Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 17:33

Au chili j'ai été surpis par la présence d'un buste de Bolivar. Je le suis tout autant quand Neruda embarque Bolivar aux côtés des républicains espagnols... (je reconnais les immenses limites de ma traduction)  JP D.

Chant pour Bolivar

 Notre père qui êtes sur terre, dans l'eau, dans l'air

tout au long de notre vaste latitude silencieuse,

tout porte ton nom, père, dans notre maison :

ton nom déclenche la douceur,

l’étain bolivar a un éblouissement bolívar,

le bolivar oiseau sur le volcan bolivar,

la pomme de terre, le salpêtre, les ombres spéciales,

les courants, les veines de pierre phosphorique,

tout nous vient de ta vie éteinte

ton héritage furent les rivières, les plaines, les beffrois,

ton héritage est notre pain quotidien, père.

 

Ton petit cadavre de capitaine courageux

a répandu sa forme métallique, dans l'immensité,

tes doigts sortent à présent de la neige

et le pêcheur du sud sort aussitôt à la lumière

ton sourire, ta voix lancinante de ses filets.

 

De quelle couleur est la rose qu’avec ton âme nous élevons ?

Rouge sera la rose qui rappelle ton pas.

Comment sont les mains qui touchent tes cendres ?

Rouges seront les mains qui naissent de tes cendres.

Et comment est la semence de ton cœur mort ?

Les graines de ton cœur vivant sont rouges.

 

C'est pourquoi aujourd'hui une ronde de mains se joint à toi.

Avec ma main il y en a un autre et une autre jointe à elle,

et une autre jusque dans les profondeurs obscures du continent.

Et une autre main que tu ne connaissais pas alors

vient aussi, Bolívar, pour tenir la tienne :

de Teruel, de Madrid, de Jarama, de l'Ebre,

de la prison, de l'air, des morts d'Espagne

vient cette main rouge qui est fille de la tienne.

 

Capitaine, combattant, où une bouche

crie liberté où une oreille écoute,

où un soldat rouge rompt un front brun,

où un laurier de livres jaillissent, où un nouveau

drapeau est décoré du sang de notre illustre aurore,

Bolívar, capitaine, ton visage est visible.

Encore une fois entre poussière et fumée ton épée renaît.

Une fois de plus ton drapeau a été brodé de sang.

Les scélérats réattaquent ta semence,

le fils de l'homme est cloué sur une autre croix.

 

Mais ton ombre nous conduit encore vers l’espérance,

le laurier et la lumière de ton armée rouge

dans la nuit de l'Amérique avec ton regard nous regarde.

Tes yeux qui surveillent au-delà des mers,

au-delà des peuples opprimés et blessés,

au-delà des noires villes incendiées,

ta voix est née de nouveau, ta main se pose à nouveau :

ton armée défend les drapeaux sacrés :

la Liberté secoue les campagnes sanglantes,

et précède un bruit terrible de douleurs

l'aurore rougie par le sang de l'homme.

Libertador, un monde de paix est né dans les bras.

La paix, le pain, le blé de ton sang sont nés,

de notre jeune sang venu de ton sang

sortira paix, pain et blé pour un monde que nous allons faire.

 

J'ai rencontré Bolivar par un long matin,

à Madrid, dans la bouche du Cinquième Régiment,

Père, je lui ai dit, c’est toi, ce n’est pas toi, qui es-tu ?

Et en regardant la Prison de la Montaña, il a dit :

« Je me réveille tous les cent ans quand le peuple se réveille.»

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Chili
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche