Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 19:51

roland-Giraud-a-Montauban.JPG

 

Roland Giraud est un comédien français, né à Rabat (Maroc) le 14 février 1942. En ce 20 janvier, il était invité à Montauban par la Compagnie des écrivains, ville où il passa un temps, le temps que son père postier soit muté à Périgueux.  IL en est parti en classe de sixième mais il vient souvent à Montauban où il a de la famille.

Pour faire le bilan de sa rencontre avec le public je retiens le 4 A de conclusion présenté par Norbert Sabatié le vice-président de la Compagnie et par ailleurs président de l'Académie de Montauban.

 Audace

Parce qu'enfant il avait envie de devenir conducteur de rouleau compresseur son père le voyait bien en ingénieur en travaux publics mais le jeune Roland décida de monter à Paris à 19 ans pour être chanteur (Ah ! Bécaud, Brassens, Brel…). De l'audace ? Non diront certains puisqu'il trouva du travail le jour même de son arrivée ! Sauf qu'il accepte de ne pas être chanteur mais de passer par le théâtre. De l'audace car il accepte de passer par bien des chemins imprévus et bien des épreuves.

Un passage comme militaire par l'Algérie, une rencontre avec Coluche, une formation où il fallait apprendre à ne pas être acteur, les doublages etc. IL n'a pas eu de traversée de désert et il n'a pas galéré même s'il a dû attendre 38 ans avant de "percer".

 Anecdotes

Et les multiples anecdotes qu'il raconte sont la preuve de son audace. Au théâtre ou au cinéma, jeune ou vieux, il en a des centaines dans la tête. Et il en livre quelques-unes. Il me rappelle Pierre Richard sur scène racontant sa vie d'acteur. Les anecdotes vont suivre. Pour rire ? Oui, ça fait du bien de rire et de faire rire mais ça ne signifie pas que les comiques soient des marrants dans la vie. Du métier il n'a rien à transmettre sauf qu'il existe des règles et la plus nécessaire est de savoir écouter avant de répondre. Tel me semble être un art de vivre et le comique y est contraint car il entend (ou pas suivant les cas) la réponse qui peut l'inciter à continuer.

 Amour

L'amour est la plus belle chose du monde et ce qui pourrait arriver de mieux à l'humanité c'est que l'amour l'emporte. Son amour a une teinte religieuse du mot relier qu'il y a dans religion. Protestant mais d'esprit œcuménique c'est un théologien qui l'a aidé à écrire son dernier livre. Et la France il l'aime dans toute sa diversité. S'il joue à Paris il a aussi l'envie, depuis le départ, de jouer en tournée pour rencontrer un public qu'il retrouve ensuite à… Paris. Et son métier il l'aime à ne pouvoir le quitter. Acteur c'est un métier de vieux et il cite Galabru et tant d'autres et même s'il s'agit d'un métier où il faut beaucoup d'énergie on ne peut le lâcher. "Notre noblesse, jouer quand on ne le peut pas." Quand la vie vous frappe durement vous avez envie de rester à la maison mais c'est impossible, il faut jouer.

 Action

Actions comme on dit action au cinéma sauf qu'il a beaucoup plus la passion du théâtre où la réaction du public est immédiate, où l'acteur est sur scène sans artifices. A l'écouter il est facile de comprendre que jamais le théâtre ne pourra mourir, que jamais le spectacle vivant ne sera étouffé par les artifices ce qui ne signifie pas que le cinéma soit sans chef d'œuvre.

Il aime parler du tournage du film qui le fera accéder à la notoriété : 1983, Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré où il joue le général Herman Spontz. Pour tourner dans Paris il fallait le faire le 15 août à 6 heures du matin mais même ce jour là le gardien de l'immeuble d'en face du lieu essentiel en voyant arriver le général avec sa voiture, son escorte s'est alors écrié : "Ils reviennent". Quant aux figurants très nombreux, au moment du repas, ceux qui jouaient les Résistants étaient attablés au même endroit alors que ceux qui jouaient les Allemands occupaient une autre table ! Retenons Georges Lautner parmi ses belles rencontres pour l'immense humour qui était le sien.

 Le mot de la fin ? "Il n'y a pas que l'argent dans la vie" à propos du film à petit budget auquel il a participé et qui aurait pu lui rapporter des sommes folles si le contrat avait été différent. 1985 : Trois hommes et un couffin de Coline Serreau. Il lâche à ce sujet une confidence : quand il dit "Merde" dans e film il le dit à l'adresse de Coline Serreau qui lui a fiat reprendre la scène trop de fois.

Quant aux Bronzés font du ski de Patrice Leconte où il joue  M. Camus, le mari de la Bordelaise, ce fut une improvisation totale car il passait par là et remplaça au pied levé l'acteur manquant.

Un bon moment de détente…

Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche