Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 16:17

Il y a une semaine sur un écran montalbanais j’ai vu le film : La désintégration. On y découvre un jeune français aux parents originaires du Maghreb, d’un milieu modeste d’une cité du nord de la France qui, petit à petit, se laisse attirer par le fondamentalisme musulman jusqu’à l’attentat final, inexorable.
Et voilà que la réalité rattrape la fiction… PRESQUE.

Aujourd’hui je devais aller à Montauban acheter une paire de lunettes mais j’ai préféré reporter le voyage à demain car la ville est sous contrôle avec embouteillages garantis. La cathédrale de la ville va être remplie comme jamais et la peinture d’Ingres qui s’y trouve attirera peut-être le regard du président Sarkozy.

Un jeune toulousain aux parents originaires du Maghreb, attiré par le fondamentalisme musulman a décidé de frapper, et je n’écris qu’après la découverte du coupable, car je me serais bien gardé de toute hypothèse.

SAUF que le jeune ne vient pas des quartiers populaires de Toulouse… L’explication sociologique dans la désintégration pour faire comprendre comment un jeune tombe dans l’exaspération criminelle, est une fois de plus prise en défaut. Les pauvres seraient la proie facile des extrémistes or du 11 septembre à ce mois de mars 2012, on vérifie que les enfants de milieux plus aisés sont impliqués. Les hommes du terrorisme islamiste sont des personnes fanatisés plus par une démarche intellectuelle-religieuse que par l’effet « coup de colère ». Je ne veux pas tirer de leçons générales mais je supporte mal nos experts en terrorisme qui se trompent tout le temps mais gardent tout de même le titre « d’experts ».

Tout comme je supporte de plus en plus en mal le traitement du sujet par les autorités.
Sans rien savoir des événements, lundi matin j’arrive à Toulouse où je constate partout la présence de nombreux gendarmes au bord des routes. J’en ai déduit que le président devait être en voyage dans le secteur. Erreur, il y avait eu le drame, la tragédie, le crime que tout le monde connaît. Or, chacun sait très bien que ce déploiement policier est sans effet pour trouver le criminel. Je remercie les services de police qui, par le système du renseignement, sont arrivés à élucider le problème, mais pas la stratégie des autorités qui pour montrer qu’elles ont une pensée pour les victimes, nous inondent de contrôles policiers pour alimenter la peur. C’est exactement comme les faux experts qui nous conduisent loin d’une réalité qu’ils sont censés expliquer.

Et maintenant, la suite de la campagne électorale ? En Espagne, un attentat bien plus meurtrier avait changé la nature de l’élection. En France, nous savons qu’il va aussi avoir un effet. Par l’élucidation du drame, Sarkozy pense capitaliser quelques avantages. Par son discours anti-musulman, bien que tout le monde connaisse le canyon existant entre les rares fondamentalistes et la grande masse musulmane (1), Marine Le Pen pense capitaliser quelques avantages. Bayrou, suite à une explication sociologique précipitée, risque d’y laisser des plumes. Et la gauche ? Nous verrons.

Pour le moment je m’en tiens à ce constat déjà ancien (voir ma présentation des livres de Thierry Jonquet) : les religions vont continuer de nous conduire aux folies qu’elles alimentent, et la crise sociale n’est pas la seule explication. 21 mars 2012 Jean-Paul Damaggio

(1)    Ce n’est pas être anti-musulman que de dénoncer fermement, radicalement et en permanence, le terrorisme fondamentaliste. Je trouve mal placé l’idée que pour ne pas tomber dans le piège du FN et parce que les autorités françaises ont colonisé l’Algérie, il faille se montrer indulgent sur ce point. Dénoncer ce terrorisme ce n’est pas dénoncer la haine en général mais une dérive religieuse précise, expérimentée beaucoup en Algérie, avec quelques complicités graves dans la gauche française.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans actualité
commenter cet article

commentaires

miel de nos errances 21/03/2012 19:12

oui cet article m'intéresse, votre vécu, ce parallèle avec le film que vous aviez vu et je pense comme vous au sujet des milieux pauvres ou défavorisés, ils ne sont pas plus que d'autres milieux ou
forcément les bouillons de culture de personnes fanatisées. Et je redoute l'instrumentalisation des crimes actuels et des découvertes au sujet du profil du criminel. Je constate qu'il arrive de
bien étranges dérapages et actes à l'abord d'élections importantes et que ces actes font l'objet d'amalgames regrettables et de surenchères justifiables de protection et déploiements policiers
je continue à observer comme vous, je reste attentive.

éditions la brochure 21/03/2012 22:26


les amalgames, les surenchères sont graves car ils ont deux effets pervers : ils instrumentalisent une situation qu'on a ensuite du mal à regarder de manière sereine... cordialement jpd


lettempsdevivre 21/03/2012 18:39

Oui, il n'y a pas que les jeunes des cités qui soient fanatisés ! Et non, ce n'est pas être anti-musulman que de condamner la violence. D'ailleurs, j'aimerais savoir si les musulmans sont prêts à
manifester leur rejet de ce fanatisme ... A descendre dans la rue, pacifiquement, pour démontrer leur solidarité à une autre communauté durement éprouvée... Parce qu'on parle d'intolérance, on
parle de racisme, mais hélas, on serait bien surpris de constater que c'est bien moins présent chez les Français d'origine que chez ceux d'importation ... Oui, ce sont des Nord-Africains en séjour
ici pour leurs études qui me l'ont fait remarquer ... Ils le ressentent très fort et ne se sentent pas à l'aise avec leurs coreligionnaires d'ici ... Oui, nous avons un devoir d'intégration. Mais
le devoir doit être dans les deux sens ... Nous sommes une République, patrie des Droits de l'Homme, alors ceux qui veulent venir vivre ici devraient laisser leur jihad chez eux ...

éditions la brochure 21/03/2012 22:36


beaucoup d'enfants d'immigrés italiens ont tristement découvert qu'en effet le racisme dont on était victimes leurs parents ne les a pas empêchés ensuite de pratiquer un racisme plus excessif que
la moyenne contre les nouveaux étrangers du pays. observons cependant pour en rester sur l'événement présent que le responsable des crimes était un Français au nom étranger certes mais vivant chez
nous. donc là aussi il n'y a pas d'un côté ceux qui viennent d'ailleurs et de l'autre ceux qui sont installés. le problème impose de mettre tout sur la table. cordialement jpd


Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche