Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 17:36

Le Monde diplomarique décembre 1992

CENTENAIRE D'UN DICTATEUR
« Franco, tes ennemis ne t'oublient pas »
AUTOBIOGRIAFIA DEL GENERAL FRANCO, de Manuel Vázquez Montalbán, ed. Planeta, Barcelone, 1992, 663 pages, 2 500 pesetas.
1992 est décidément pour l'Espagne une année fertile en événements. Le centenaire de la naissance du général Francisco Franco, le 4 décembre, n'en est pas le moindre, si l'on en juge par l'avalanche d'ouvrages parus (et à paraître) (1) sur ce thème : Franco, une biographie psychologique, d'Enrique Gonzalo Duro, Franco, le profil de l'histoire, de Stanley G. Payne, historien américain, 1975, l'année où Franco mourut dans son lit, de Vizcaino Casas, franquiste notoire ; et enfin cette Autobiographie du général Franco, de Manuel Vázquez Montalbán, qui a choisi le mode romanesque pour régler ses comptes avec l'histoire, comme il l'avait fait dans Galindez, paru au Seuil en mars dernier (2).
Le livre raconte l'histoire de Marcial Pombo, militant communiste de la première heure, torturé par la police franquiste, perdant de l'histoire et de la vie, et romancier de seconde zone sur le déclin, qui se voit confier par Ernesto Amescua — jeune loup post-moderne du monde éditorial et fils d'un ancien camarade de lutte — la tâche de rédiger une « autobiographie » de Franco, une espèce de Franco par lui-même à l'usage des générations futures. Pombo relève ce défi, véritable ironie du sort, en racontant en parallèle, en contrepoint, sa propre vie. Le roman repose sur le va-et-vient des deux « je », une sorte de schizophrénie contrôlée, écrite dans deux typographies différentes. Les interventions de Marcial Pombo retouchent, apostillent et complètent, par des témoignages de ses proches ou des expériences vécues par l'auteur et les siens, le discours apocryphe de Franco. Pombo interpelle ainsi le Caudillo pour lui rappeler ce qu'il omet de dire dans son narcissisme complaisant et triomphant.
A travers ces différents degrés de fiction, Franco avec ses obsessions, ses tics de langage, apparaît plus vrai que nature. Criminel de guerre, stratège froid et cruel, implacable chasseur de francs-maçons, mégalomane médiocre et superstitieux, il a construit la paix, la sienne, avec la complicité de la droite traditionnelle, sur l'élimination systématique et impitoyable de tous ses opposants.
Vidant son sac de souffrances et de frustrations personnelles et collectives, Marcial Pombo devient le porte-parole de toutes les victimes de la répression franquiste, et récupère la mémoire de cette Espagne des vaincus.
Considérant que Marcial Pombo a outrepassé son rôle, l'éditeur décide d'alléger le manuscrit de toutes les interférences de sa voix, qu'il appelle des « bruits ».
Ces « bruits » vont sans doute trouver un écho chez tous les lecteurs de ces générations brisées, qui ont grandi à l'ombre de la peur et de l'effroi. Heureusement, l'éditeur de Manuel Vázquez Montalbán a tout publié de ces 663 pages d'histoire qui — n'en déplaise aux partisans de l'impartialité (3) —, se lisent comme un roman, référence indispensable désormais pour comprendre l'histoire récente de l'Espagne et les séquelles de près de quarante ans de dictature.
MARE-CLAUDE DANA.
(1) Ouvrages à paraître, entre autres : une biographie de 1 600 pages de Paul Preston une biographie politique de Franco pendant la guerre civile, de Javier Tusell ; une « synthèse biographique », Caudillo, d'Angel Palomino, antre nostalgique du franquisme.
(2) Voir le Monde diplomatique, mars 1992
(3) Certains historiens ont signalé de nombreuses « erreurs » ainsi qu'un manque, d'«objectivité » dans le roman de Vázquez Montalbán ce dernier a répondu. « C'est absurde de vouloir que mon livre soit objectif ou impartial ; les historiens qui emploient ces termes me font très peur ; comment peut-on être impartial avec Franco, Staline ou Hitler ?»

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans vazquez montalban
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche