Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 12:15

europe-montalban.jpg

 

Je viens seulement à présent de me plonger dans ce livre de l’an 2000. En tant que traducteur, Georges Tyras, le grand spécialiste de l’écrivain barcelonais, en est le maître d’œuvre et je le remercie de nous donner en français, La Méditerranée invertébrée.

J’avais lu ce texte pas très long quelque part, en espagnol sans doute, à moins que les idées émises aient été répétées en d’autres circonstances.

Vázquez Montalbán réfléchit aux lieux communs qui touchent à cette mer cent fois réécrite par ceux qui veulent en faire le berceau de la civilisation, de la démocratie ou que sais-je encore.

Bien sûr j’ai ma propre passion pour cette mer, si on n’en fait pas une entité en soi, mais un élément des contradictions qui traversent l’histoire. Face aux barbares la démocratie athénienne serait la civilisation sauf que la dite démocratie avait ses aspects barbares quand elle renvoyait les paysans dans le néant, les femmes dans la sous-humanité et les esclaves dans l’inhumanité.

Sur ce blog les références à Sarkozy (comme à Hollande) sont rares, mais j’avais tout de même pris la peine d’évoquer le ridicule du projet méditerranéen du grand Nicolas qui, comme d’autres avant lui, pensa possible un temps, de contrebalancer l’Europe du Nord par l’Union de la Méditerranée. Je ne retrouve pas l’article en question et je constate en plus que l’UdM existe encore car en effet une institution ça peut tourner à vide…

 Les hommes politiques auraient besoin de lire ce texte de Vázquez Montalbán qui les sortirait un peu d’idées toutes faites, simplistes à souhait et contre-productives même dans le cadre de leur propre stratégie. De la Méditerranée romaine à celle fasciste, Manuel finit par retenir la Méditerranée de l’huile, de l’olive et de l’aubergine puisque chacun le sait, l’homme est ce qu’il mange (1).  

Moi je retiens l’explication de son titre : La Méditerranée invertébrée qui fait référence à l’œuvre d’Ortega y Gasset L’Espagne invertébrée et qui reprend à son compte une boutade de Georges Arnaud : selon lui le Guatemala où il situe l’action de son roman Le Salaire de la peur, est un pays qui n’existe pas, ce qu’il affirme pou y avoir longtemps vécu. MVM a beaucoup vécu en Méditerranée aussi il affirme qu’elle n’existe pas.

Que l’ultime roman de MVM, Erec et Enide soit une œuvre transposée au Guatemala n’est donc pas anecdotique mais bon, chacun ne pouvait que s’en douter : dans une œuvre d’art, par définition, il n’y a rien d’anecdotique.

 En fait l’essentiel du livre est un texte de Eduardo Gonzalez Calleja : Les différentes utilisations de la Mare Nostrum : représentations de la Méditerranée dans l’Espagne contemporaine (traducteur Severiano Rojo Hernandez).

Toutes les grandes références côté sud et côté nord de la Méditerranée sont au rendez-vous de cette étude importante.

Les Catalans sont au Sud de l’Europe mais aussi au Nord de l’Espagne et par la réflexion sur la Méditerranée on mesure comment cette région chercha son autonomie par rapport à Madrid si continentale par la Méditerranée.

Le Portugal profondément Atlantique est sur ce point l’ailleurs de la péninsule ibérique.

Jean-Paul Damaggio

(1) Ce point a donné lieu à une belle chanson italienne que je mettrais sur le blog à une moment.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans vazquez montalban
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche