Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 12:03

garrigues.jpg

 Roland Garrigues après 2001 siégeant en tant qu'élu minoritiare au conseil municipal

C’est au cours des années 80 que j’ai croisé le plus souvent Roland Garrigues l’adjoint à la culture de la municipalité Gouze. Si je ne me trompe pas il avait remplacé Hubert Gouze à ce poste ce qui tant à démontrer son importance pour gravir les marches du pouvoir socialiste. Jean-Paul Nunzi me semble aussi avoir été adjoint à la culture avant de devenir maire.

En 1983, à son poste d’adjoint, Roland Garrigues a bénéficié d’un double mouvement :

- un mouvement associatif important pouvant relayer des initiatives municipales

- un soutien financier important de l’Etat pouvant satisfaire les projets des associations.

 D’une manière ou d’une autre Roland Garrigues peut inclure dans son bilan le renouveau du théâtre (avec les Amis du Théâtre auxquels j’ai beaucoup participé) ou la naissance du Festival Alors Chante ! (avec l’association Chants Libres). Il y aura aussi le Rio et d’autres actions dont certains échouèrent comme un projet de Festival latino-américain très mal ficelé (mais là il était déjà devenu maire…).

 Cette implication dans la culture l’incita à mettre au point le grand projet d’une salle de spectacle et il est important de mentionner que l’achat du terrain à la SNCF, autour de l’ancienne gare pour aller à Lexos, a été réalisé au dernier moment par une préemption judicieuse de la mairie. J’ai douté du bien fondé du choix architectural et encore plus du choix du nom mais la salle d’Eurythmie ne manque pas de mérites (tout comme la nouvelle médiathèque).

 Quand Roland Garrigues est devenu maire nous n’étions plus dans la France de ses prédécesseurs, Delmas et Gouze. La municipalité Delmas se caractérisait, au-delà de la diversité politique, par une histoire commune des membres. Toute l’équipe dirigeante faisait de la politique dans l’opposition depuis des années. Avec Hubert Gouze pas mal d’anciens furent encore dans l’équipe et le PS était, comme le PCF ou les radicaux une structure solide.

A partir des années 90 la classe politique se réduisant, les municipales furent l’occasion de faire appel à des candidats de la société civile. Comme pour la liste Barèges on a donc vu apparaître des candidats inconnus ce qui est indispensable pour le renouvellement mais encore faut-il que ce renouvellement soit solide.

 Et Roland Garrigues sera pris entre plusieurs feux : ceux venus du Conseil général où l’équipe Baylet avait retenu la leçon qui avait permis à un maire de Montauban de l’effacer de son pouvoir, ceux venus du PCF qui nationalement n’était plus dans la ligne de l’union des la gauche traditionnelle, ceux venus du PS lui-même et de ses diverses tendances.

 Cet éclatement de la vie politique incite en retour l’électrice ou l’électeur à chercher une personne à poigne, une autorité forte… capable de faire le ménage.

 Après sa défaite municipale, en battant aisément le Conseiller général de droite de son canton, avec sur sa route un membre du PRG aux dents longues, Roland Garrigues a pu penser qu’en fait ce n’était pas sa personnalité qui était en cause dans l’échec de 2001, même s’il ne cesse de croire qu’il n’a pas su être à la hauteur. En réalité, le PS de 2001, dopé par l’autosatisfaction de Jospin n’a pas vu venir l’orage.

 Alors aujourd’hui Roland Garrigues peut-il rêver d’un retour à la mairie, lui qui n’a, finalement, jamais quitté la politique ? Il sait qu’il n’a pas été un boulet faisant perdre la jeune et nouvelle candidate Valérie Rabault puisqu’elle a été élue. Il sait qu’en retour Valérie Rabault, deuxième de la liste, peut l’aider à rêver une revanche, mais deux questions fondamentales demeurent : jusqu’à quel point le rejet de la politique nationale du PS va peser sur l’élection ? Comment négocier un entre deux tours difficile avec d’un côté la fusion à mettre en œuvre avec le rassemblement Montauban citoyenne et de l’autre un électorat FN qui en 2001, malgré le maintien de la liste, avait créé la surprise en se reportant massivement sur Brigitte Barèges ? La seconde question étant totalement de la responsabilité de la tête de liste.

Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article

commentaires

michel82 24/01/2014 14:54

la première question pèsera beaucoup plus que la deuxième en tenant compte entre autre du manque total de créativité de cette tête de liste

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche