Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 11:19

Tony-UPI-l.jpg

 

Quand et comment ai-je rencontré l’écrivain Tony Hillerman ? Je n’arrive pas à m’en souvenir et ça m’énerve alors je vais évoquer quelques pistes imaginaires.

A cause de Santa Fe, USA ? Il m’est arrivé de passer dans cette ville, voici des années et séduit par sa mexicanité j’en ai gardé un vif souvenir. Ma passion pour le Mexique date de noël 1974 et j’ai ainsi eu le plaisir à l’étendre au Nouveau Mexique. Santa Fe qui capitale de cet Etat, et son journal historique ont fabriqué l’écrivain Tony Hillerman comme Barcelone a fabriqué Vazquez Montalban.

A cause du New Mexican Santa Fe, le journal en question témoin d’une histoire unique car Santa Fe est unique avec une forte présence hispanique concurrencée par tant d’autres phénomènes comme les ingénieurs de la bombe atomique qui travaillait à Los Alamos. Tony Hillerman a surtout été un journaliste comme Vazquez Montalban.

A cause de mon ami René Merle ? Sur son blog on trouve quelques références au Tony Hillerman qu’il aime, mais je crois qu’en fait on s’est trouvé une passion commune (une de plus) qu’il a peut-être renforcée.

A cause d’Anne Hillerman, la fille de Tony ? Elle a écrit un beau livre sur son père, un père peu ordinaire car il ajouta à la fratrie quatre ou cinq enfants adoptés ! Et des enfants au handicap impressionnant… Comme le fils de Vazquez Montalban, elle continue à sa manière l’œuvre du père !

A cause de l’Oklahoma ? A Montauban, depuis des années une association, OK-OC, travaille à tisser des liens entre cet Etat et la ville du Tarn-et-Garonne, d’où ma sensibilité à ce territoire en forme de casserole, or si Tony a été fabriqué par Santa Fe, au départ, au tout début, il est fabriqué par l’Etat d’Oklahoma où il passa son enfance. S’il a transposé ses histoires chez les Indiens Navajo c’est que tout simplement l’Oklahoma de son enfance est mort aussi vite que son enfance. Là il vécut sans se poser de questions aux côtés d’Indiens qu’on ne cessa de repousser toujours plus vers des terres incultes.

A cause des Indiens ? Chaque peuple indien a un nom ainsi des Osages aux Cherokees leur liste est très longue, mais quel nom commun leur donner ? Amérindiens, Indigènes, Peuples autochtones, la discussion est toujours infinie et Hillerman a décidé de régler le problème le jour d’une grande rencontre indienne en leur demandant le nom qui les unissait. Majoritairement ils ont remercié Christophe Colomb de ne pas avoir cru qu’il débarquait en Turquie sinon leur nom aurait été dramatique (Turkey… c’est dindon). Donc ils disent « indien ». Et ma passion pour Santa Fe tient plus aux Hopis qu’aux Navajos. J’ai longtemps apprécié ceux qui cassaient les lieux communs, et les Hopis sont exactement le contraire des Indiens des Western qui ont fait tant de mal à la cause indienne, pas seulement pour les avoir présenté sous un mauvais jour, mais surtout pour les avoir réduits à quelques clichés : le tipi, les plumes, les bisons, les courses à cheval alors que le cheval fut introduit par les Blancs...

 J’ai déjà écrit sur Tony Hillerman mais je ne retrouve rien sur ce blog alors il était temps que j’y ajoute cette page. J-P Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure
  • Le blog des Editions la Brochure
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche