Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 13:21

Les cartes postales montrant l’effondrement de cette tour sont légions. Il s’agissait d’une tour de l’Horloge qui « concurrençait » civilement le clocher de l’église Saint Jacques. La bataille pour « l’heure publique » a traversée les époques jusqu’à se privatiser – comme tout le reste – dans les vulgaires park-mètres.

En 1910 nous assistons à ce paradoxe : la droite et le centre plaide pour la reconstruction de cet édifice civil alors que la gauche municipale s’y refuse ! Et finalement la Tour ne sera pas reconstruite. Si elle l’avait été, elle serait aujourd’hui l’emblème de la ville.

Voici quelques éléments amusants d’une polémique. JPD

 Le Ralliement 13 décembre 1912 [journal très à droite]

La reconstruction de la Tour de l’Horloge

Nous lisons dans la Petite Gironde [journal centrriste] :

« Nous constatons avec plaisir qu’au Conseil municipal il existe encore des amis du vieux Montauban et de ses souvenirs. L’honorable M. Roumagnac reprenant en effet la campagne que nous avons entreprise dans la Petite Gironde, a demandé à la séance du Conseil municipal de vendredi soir la reconstruction de la vieille tour de Lautié qui datait du seizième siècle et qui s’effondra lamentablement il y a deux ans.

Il serait à désirer certes que la proposition de M. Roumagnac – proposition qu’il a promis de renouveler à chaque séance et jusqu’à complète satisfaction – soit prise en considération. Nous avons ici exposé longuement les raisons qui militaient en faveur de la reconstruction de la défunte tour et nous nous souvenons non sans une certaine émotion qu’à cette époque notre distingué et regretté confrère, M. Edouard Forestié (1) se trouva à nos côtés pour appuyer notre campagne.

Nous ne renouvellerons donc pas les arguments que nous avons faits valoir alors. On les connaît, et aucun n’a perdu aujourd’hui de sa valeur. La tour de Lautié rappelait le vieux passé de Montauban, place forte qui résista si héroïquement à de Luynes en 1621, et n’offrit sa soumission qu’en 1629 à Louis XIII. C’est du haut de la tour Lautié que les héros chargés de la défense de la place surveillaient de l’autre côté du Tarn les armées de Simon de Montfort. Pourquoi hésiter plus longuement à relever ce témoignage d’un glorieux passé ? »

 Le lendemain non sans humour, un archéologue apporta dans le Ralliement cette petite précision :

« Je me permets de signaler à l’attention de tous les historiens le fait relaté par l’auteur dans l’entrefilet : « C’est du haut de la tour Lautié que les héros chargés de la défense de la place surveillaient de l’autre côté du Tarn les armées de Simon de Montfort. » C’est là une découverte des plus intéressantes et nous serions reconnaissants, et avec nous tout le monde savant, à l’érudit correspondant de la Petite Gironde, officier d’Académie, s’il mettait à jour les documents tout nouveaux qu’il a dû découvrir.

Les statisticiens y trouveraient ainsi matière à étude, puisqu’ils constateraient la longévité extraordinaire de ce brave Simon de Montfort que l’on avait cru être mort jusqu’ici en Terre Sainte vers 1218, quelque quatre cents ans avant le siège de Montauban. Le gouvernement n’hésitera pas, après cela, à transformer le ruban violet de M. Roucoules en une belle rosette d’officier de l’Instruction Publique. »

 Si M. Roucoules s’est laissé emporter dans son entrefilet on peut cependant confirmer que dans le même Ralliement, fin 1910, Edouard Forestié a en effet participé à la campagne pour la reconstruction de la Tour. Voici un des articles :

« Tous nos concitoyens sans exception regrettent la disparition de la Tour Lautier. Nous nous sommes faits dès la première heure, l’écho de cette opinion, et demandé la reconstruction du beffroi municipal. Nous trouvons avec plaisir aujourd’hui chez un de nos confrères blocards le même désir exprimé par la lettre suivante :

« Dans votre compte-rendu de la séance du conseil municipal vous avez annoncé que l’honorable M. Garrisson, se faisant l’interprète des désirs de tous les Montalbanais avait demandé la reconstruction de la Tour de Lautier sur son ancien emplacement.

M. Le Maire a objecté que les avis étant partagés, la question devait être renvoyée à l’examen de la commission des travaux publics ce qui a été fait. »

Il est possible que les avis soient partagés au sein de l’assemblée municipale, mais ils ne le sont p as, je vous l’assure, dans l’ensemble de la population qui est unanime à demander la reconstruction de ce monument. »

 Observons tout de même en conclusion que M. Roucoules pouvait à son tour ridiculiser l’archéologue qui ne signe pas de son nom car tout le monde est sensé savoir que Simon de Montfort n’est pas mort en Terre Sainte au cours d’un autre siège, à Toulouse, au moment de la croisade contre les Albigeois. Peut-être que pour l’archéologue habitué à la lecture du très à droite Ralliement, cette croisade n’a pas eu lieu ? JPD.

 (1)   Forestié chroniqueur du Ralliement jusqu’à sa mort intervenue en 1911

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche