Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 20:48

 

La justice redonne espoir ?

Depuis des mois je n’ai pas alimenté cette partie du blog ! J’avais souhaité intervenir dès le début de l’annonce de la privatisation non pour démontrer sa nocivité – j’ai la conviction que majoritairement cette idée est acquise – mais pour proposer d’autres moyens d’action que celui retenu finalement : le référendum. En effet les pétitions n’y ont rien fait : la communauté d’agglomération (pour les ordures), la municipalité (pour l’eau et les piscines) ont accepté les propositions de Véolia. Ce choix ne pouvait être une surprise puisque depuis longtemps une petite partie de la commune de Montauban vivait sous le régime Véolia (ce que les élus socialistes tardèrent à reconnaître) !

Et voilà qu’une fois de plus la justice vient de bloquer ce projet ! Aujourd’hui 8 janvier, coup de froid sur les décisions municipales : le tribunal administratif a cassé la procédure d’attribution de cette délégation. Comment la mairie a-t-elle pu faire une bourde pareille ?

C’est la Lyonnaise des eaux qui a saisi le tribunal administratif et c’est donc une guerre interne aux géants qui oblige au maintien de la régie ! Stupéfiant ! Sauf si je me souviens avec Vazquez Montalban que la caractéristique des luttes actuelles est une guerre interne au capitalisme et non plus comme au XXe siècle une guerre entre le capital et le travail.

Pourquoi cette plainte de la Lyonnaise ?

Madame Barèges a cru qu’elle pouvait réussir ce qu’elle affectionne : une opération « gagnant-gagnant » c’est-à-dire vendre la régie à quelqu’un qui apporterait en même temps des avantages parallèles. En l’occurrence Véolia accepta de promettre la création d’un nombre d’emplois dépassant largement ceux strictement nécessaires au service de l’eau.  Une gestion qui concerne une cinquantaine de personnes aurait été prise en charge par 150 personnes qui auraient bien sûr eux d’autres activités que la gestion de l’eau. En même temps que je lisais l’article de La Dépêche nous informant sur la question, j’écoutais à la radio l’auteur d’un livre sur Europe Ecologie qui indiquait qu’à la dernière université été des Verts c’est à titre officiel qu’un responsable de Véolia a eu droit à la parole (une preuve que l’organisation est prise au sérieux dit-il). Pour dire que la stratégie de Véolia est offensive et tous azimuts afin d’arriver à ses fins.

Pierre Dissaux directeur de la com chez Véolia Eau Région Sud-Ouest pense que le projet est seulement retardé.

Une grève à présent ?

Les opposants à la privatisation sont regonflés aussi bien du côté politique (l’appel au référendum est relancé mais où le socialiste Mouchard a-t-il appris que Mme Barèges était d’accord pour l’organiser ?) que du côté syndical et la responsable de l’intersyndicale CGT-CFDT-UNSA parle même d’une grève « le préavis est dans les cartons ».

Il faudrait pour ça faire le lien avec la question des ordures ménagères. La décision du tribunal administratif semble concerner uniquement la question de l’eau et non celle des ordures ménagères où là, tout est réglé, avec les nouveaux camions, les nouveaux horaires de tournée et il se trouve que c’est du côté des employés des ordures ménagères que le vent de révolte a soufflé ces derniers temps pour refuser le passage au privé. Un article d’André Greder dans les Nouvelles du 82 (journal du PCF) est éclairant à ce sujet. C’est ainsi que La Dépêche rendant compte du nouveau fonctionnement du ramassage des ordures ménagères indique : « A ce jour sur 57 agents du service, 35 ont été intégrés par Véolia.» André Greder de son côté précise : « L’équipe Barèges avait annoncé que les employés municipaux des bennes verraient leur salaire augmenter. De 10% avait annoncé madame Berly en conseil municipal. La proposition de Véolia a été de rabaisser le salaire de base au SMIC et de compenser par des primes aléatoires que l’agent ne touchera que sous certaines conditions. Du coup les personnels municipaux ont massivement refusé cette « offre ». Dans l’urgence la mairie a été obligée d’interpeller Véolia car la CGT avait déposé pour le 14 décembre un préavis de grève. Véolia a alors indiqué qu’elle accorderait 1000 euros de prime de bienvenue et qu’elle garantirait une augmentation de 60 euros à chaque employé qui rejoindrait l’entreprise. » C’est là qu’on recoupe une info de La Dépêche : « 12 titulaires sur 35 ont rejoints Véolia ». Donc sur le total de 35 chez Véolia il faut enlever 12 titulaires et il reste 23 contractuels. Comment les contractuels auraient-ils pu refuser ?

J’ai fait ce long détour pour en repenser à ma proposition du mois de juin : une grève du secteur du secteur du ramassage des ordures, préparée par l’appel à la solidarité (pour éviter aux grévistes de perdre leur salaire), et visant à refuser l’ensemble de la privatisation. Je reconnais que l’idée n’est pas simple mais à la lumière des événements un effort dans ce sens aurait peut-être bloqué, plus sérieusement que l’appel à référendum, le projet de Brigitte Barèges. Mais puisque la justice s’en est mêlée… et de toute façon je ne prétends à rien.

8-1-2010 Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans montauban-privatisations
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure
  • Le blog des Editions la Brochure
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche