Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 20:12

« Il n’est pas rare que le passé prenne  un bout de temps à se produire, et un temps bien plus long encore à se faire comprendre. » Ken Kesey

 

C’est exactement parce que le passé est parfois devant nous, que j’aime l’histoire, mais faudrait-il encore trouver des exemples personnels pour donner chair à une telle affirmation :

Les deux chemins, celui de la réalité et celui de la conscience que l’on en a, deux chemins qui ont chacun leur logique.

J’ai cherché un exemple à l’échelle modeste de ma vie et j’ai pensé aux pêches américaines que mon père s’est mis à cultiver quand j’entrais au CP. Lui qui était un communiste affiché et donc quelque peu anti-américain, pourquoi passer aux pêches françaises ?

Si j’avais été en âge de comprendre, il m’aurait sans doute expliqué que les pêches jaunes sont plus belles, plus présentables. La question pouvait, tout autant, être celle d’acheteurs découvrant l’invasion des dites pêches sur les étalages. Pour le producteur les raisons de cette évolution étaient forcément économiques. J’ai donc vu, les voisins planter les mêmes pêchers, le marché gare de Montauban préparer des trains entier pou l’Allemagne avec ce fruit très demandé etc.

 Par la suite, vivant aux USA pendant deux ans, j’ai eu la surprise d’y voir peu de pêches américaines mais plutôt des nectarines qui ensuite s’installeront aussi en France. J’ai même fini par croire qu’en fait la J-H Halle[1] n’était autre qu’une pêche française baptisée d’un nom anglo-saxon pour lui donne de l’importance.

 

C’est seulement à l’aube des années 90 en travaillant sur les questions agricoles que j’ai fini par comprendre, après lecture d’une page de dictionnaire à la rubrique des pêches traditionnelles (Voir annexe). Par rapport à celle de France, la pêche américaine a deux qualités économiques : l’arbre est nettement plus productif et le fruit plus apte à voyager. Bien sûr, l’augmentation de la productivité tient aussi à un travail plus intense pour tailler, éclaircir, arroser etc.

 

 De ce constat, l’historien devine que ce passé dont il prend conscience- l’implantation des pêches jaunes – est en train de se poursuivre jusqu’à marginaliser… la dite pêche ! A partir du moment où la référence du fruit c’est la productivité et la capacité à parcourir des kilomètres, alors il suffit de trouver un arbre encore plus productif et un fruit plus résistant au temps qui passe et, après la pêche blanche, la pêche jaune passe aussi à l’as[2] ! Ce fruit, vous le connaissez, il a aussi un nom américain : GOLDEN. D’autres pommes complèteront la panoplie. J’en ai vu, trônant sur des étalages, dans des marchés latino-américains regorgeant de fruits autochtones, où elles jouent le rôle de produit de luxe ! J’aime l’Amérique latine pour la vie intense de ses marchés populaires. Loin de cette promiscuité, le Mac Do, Pizza Ut et la pomme rouge sous plastique, sont des signes extérieurs de richesse pour ceux qui y accèdent !

 Parce que dans le mouvement de l’histoire chaque action entraîne une réaction, la marginalisation de la pêche jaune ne pouvait que permettre le retour de la pêche blanche pour sa qualité gustative, une pêche blanche incapable d’envahir le marché mondial mais jouant son rôle dans la consommation de proximité. J’achète donc chez un voisin des pêches plates dont mon enfance n’avait pas connaissance !

 Tous les inventeurs et artistes des siècles passés peuvent-ils imaginer l’avenir de leurs créations qui ne cessent pas d’avoir un futur, la plus spectaculaire étant l’invention de l’électricité. Mais l’écriture des Misérables produit tout autant ses effets aujourd’hui en des contrées que Hugo n’avait peut-être même pas en tête.

 L’historien n’a ni à réécrire le passé ni à deviner le futur, il peut juste se livrer à des projections hypothétiques sachant que la réalité reste plus forte que la conscience que l’on peut en avoir. Qui, en mai 1968 aurait pu imaginer les effets du P.C., je veux dire le Personnal Computer, que j’utilise depuis 1984 pour parler aux autres ? J’aime aussi l’histoire avec ses limites… qui parfois laissent des regrets car on aurait aimé en savoir plus… avant… Jean-Paul Damaggio



[1]Red Haven, Dixired étaient les autres noms magiques, J-H Halle signifiant l'approche de la rentrée des classes.

Il existe encore des dizaines de variétés.

[2]Ce n'est as tout à fait vrai car la Chine, pays d'où le pêcher est originaire, a fortement développé sa production mais pas pour le plaisir de nos palais.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans hiistoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche