Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 22:26

 

L’article du Figaro que nous reprenons ci-dessous est éclairant sur tout un tas de point. La date du 28 février jamais mentionné nulle part, quant au lien unissant RFF et Vinci. Y a-t-il d’autres closes du même genre dans le projet de contrat de concession ?

La difficulté de Vinci à boucler son propre budget !

Et quant aux refus des collectivités territoriales le journaliste n’est pas au parfum : a-t-il oublié que Midi-Pyrénées est concerné ? Ou, comme tout citoyen ordinaire, pense-t-il que Toulouse ne peut pas être invitée à payer Bordeaux-Tours ? Toujours est-il les refus de payer viennent surtout de cette région puisque pour le moment 6 collectivités sur 21 sont prêtes à payer !

Et en effet que va faire l’Etat ? S’il paie alors pourquoi compense-t-il pour ls uns et pas pour les autres ? Un mauvais exemple pour l’avenir !

Aujourd’hui je viens d’entendre de la bouche d’un responsable de RFF que les travaux sur Bordeaux-Tours commenceraient fin 2011. A suivre donc. JPD

 

Vinci veut un supplément pour la ligne Tours-Bordeaux,

Jean-Yves Guérin Le Figaro 13 avril 2011

Décidément le financement de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre Tours et Bordeaux est une histoire pleine de rebondissements. Dernier épisode, en date, Vinci choisi, en mars 2010 pour construire et exploiter ce sillon, réclame depuis quelques semaines une rallonge au contrat initial de 7,2 milliards. Selon nos informations, le principal groupe français de BTP et de concessions demande à son client RFF (Réseau Ferré de France) de lui verser un complément supérieur à 60 millions d’euros. Il argue notamment de l’augmentation du coût des matières premières.

Vinci ne veut pas s’exprimer sur le sujet, mais s’il va dans cette direction, c’est qu’il peut espérer avoir le droit pour lui. L’année dernière, il était convenu avec RFF que son prix de 7,2 milliards resterait le même jusqu’au 28 février 2011. Le contrat de concession définitif entre les deux parties devait donc être signé avant cette date. Or, aujourd’hui, ce fameux accord n’est toujours pas paraphé. Evidemment, RFF n’est pas prêt à verser ce complément. Les négociations entre les deux parties risquent donc d’être rudes.

Ces discussions évoqueront forcément pourquoi les étapes préalables indispensables à la signature du contrat n’ont pas été franchies. D’abord, Vinci devait trouver des prêts, à hauteur de trois milliards. Or, il n’a pas encore réalisé ce bouclage financier. « C’est compliqué vu le grand nombre de banques autour de la table. » déclarait à la mi-février Xavier Huillard, PDG du groupe. Le dossier est, il est vrai, compliqué compte tenu des montants très élevés de cette opération, sans équivalent en France.

Les collectivités à la traine

L’Etat, quant à lui, devait finaliser la contribution des collectivités territoriales au tour de table. Il était prévu que 57 collectivités apportent 1,5 milliards. Là encore, cet accord était attendu pour la fin février. Mais la diversité des contextes locaux a freiné ce mouvement. Surtout dans le contexte des élections cantonales. De plus quelques collectivités –conseil général des Landes, région, Poitou-Charentes…) ont longtemps refusé de mettre la main à la poche pour ce projet. Constatant cela, la ministre de l’Ecologie et des transports Nathalie Kosciuscko Morizet, a laissé un délai jusqu’au 15 avril pour recueillir les dernières signatures. Cela a permis de récolter la contribution de quelques-uns comme le conseil général des Pyrénées-Atlantiques.

Mais à quelques jours de l’échéance, un dernier pointage montre qu’il manquera 200 millions sur les 1,5 milliards. Le principal récalcitrant ? La région Poitou-Charentes dirigée par Ségolène Royal, qui s’est simplement engagée à faire un prêt remboursable à l’Etat de 102 millions. Du coup, tout le monde se demande qui comblera le trou. Tous les regards se tournent vers l’Etat. Mais selon des spécialistes, si l’Etat pouvait envisager de suppléer à des collectivités défaillantes pour 100 millions, rien ne dit qu’il soit prêt à régler sans sourciller une note de 200 millions.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans la LGV toulouse-bordeaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche