Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 17:31

Vázquez Montalbán a bien connu le fascisme de Franco. Il le reconnaît aisément : pour des raisons alimentaires il a été obligé de travailler, sous un pseudo, pour le journal de La Phalange, lui qui a été emprisonné pour des raisons politiques ! Il a appris à connaître cet intellectuel cynique grandement cultivé et pourtant fasciste notoire. Les pauvres ne sont pas les seuls à devenir des criminels. Il cite ici une expérience marquante qu’il raconte dans « Entretiens avec Manuel Vázquez Montalbán, Georges Tyras, La Renaissance du Livre :


« Un jour, lors d'un séjour en Argentine, comme ma réputation de gourmet me précède, on m'invita à un dîner très sophistiqué auquel assistaient des producteurs de vin de la région, des notables, d'authentiques gastronomes. Tous étaient des gens d'une grande culture, qui citaient Borgès de mémoire, et ils avaient un niveau de discussion extraordinaire. Soudain, le monsieur le plus instruit, qui avait le plus cité Borgès pendant toute la réunion, me demanda : "Monsieur Montalbàn, comment trouvez-vous Buenos Aires?" On était en 1984, et c'était la première année du gouvernement démocratique d'Alfonsin. Et je réponds de façon métaphorique: "J'ai l'impression que, dans ce pays, il manque trente mille personnes." Et alors ce monsieur, qui était le plus raffiné, avec qui j'avais parlé de littérature jusqu'à épuisement, me répond froidement: "Eh bien, moi, je crois que le nombre des disparus n'est pas assez élevé." Je me suis alors rendu compte que je me trouvais devant un fasciste, un genre d'homme que j'avais déjà vu une fois, en Espagne, mais pas d'aussi près. Mais là, cette franchise, le culot avec lequel il m'a répondu, cette certitude que c'était ce qu'il aurait fallu faire ! »

Cette histoire racontée se trouve sous une autre forme dans les écrits littéraires de Vázquez Montalbán en particulier dans Galindez quand le bourreau du militant basque se prépare à l’éliminer en récitant les hommes creux de T.S. Eliot, Manuel poussant alors l’ironie jusqu’à évoquer ce poète à qui il doit tant ! JPD

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans vazquez montalban
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche