général en 1982.

Mais le jour où Thierry Deville (en 2010) déçu d'être l'oublié de JMB, est passé du PRG aux radicaux valoisiens alors ce fut la guerre totale entre les deux. Ce qui ne pouvait que déclencher stupeur au sein même du parti de Barèges !

Mais cette guerre n'est rien d'autre qu'une guerre de personnes souhaitant s'inscrire dans le système féodal alors que Briat avait tenté de proposer une mesure contre le système !

Que dire du chapitre sur René Bousquet ?

Le sommaire le démontre si les campagnes électorales sont au cœur du livre il y a quelques détours comme le fait que JMB est président d'un prix littéraire ! René Bousquet est présent, car comme pour tous les éléments du livre, c'est en lien avec un moment d'un événement local et en l'occurrence ce fut la venue à Montauban de Pascale Froment qui avait accepté de venir présenter son livre sur René Bousquet. Il est par avance la preuve vivante que le politique devait s'incliner devant les banques. Pour Bousquet les hommes politiques se réduisant à l'exécution des ordres. C'est L'Express qui a remis dans l'actualité le cas Bousquet qui apporte un autre élément lié au livre : l'effacement de l'histoire. Une très utile émission récente de France Inter sur René Bousquet rappelle cet effacement.

Une fois de plus, il ne s'agit pas de sortir Bousquet du placard pour chagriner JMB mais pour réfléchir à cette mutation de la politique dans laquelle Bousquet ne pouvait que se trouver très à l'aise. Et le livre de Pascale Froment qui, pas plus que le mien, n'est un livre à charge, a été pour moi une révélation. "Il faut assumer" avait dit Roland Garrigues en recevant Pascale Froment à la mairie de Montauban. Ce chapitre n'apporte rien de nouveau il contribue à une réflexion.

Sommaire

Fausse conclusion puis introduction

I - Construction de la baronnie

1946 : Naissance de Jean-Michel Baylet

1975 : Mauvais début pour la gauche unie.

1977 : Jean-Michel Baylet maire.

1977 : Détour par le journal Sud-Ouest.

1978 : J-M Baylet député.

1982 : Mme Baylet battue.

1983 : Avancée du système Baylet.

1984 : J-M Baylet secrétaire d’Etat.

1985 : La première revanche de Baylet.

1986 : Nouvel échec de Baylet.

1986 : Revanche par les sénatoriales (septembre).

II - Vie de la baronnie

1988 : Baylet, Ministre délégué.

1989 : La baronnie est en place.

1990 : Détour par Golfech.

1991 : Détour paysan en octobre à Moissac.

1992 : La colère de Jean Bonhomme.

1993 : Le baron dépité n’est plus député.

1994 : Coup de génie Baylet-Tapie.

1995 : Détour par René Bousquet.

1995 : Soulagement, le baron est sénateur.

1997 : Jospin bloque Baylet.

1998 : Baylet met un pied à la région.

2001 : La surprise Brigitte Barèges.

2002 : Baylet bloque Jospin.

2004 : En finir avec Roland Garrigues ?

2005 : Baylet président d’un prix littéraire.

2006 : Détour par les récits d’un préfet.

III - Mort de la baronnie

2007 : Sylvia Pinel, la dauphine.

2008 : Premières fissures dans l’édifice.

2010 : Régionales, Barèges sort des clous.

2010 : Le lundi 22 mars.

2011 : Sylvia et Jean-Michel deux débâcles.

2012 : Un sursaut pour la baronnie.

2012 : Collin-Baylet, la guerre.

2014 : La baronnie s’étiole.

2014 : La réserve parlementaire de J-M Baylet.

2014 : Baylet n’est plus sénateur.

2015 : Baylet perd le Conseil général.

Documents

1 – Les sénateurs du Tarn et Garonne, p. 237.

2 – Les députés du Tarn-et-Garonne (1967-2012), p. 238.

3 – Elus régionaux du Tarn et Garonne, p. 239.

4 – Résultats aux Régionales (82), p. 240.

5 – Texte PCF en 1982 : sur l’union, p. 241.

6 – Le cas Nègrepelisse : 1983, p. 242.

7 – Le cas Castelsarrasin : 1983, p. 248.

8 – PCF : sur le succès de Baylet en 1985, p. 249.

9 – PS : sur le succès de Baylet en 1985, p. 253.

10 – Les candidats à Castelsarrasin en 1989, p. 255.

11 – Considérations postélectorales, Guy Bedel, p. 257.

12 – Nouvelles du Tarn et Garonne, 1990, p. 258.

13 – L’affaire de Moissac par Philippe Montaud, p. 260.

14 – Gérard Tartanac et La Dépêche (1992), p. 265.

15 – La Dépêche et la mort de Louis Delmas, p. 269.

16 – Proposition de loi : les patrons de presse, p. 270

17 – La Dépêche et Valérie Rabassa en 2007, p. 272.

18 – La Dépêche : Portrait chinois, B. Barèges, p. 274.

19 – Candidats de droite et sans étiquette, en 2011, p. 275.

20 – Etienne Astoul et les sénatoriales de 2014, p. 276.

21 – Municipales à Castelsarrasin en 2014, p. 279.

22 – Le Petit Journal, lundi 30 mars 2015, p. 283.

23 – Carte communale du Tarn et Garonne, p. 284.

24 - Jean-Michel Baylet et sa fortune, p. 285

Sources, p. 286

Illustrations :

Jean-Michel Baylet : vu par Rosendo Li, p. 2

Jean-Michel Baylet : dessin de Jean Brun, p. 6

L’Europe selon Jean-Marie Courtot (1992), p. 16

Annonce d’une réunion, p. 27

Photo de Jean-Paul Albert et Roger Rignac (1983), p. 40

Jean-Paul Albert, dessin de Jean Brun, p. 43

Bulletins des Régionales de 1986, p. 63

Une de Changer la vie (1986), p. 65

Jean Cambon : Dessin de Jean Brun, p. 68

Le livre de Baylet : L’audace à gauche, p. 72

Dessin de Prada au sujet de Golfech (1992), p. 84

Une de l’Action agricole (1991), p. 86

Photo des candidats PS-PRG 1992, p. 92

Une de Tout Toulouse, p. 112

Première affiche de Barèges, p. 115

Une de La Dépêche 2001, p. 118

Denis Roger : Dessin de Jean Brun, p. 122

Dessin, le code de déontologie, Jean-Marie Courtot, p.137

Une de L’Express, p. 141

Une du Petit journal, p. 144

Une page de La Dépêche pour Barèges, p. 156

Caricature de Barèges par Jean Brun, p. 162

Affiche, Christian Astruc, 2015, p. 207

Jean-Marie Bence, caricature de Jean Brun, p. 211

Léopold Viguié, dessin Rosendo Li, (2004) p. 214

Christian Astruc, dessin Rosendo Li, (2004), p. 215

Marie-Claude Nègre : Dessin de Jean Brun, p. 217

Jean Cambon, dessin de Jean Brun, p. 242,

Valérie Rabassa, dessin de Jean Brun, p. 273

Etienne Astoul, dessin de Rosendo Li (2004), p. 278

Repost 0
Published by éditions la brochure
commenter cet article
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 17:38

Le nombre de pages vues n'est la preuve de rien. Car à quoi a servi de les voir ?

Rarement je le sais. Le plus souvent je ne sais.

Je donne seulement ces chiffres à titre indicatif. J-P Damaggio

Ce premier blog qui a exactement huit ans et 3300 articles est inactif depuis plus d'un an mais il est toujours consulté. (avec over-blog)

Editions La Brochure

Janvier 4237

Février 4196

Mars 3653

Avril 2740

J'ai souhaité changer de serveur pour éviter la publicité et cet blog arrive seulement à 500 articles. (avec canalblog)

Vie de la brochure

Janvier 2886

Février 4509

Mars 6600

Avril 4996

Ce blog qui a 3 ans est spécialisé sur le système ferroviaire (avec over-blog)

Les Grandes vanités

Janvier 2258

Février 2013

Mars 2918

Avril 2966

Seul le premier blog a accédé au classement national : 292 237 et au classement mondial : 11 678. JPD

Repost 0
Published by éditions la brochure
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 21:05

Cette fois c'est fait, c'est obligatoirement que ce blog a changé de look.

Moi-même j'ai du mal à m'y reconnaître.

J'y interviens rarement puisque j'ai un nouveau blog. ICI

Cependant il continue d'être plus consulté que le nouveau car il y a 3088 articles alors que sur le nouveau il y en a seulement 324.

La pub qui apparaît -parfois vidéo obligatoire - est indigne pour ceux qui sans rémunération tente d'apporter de l'information.

Je fais faire les effort nécessaires. Pour tout récupérer et tout effacer.

Jean Paul Damaggio

 

Repost 0
Published by éditions la brochure
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 23:24

Le livre d'Henry Lapauze a été commenté sur vie de la brochure l'autre blog.

Repost 0
Published by éditions la brochure
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 15:43

couv-castel-beaumont.JPG

A l’invitation de l’Association de Sauvegarde du Patrimoine de Castelsarrasin Jean-Paul Damaggio présentera le Mercredi 15 octobre dans la salle à côté de la bibliothèque de Castelsarrasin, son étude sur la création de la voie ferrée Castelsarrasin-Beaumont de Lomagne, de 18 h à 19h 30.

En s’appuyant sur des photos rassemblées par les amis de l’ASPC il va surtout faire revivre ceux qui ont donné forme à cette voie ferrée par l’élaboration du projet (Charles de Freycinet), par les réclamations, pétitions (les citoyens, les élus etc.), et par ceux qui ont construit la ligne.

Ce projet est le dernier projet ferroviaire important dans la région (sans compter les tramways qui appartiennent à une autre histoire) et il sera dignement fêté à Beaumont de Lomagne le jour de son inauguration le 6 novembre 1904.

 

 

Le livre : 120 pages, 15 euros. De nombreuses photos et documents.

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 10:36

couv-l-apostolat.JPG

Cette fois le roman est accessible : 330 pages format 16x24, 20 euros.

L’ultime livre papier publié par La Brochure : un effort considérable pour seulement 60 exemplaires !

La guerre 14-18 a révélé les émouvantes lettres que des soldats écrivaient comme une bouteille à la mer, comme la dernière preuve de leur existence avant la mort. Je pense bien sûr à celles de Renaud Jean comme à d'autres.

Ceux qui, pour une raison ou pour une autre, ont été des pacifistes savaient qu’ils ne mériteraient aucune médaille. Verfeuil le poète, Verfeuil le militant a vécu cette vie et il l’a racontée.

Le roman aurait pu être présent à la BM de Montauban ou ailleurs, mais il était invisible jusqu’au jour où un libraire a mis en vente un vieil exemplaire. Je l’ai acheté, j’ai pensé le recopier, je me suis découragé, puis je l’ai relu, puis j’ai été encouragé et le voici donc. C’est en même temps un hommage à treize personnes citées en introduction. Un dernier merci à tous ceux qui depuis sept ans ont été les fidèles soutiens de notre travail malgré ses imperfections et ses rêves. Jean-Paul Damaggio

 

Réédition de L’Apostolat, roman de 1926 :

 

A la mémoire de

1 ) Marcel Maurières qui le 2 décembre 1980 m’a mis sur la piste de Raoul Verfeuil.

2 ) Irénée Bonnafous qui de 1905 à 1907 a permis à Raoul Verfeuil de faire ses premières armes de poètes, nouvelliste, conteur, chroniqueur et journaliste.

3 ) Albert Mathiez, le grand historien, qui, quand il fut exclus du PCF le 20 octobre 1922, put se souvenir, avec Verfeuil subissant le même sort, de son exclusion du Lycée Ingres à Montauban en 1894 pour soutien à Dreyfus.

4 ) Pierre Couchet qui, sans doute sur les conseils d’Auguste Monsarrat, appela La Vague, le premier journal de la fédération communiste du Tarn et Garonne en 1936 (journal introuvable).

4 ) Liza Avinenc qui accepta de participer à la Librairie Deloche, à une présentation de l’œuvre de Verfeuil, dont elle sut rendre compte à merveille dans le Petit journal.

 

 Et nous dédions aussi ce travail à :

1 ) Yves Vidaillac fondateur du journal Point Gauche ! qui rendit compte de la première présentation de Verfeuil à Montauban, à l’Ancien Collège le 11 février 1997.

2 ) René Merle qui a fourni peu après la première photo de Verfeuil issue d’une encyclopédie socialiste.

3 ) La Compagnie des écrivains qui a permis une présentation du personnage à la Librairie Deloche le 18 mai 2011.

4 ) Joan Pericas qui proposa une émission de CFM-Caylus où Verfeuil trouva place en 2013.

5 ) Alain Raynal qui, à Castelsarrasin, au moment de l’évocation de l’anniversaire de la grande grève présenta efficacement le candidat socialiste de l’époque, Lamolinairie - Verfeuil (juin 2014).

6 ) La Librairie le Père Peinard à Lyon qui a fourni le seul exemplaire du roman disponible (2010).

7 ) Marie-France Durand un des piliers des Editions La Brochure sans lesquelles cette réédition aurait été impossible, car Verfeuil intéresse trop peu de monde.

8 ) Michel Matayron qui a permis de retrouver la tombe de Verfeuil au cimetière urbain de Montauban, tombe sur laquelle on trouve la photo de couverture.

 

9 ) A Michel Veyres lecteur attentif des productions de La Brochure.

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 20:20

 

En accès gratuit la brochure sur Slimane Azem

 

Un neveu de Slimane Azem vient de me téléphoner pour n'annoncer la nouvelle : le 11 octobre Paris aura sa rue Slimane Azem (1918-1983). A côté de la Place Denfert-Rochereau. Malheureusement je ne pourrai pas faire le voyage alors que j'aurais eu tant de plaisir à rencontrer l'ambiance kabyle qui ne va pas manquer d'entourer la cérémonie d'inauguration.

J'avais rédigé une modeste brochure pour célébrer la fête qui à Moissac honora cet artiste, une brochure comme un pont entre deux mondes : celui des passionnés et celui des ignorants dont j'étais avant la cérémonie.

Je n'ai aucune compétence pour entrer dans le détail musical et poétique de l'œuvre mais l'homme méritait un hommage minimum, à mon niveau.

J'ai donc été très heureux d'écouter ce neveu qui a tant connu son oncle et qui aime tant son talent, son humanisme, sa simplicité, sa générosité.

Un neveu qui comme tous les enfants d'immigrés s'est battu pour vivre mieux, pour trouver sa place. A présent retraité, il veut se passionner pour ses souvenirs et j'imagine (mais je peux me tromper) qu'il n'a pas été facile d'obtenir de la municipalité parisienne cette reconnaissance.

 

Comme la brochure a fait sa vie, à cette occasion elle est accessible à présent sur internet. Jean-Paul Damaggio

 

 

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans livres en accès libres
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 14:29

 

Trois productions vont alimenter la rentrée de nos éditions.

Trois productions programmées de longue date et tout particulièrement la réédition du roman de Raoul Verfeuil, mais aussi l'étude sur la voie ferrée Castelsarrasin-Beaumont.

Ajoutons les publications classiques de l'association de sauvegarde du patrimoine castelsarrasinois et vous savez tout.

Il reste dans nos cartons une ultime promesse : les écrits de Jean Vignoboul.

Pour le reste nous avons le regret d'annoncer que c'est la pause au moins pour un an, afin de nous consacrer à la mise à jour de notre communication, et des publications gratuites sur Internet.

J'en profite pour rappeler que notre travail continue sur le blog anti GV :

 

Astruc censuré par La Dépêche

EUP Bordeaux-Toulouse c'est officiel

Retour des PPP, l'ignominie programmée

 

Tout comme il continue sur le nouveau blog concernant la vie de la brochure.

 

Jean Paul Damaggio

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans présentation
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche