Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 16:40

Faire de l'énergie avec des déchets en s'appuyant sur les subventions publiques… Observons tout d'abord que si à Montech on a annoncé des subventions de 10 à 25% c'est vers 25% qu'il faut tendre le regard ! Observons que le modèle d'Auch ressemble à celui de Montech (40 000 tonnes au lieu de 45 000 )et déjà il manque de déchets… Une fois de plus il y a loin de la coupe aux lèvres et les associations de Montech devraient en prendre note.

J-P Damaggio

 

Lot en action n°77 décembre 2013

La région Midi-Pyrénées se positionne comme le fer de lance de la méthanisation. Le 8 novembre dernier, elle organisait les premières «Rencontres nationales du biogaz». 453 personnes venues de 33 départements, en présence de Philippe Martin (ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie), et de Martin Malvy, président de la Région. Une belle image de notre Région. Oui mais voilà, dans le même temps, la gigantesque usine de méthanisation d'Auch, inaugurée en grande pompe en juin dernier, n'a pas assez de matière première à se mettre dans les digesteurs et la belle idée de produire de l'énergie avec les déchets locaux commence à sérieusement se ternir...

 

L'unité de méthanisation «Biogaz du Grand Auch», inaugurée le 6 juin dernier, devait permettre d'alimenter en électricité l'équivalent de 4 000 personnes. Cette usine, gérée par Sede-Environnement, une filiale de Veolia, aura coûté près de 8 millions d'euros et absorbé en subventions près de 2 millions, provenant de... vos poches. Le projet annonçait fièrement la «valorisation» de 45 000 tonnes/an de déchets agricoles et agroalimentaires produits dans un rayon de 50 km et la création de cinq emplois sur le site. Cinq mois après son inauguration, l'usine n'est pas en mesure d'atteindre ces objectifs et inquiète fortement les habitants : les quantités de déchets ayant été très largement surévaluées, la filiale de Veolia a dû demander un agrément temporaire de la Direction départementale des territoires (DDT) pour utiliser des «produits animaux». Si Vincent Hoste, le responsable régional de Sede-Environnement se veut rassurant, il se garde toutefois bien de livrer des détails sur la manière dont fonctionne l’usine, sur la nature des déchets carnés qui seront reçus ou sur les mécanismes de traitements des matières qui sortiront de l’usine pour être traitées. Pour lui «Il n’y aura pas de rejet en milieu naturel. Une fois qu’on aura traité les produits en enlevant l’azote, passé les effluents au traitement, il faudra que les rejets soient comme une eau usée classique de manière à pouvoir être traités par la station d’épuration».

Or pour les défenseurs de l'environnement, le risque majeur concerne les bactéries qui pourraient filtrer si les déchets carnés devenaient mal maîtrisés. Voilà une belle utilisation des fonds publics, qui profitent à une multinationale qui n'a que faire de l'environnement, du cahier des charges du projet initial et de la cohérence en matière de transition énergétique. Après l'utilisation de produits carnés, des balais incessants de camions transporteront les déchets «verts» sur des centaines de kilomètres pour alimenter l'énorme usine. Et tout cela avec des subventions publiques...   

Sources : Article de Sud-Ouest, «L'usine ne tournera pas qu'au vert», du 16 novembre 2013

Article de La Dépêche, «L'usine propre va éclairer 4 000 habitants», du 10 octobre 2013

Article de Sud-Ouest, «La méthanisation devrait débuter durant l'été», du 7 juin 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche