Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 10:26

saviano.jpg

La classe politique italienne se divise en deux à présent : celle qui déverse les torrents de boue et celle qui cède pas à pas. Et nos médias sont friands d’un tel désespoir si bien que Berlusconi n’étant plus aux premiers postes, l’Italie est oubliée. Or les Illustres y sont, encore et toujours, légions. Roberto Saviano est l’un d’eux et son dernier livre le confirme de belle manière. Un Illustre qui, quand il parle des déchets de Naples n’hésite pas à faire le procès de tous les dirigeants politiques de la ville de gauche ou de droite. Pour tomber dans le « tous pourris » ? Ce serait tomber dans les bras de la mafia qu’il combat pied à pied en tant que journaliste ! Car pour lui la mafia elle est visible dans cette formule « tous pourris » comme dans celle de « tous coupables ».
Pour la version française de son livre, Saviano nous offre une préface où il nous renvoie à notre myopie nationale face à un phénomène crucial de nos sociétés. Un candidat à la présidence de la république prononcera-t-il le mot mafia ? On parlera des « affaires » comme quand, en Italie, la mafia se cantonnait dans sa version locale. Le poids de cette infamie ne se mesure pas au nombre de morts qu’elle provoque ! Elle se mesure dans ce propos courant : «tous pourris ».


Roberto Saviano existe car il n’est pas seul. Né en 1979 à Naples, journaliste à l’Espresso, à la Repubblica, il a des millions d’Italiens avec lui. J’ai écrit « ordinaire » car en fait il est avec des millions d’Italiens. Il cite ce couple dont le mari après 40 ans de lutte contre une maladie dégénérative, mais qui lui laisse toute sa tête, décide de mourir. Pas en partant se cacher en Suisse, pas en payant un pot-de-vin, pas dans le silence. Il va finir par trouver un médecin qui assume l’acte fatal. Et Saviano tient absolument à mettre la réponse de l’Eglise, car l’Eglise a son mot à dire :
« Concernant la demande d’obsèques ecclésiastiques adressée pour le défunt M. Piergiorgio Welby, le vicariat de Rome précise qu’il n’a pu y accéder car, à la différence des cas de suicide dans lesquels on présume l’absence de conscience et de volonté pleines et entières, la volonté de M. Welby de mettre fin à ses jours était manifeste, ayant été affirmée publiquement et à plusieurs reprises, ce qui est incompatible avec la doctrine catholique. »
 

 

Et Saviano, qui n’est pas plus « bouffeur de curés » que moi, précise que l’Eglise a pu enterrer en grande pompe Franco ou Pinochet mais pas ce modeste citoyen qui a mené un combat pour le droit. « Incompatible avec la doctrine catholique ? » Hypocrisie quand tu nous tiens, car les adaptations de cette doctrine pour les suicidés, les divorcés et autres est bien connue…
Mais voilà, en temps de crise, le peuple se tourne vers les religions et pour faire plaisir à ce peuple là, s’il vous plaît soyez tolérants avec les clergés du monde !

Mais revenons-en au sujet qui fait le cœur de la vie de Roberto, qui lui vaut de vivre dans une caserne, escorté en permanence par cinq carabiniers, le combat contre la mafia. Il nous fait le récit de la mort de Giovanni Falcone, il montre comment, avant la mort physique, il y a eu l’entreprise d’isolement de cet homme, aussi bien par la droite d’abord, que la gauche ensuite, cette descente aux enfers qui fait que le premier attentat raté, « on » a dit qu’il l’avait suscité pour sa propre gloire. Falcone dont la mort a fait un héros mais qui n’aspirait ni à la mort ni au rôle de martyr. Falcone qui souhaitait servir l’Etat de droit. Falcone dont les adversaires réussirent à tromper Leonardo Sciascia qui s’excusa par la suite d’un propos qui a fait croire que pour lui, Falcone, jouait aux héros.

On me dit que mon eucalyptus a gelé, que si le coupe il repoussera par la racine. La racine c’est le peuple d’Italie qui voudrait refaire pousser son pays mais le lierre de la mafia a tué l’arbre et personne n’ose l’abattre pour qu’il renaisse. La démocratie a été vendue dit le dernier chapitre… mais la Révolution de demain la verra de retour. Une Révolution qui devra être à la hauteur des défis d’aujourd’hui, ceux que Saviano pointe si bien… On a même le droit de pleurer en lisant son livre, tout comme on a le droit de chanter !
5 04 2012 Jean-Paul Damaggio
P.S. Télérama n°3244 a donné la parole à Saviano. Ce blog avait fait de même en traduisant l’essentiel d’un de ses articles sur LGV et Mafia.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans italie
commenter cet article

commentaires

sebastien 07/04/2012 15:21

mafia et politique : http://blogs.rue89.com/storitalia/2012/04/07/la-ligue-du-nord-parti-des-honnetes-gens-se-fait-prendre-la-main-dans-le-sac-0

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche