Vendredi 4 mai 2012 5 04 /05 /Mai /2012 21:18

pif-et-revolution.jpg

 

Le journal Révolution n°192 du 10 novembre 1983 consacre un numéro à Pif, héros d’un livre dont nous avons déjà parlé. JPD

http://la-brochure.over-blog.com/article-philippe-guillen-et-pif-le-chien-85683742.html

 

 

ENFANTS de Marx, de Pif le chien et de Coca-Cola, c'est au premier que nous devons la rage de comprendre, au troisième le rot douillet de la consommation satisfaite. Mais, sans le second, nous ferions sans doute une peu plus que notre âge : trop sages, trop gras. Pif le chien, bête à trois poils que Cabrero Arnal, Espagnol exsangue, ramena vivante en 1945 d'un camp de la mort, aura tenu la patte à trois générations de Français. Il nous apprit la distante malice. Brecht et lui ont tempéré le marxisme. C’est dire qu'aujourd'hui que Pif a deux mille ans - pardon, deux mille numéros - la révolution reconnaissante - pardon, Révolution - lui devait cet hommage. Les textes très éphémères que nous avons écrits seront donc commentés par ces héros éternels que Pif, hautain quadrupède hebdomadaire partageux, a hébergés en ses quarante ans ou presque d’existence : les Pionniers de l’Espérance, le Concombre masqué, Corto Maltese, Gai Luron et pas mal d’autres. Ils ont traversé avec nous les heures chaloupées da la Libération qui dansaient sous les platanes, les heures froides de la guerre du même degré, les heures où tremblait l’espoir quand l’espace était encore à conquérir. Demain, peut-être, ils apprendront à nos petits-enfants à aborder sans emphase l’an deux mille. Gracias Cabrero. Emile Breton.

Par éditions la brochure - Publié dans : hiistoire - Communauté : Résistance 2007
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés