Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 16:16

La bataille est surtout lancée à Montauban où c’est officiel, Roland Garrigues conduira la liste de gauche, Brigitte Barèges se représente pour la droite ainsi que Marie-Claude Bouyssi pour Montauban Citoyenne. On parle d’une liste FN mais la désignation d’un tête de liste n’est pas forcément le signe d’une liste à l’arrivée (voir 2008).

La meilleure source d’information s’écoute sur les radios et en particulier les entretiens sur CFM où les positions des uns et des autres commencent à voir le jour.

J’ai écouté attentivement celle avec Roland Garrigues où on découvre que le Conseiller général n’a pas encore digéré sa défaite de 2001, comptant bien prendre sa revanche. Or sa défaite de 2001 n’était pas que la sienne mais celle du PS dans tout le Sud-Ouest ! Le hasard fait que, comme en 2001, il est candidat à un moment où le PS dirige le gouvernement, sans convaincre personne, même si à l’époque la côte de popularité de Lionel Jospin était bien meilleure que celle de Hollande aujourd’hui.

Les circonstances locales ne sont qu’un petit élément de la bataille générale. Pour preuve le fait qu’en 2001, la gauche plurielle incitait à une union de toute la gauche dès le premier tour alors qu’aujourd’hui la gauche plus rien part divisée pensant peut-être s’unir au deuxième tour. Les deux stratégies ont leurs avantages et leurs inconvénients. Il est évident qu’une division au premier tour permet de ratisser plus large mais l’union au second tour doit être rapide et laisse quelques frustrations car des candidats ne peuvent plus l’être et d'ailleurs cette union n'est plus évidente politiquement.

L’union au premier tour a toujours été pratiquée par Brigitte Barèges qui en a récolté quelques fruits.

Pour ma part, étant pour la première fois totalement absent de ces municipales, je n’ai ni conseils ni propositions à faire. Je me contente d’informer, l’information n’étant pas la caractéristique de la dite bataille.

La première question est donc la suivante : comment Roland Garrigues peut-il articuler la politique nationale du PS-PRG-EELV et le projet local ?

Au cours de la première émission sur CFM, il a surtout parlé du local faisant comme si le national était inexistant. Il a d’ailleurs ressorti un argument de 2001 : moi je suis né à Montauban, j’ai fondé une entreprise à Montauban, Montauban… Montauban.

Brigitte Barèges n’est pas né à Montauban comme la plupart des maires de Montauban…

La surprise est venue du rappel du bilan de 2001 : après des critiques sévères, Barèges utilise Eurythmie que Roland Garrigues a créée ; l’utilisation du nouveau pont c’est un pont acheté par la municipalité Garrigues ; la communauté d’agglomération a été créé par Garrigues…

Au risque de choquer quelques amis, il serait peut-être utile de reconnaître que Brigitte Barèges et sa municipalité ont quelques bonnes réalisations et pas seulement condamnables. Le parking gratuit de la gare de Montauban ? La municipalité Gouze puis Garrigues a laissé ce chantier à l’abandon pendant vingt ans et aujourd’hui le lieu est fonctionnel. Le déplacement du marché ? Il a causé quelques pertes aux cafés autour du parapluie Ligou, mais globalement c’est un succès. Le marché place Lalaque ? Là aussi c’était un peu le bazar et le lieu est devenu totalement agréable et fonctionnel.

Parler seulement en noir et blanc pour la vie municipale c’est pas sérieux.

Quant au projet ? Nous verrons bien la suite. Il est centré sur l’éducation ce qui est une bonne chose mais il fait voir la traduction concrète.

 

Pour Castelsarrasin à ce jour la situation reste confuse. Bernard Dagen se lance à nouveau dans la bataille et va retrouver en face celui qui est devenu conseiller général sans son appui, J-Ph Bésiers avec cette fois pour la liste de « gauche » un nouveau venu jeune et dynamique, actuel maire de Lafitte qui veut monter en grade et remplace la tête de liste PS de la dernière fois, Malphettes avec une composition qui cependant en sera proche puisque l’appui du PCF est total, le Parti de Gauche se désolidarisant cependant de cet appui.

 

Moissac est le point où la campagne fait rage grâce à l’action en continu de La Dépêche du midi à laquelle répond celle du Petit Journal qui rappelle aujourd’hui que les amis de Jean-Paul Nunzi ne baissent pas les bras face au PRG. En Tarn-et-Garonne l’objectif du PRG est de limiter au maximum le nombre de maires socialistes (à part ceux qui tout en étant socialistes sont PRG) et le cas de Moissac est crucial. Le PRG possède les deux conseillers généraux et peut donc espérer prendre la mairie. Jean-Paul Nunzi après tant années de gestion n’a pas su préparer la relève socialiste. La droite est en embuscade mais divisée entre celle qui tend la main au FN et celle qui tend la main au PRG. Les Verts sont à la municipalité. Le PCF non.

 

Dans l’ensemble, même si les maires se plaignent de la difficulté de la tâche ils devraient être 80% à se présenter à nouveau dans des conditions nouvelles : modification du mode de scrutin, généralisation obligatoire de l’intercommunalité avec choix des représentants au moment du vote, et la crise sociale actuelle. J-P Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Municipales
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche