Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 21:17

France 3 vient de diffuser un long reportage sur le cas Mohammed Merah au cours duquel le réalisateur fouille la biographie du jeune homme pour mieux expliquer son geste. « Loup solitaire ou pas ? » demandent quelques personnes.

Le capitalisme a un grand avenir devant lui car, plus il célèbre le libre arbitre de chacun, sa capacité à décider même le pire, plus il masque ainsi la réalité des rapports de classe. Plus il flatte l’égo de chacun, et moins on cherche le fait que tout homme est d’abord un être social. Bien sûr, la famille, les copains, l’entourage proche est sollicité mais ça rentre dans une infantilisation généralisée du monde. Ah ! si nous pouvions être tous des enfants…. !

Loin de moi toute négation des réalités psychologiques, du poids de l’enfance, et de la liberté qui fait notre réalité, mais tout ceci intervient dans un cadre social déterminant, déterminé ! S’agit-il alors, comme le cherche parfois la sociologie, d’excuser l’individu au nom du déterminisme de ses conditions sociales ?

 Le capitalisme a un grand avenir devant lui car dans le camp d’en face, le cadre social est présenté souvent sous une forme mécaniste. Notre système serait inéluctablement condamné par ses contradictions propres et il suffirait d’appuyer là où le système flanche pour le faire tomber. Combien de communistes rappellent depuis de décennies qu’il ne faut pas se tromper de combat… (les luttes des femmes pour l’IVG c’était se tromper de combat). Le cadre social dit beaucoup mais il ne dit pas tout… alors on invente le culte de la personnalité !

 Le cas Merah

Cet homme se prétendait « le messager de dieu ». Aurait-il été utile d’interroger le phénomène religieux ? Bien sûr. En 1989, au moment où l’espoir communiste s’effondre (ce qui n’est pas une biographie personnelle), au moment où le système capitaliste fort de sa victoire en déduit qu’il va pouvoir pressurer davantage les travailleurs, au moment où le pétrole devient l’arme majeure des sociétés, pétrole qui se trouve beaucoup en pays musulman, la religion musulmane peut redevenir une religion conquérante après des siècles de léthargie. Elle va se donner des airs de révolte du peuple contre les élites, même si toutes les élites musulmanes font fonctionner à merveille le système capitaliste ! Merah est un instrument de cette vaste opération d’une guerre factice entre Orient et Occident, factice car dans les deux cas le capitalisme tire les ficelles ! Il en sort vainqueur car il invite à choisir un capitalisme « humain » contre celui du fanatisme religieux. Pendant ce temps la remise en cause fondamentale des bases sociales est renvoyée à plus tard. Le Qatar est le modèle du genre : pays à la richesse infinie, il exploite comme au Moyen Age ses propres travailleurs pendant qu’il achète des morceaux d’Occident !

 L’islamisme

Nulle part au monde, l’islamisme n’est le fruit d’une biographie. Même pas celle de Ben Laden ! L’islamisme est une forme du fascisme actuel qui suppose une riposte identique au fascisme d’hier : cette forme du capitalisme mérite une riposte spécifique sans pour autant célébrer le capitalisme ordinaire.

Avouez qu’il est étrange de regarder un film fondé sur le principe biographique alors qu’on trace le portrait d’un individu qui a fait don de lui-même, à dieu ! Un tel film alimente indirectement ce qu’il dénonce ! A le voir des jeunes peuvent se dire qu’un rôle de héros les attend !

Aussi je me retrouve d’accord avec Dominique Delpiroux qui déclare dans la Dépêche en conclusion d’un article :

« On éprouve toujours un malaise à se dire que parfois un tel film même sans ambiguïté ni complaisance, risque d’inspirer à son tour de nouveaux candidats au djihad. « Le ventre est toujours fécond d’où sortira la bête immonde » disait Brecht. »

Par contre, pourquoi le même auteur pense qu’il aurait fallu davantage étudier la « pathologie » du personnage ? Merah, dans sa grande intelligence, aurait même pu manipuler les services secrets, lui qui est manipulé par des discours religieux !

 Le rapport à la mort

Preuve qu’à un moment, Merah n’est plus un individu c’est quand il considère comme tous les illuminés qu’il aime la mort comme le commun des mortels aime la vie. Il aime la mort au point de pouvoir tuer froidement des personnes sans défense et innocentes et il peut décider qu’il va se faire tuer.

Là où le capitalisme n’a plus d’avenir c’est quand, après avoir organisé le saccage de la nature et celui des hommes, il ne laisse comme destin à chaque individu, que de se manger lui-même ! D’où l’appel à l’enfance d’un homme qui ne veut plus grandir. D’où tant d’autres phénomènes qui peuvent aller du suicide au divorce. Tous les fascismes crient : vive  la mort ! ce qui distingue le phénomène d’un capitalisme qui dit : « jouir au présent et qu’importe le futur ».

 Conclusion

Le titre peut laisser croire que je souhaite extraire Merah de sa condition propre de petit délinquant de banlieue par mépris pour de tels individus. Il s’agit seulement de rappeler que ce qui nous fait individu c’est le moment où le libre arbitre nous contraint, une fois adulte, d’entrer dans la société. L’enfant se fait homme, et cessons de répéter que l’homme est soumis à jamais à son enfance. Certes, il va grandir avec son passé, mais le libre arbitre – et là il a toute sa place – lui impose de se faire une place dans la société à partir de ce qu'est a société. Merah a choisi d’être un instrument d’une nouvelle inquisition car, collectivement, cette nouvelle inquisition nous n’arrivons pas à la dénoncer pour ce qu’elle est, et encore moins à l’arrêter !

J-P Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche