Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 11:35

Dans un article précédent j’évoquais la coïncidence du film La désintégration et les événements de Montauban puis Toulouse. En pointant un écart : le fou de dieu réel venait des beaux quartiers et non des « cités ». Depuis nous savons qu’en fait il était issu d’un quartier populaire mais, comme son frère, avait pu en sortir. Pour expliquer son standing sans rapport avec son RSA, il a été répété qu’il bénéficiait de l’argent de quelques mauvais coups. Des cambriolages audacieux qui lui ont permis d’acheter une panoplie d’armes impressionnante ! Pas question de réfléchir à un éventuel soutien de l’internationale islamiste, tout comme les commentateurs hésitent à rappeler que dans les élections tunisiennes les islamistes ont bénéficié de soutiens internationaux.

C’est alors que je me suis interrogé sur le titre du film La désintégration, et sur le cri de douleur de la mère à la fin : « ils me l’ont tué. ». Qui ils ? Ceux qui ont bloqué le processus d’intégration, ou ceux qui ont attiré le jeune dans la spirale fondamentaliste ? Dialectique oblige, les deux phénomènes s’épaulent l’un l’autre mais ce n’est pas une raison pour tout confondre.

Les personnes tuées par le terroriste avaient-elles une quelconque responsabilité dans l’injustice sociale dont il a été victime ? Les anarchistes ont utilisé aussi un temps la stratégie de l’attentat mais en le dirigeant vers les responsables et ils ont pu vérifier que ça ne changeait pas la face du monde. Le terroriste, pour faire plus d’effet, tue n’importe qui car en fait nous serions tous coupables, tous responsables ! La terreur, c’est de se dire qu’à l’injustice, des individus peuvent répondre par l’injustice. Et qu’elle est alors leur justification ? Après le premier crime, le tueur a dit à un ami : « Je suis devenu un ange. »
Pour poursuivre une gamine, l’attraper par les cheveux et lui envoyer une balle dans la tête, il faut être fanatisé. Fanatisme possible que si on croit en un Dieu qui vous assure le paradis pour l’éternité. Au départ j’ai cru qu’il s’agissait d’un fou mais l’homme n’était pas fou quand on vérifie l’ensemble de sa planification. Un fou de dieu, c’est celui qui pense qu’un dieu le pousse à cette planification.

Ce qui m’apparaît important dans le film La désintégration, comme dans la vie, c’est le fait que les marches sont gravies petit à petit pour devenir un fou de dieu. Non l’expression « fou de dieu » n’est pas une atteinte aux religions ! Comme si les fous de dieu n’étaient pas présents depuis la nuit des temps et dans toutes les religions ! Comme si le monde d’aujourd’hui pouvait être épargné par cette barbarie historique qui a obligé Galilée à se renier ! Quand j’avais vingt ans, la religion en marche s’appelait plutôt la théologie de la libération côté catholique, car nous étions dans une phase historique où les courants démocratiques étaient partout à l’offensive.
Les rapports internes aux religions sont l’effet des rapports internes aux sociétés : quand la démocratie recule les extrémismes s’aiguisent. Et la démocratie recule quand elle baisse les bras devant les extrémismes ou quand elle croit que la seule réponse c’est celle de Bush-Sarkozy.

La désintégration est double (et peut-être est-elle forcément double ?) quand des religieux veulent dire la loi et quand la loi se plie devant les religieux. La réponse doit donc être double : aux religions de relancer leur laïcisation et aux laïques de relancer la démocratie. Je crains que ça ne s’appelle une révolution dans la révolution.
24 mars 2012 Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans actualité
commenter cet article

commentaires

jacques.curtet 24/03/2012 12:31

je n ai pas de doute sur ta compassion
mais " même si elle est juive "est de trop tu t'es laissé
prendre par ta prose salutations amicales

éditions la brochure 24/03/2012 22:04


merci pour ce commentaire, l'expression pouvait prêter à confusion, je l'ai donc enlevée. jpd


Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche