Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 19:54

 

La lutte contre la LGV continue ici ou là et voici le témoignage d’une belle action qui a dû demander beaucoup de travail de préparation. JPD

 

La marche

 

Ils étaient environ 150 dans la matinée à s'être donné rendez-vous pour une marche de 14 kilomètres sur le canton de La Brède. Mais cette balade à travers notamment les gravières, les vignes ou encore une zone humide protégée avait des accents amers, puisqu'elle suivait le tracé de la future LGV Bordeaux -Toulouse entre Saint-Michel-de-Rieufret à Saint-Médard-d'Eyrans. Objectif pour les associations de défense de l'environnement à l'origine de cette randonnée pédestre : « constater sur le terrain la réalité des dégâts humains et environnementaux que les travaux causeraient si cette Ligne ferroviaire à Grande Vitesse inutile et coûteuse était réalisée ».

 

Au nombre des marcheurs, il y avait bien sûr des élus, des membres d'associations de protection de la nature, des propriétaires directement ou indirectement impactés par le tracé, mais aussi des hommes et des femmes du canton, intéressés de voir « en vrai » les conséquences naturelles et économiques de la construction de cette ligne.

 

"Un gâchis environnemental"

Après les neuf premiers kilomètres de marche de la matinée, c'est au Château Tuquet à Beautiran, qu'était prévu le pique-nique. Un site viticole encore magnifique « tout à fait typique du patrimoine des graves, avec une propriété d'un seul tenant et une maison de maître digne d'être classée au monument historique » explique Jean-Louis Vivière, Directeur du Syndicat des graves. Un classement dont la procédure était d'ailleurs en cours il y a encore quelques mois, puis « stoppée juste avant le tracé » expliquent, désappointés, Paul et Marie-Thérèse Ragon. ». Selon Jean-Louis Vivière, c'est « une dizaine de châteaux viticoles qui seront ainsi directement touchés sur leur terre. Mais à ceux-là, « il faut aussi rajouter des exemples comme le Château Lusseau qui a beaucoup investi dans l'oenotourisme, et dont la proximité de la future LGV va réduire les efforts à néant » complète -t-il. Au Château Tuquet, la LGV devrait passer à proximité immédiate des chais, et couper en deux le terrain viticole pour l'instant simplement divisé par la grande allée de terre qui mène au Château. Une propriété qui serait donc très rudement impactée. Jean-Luc Ajas, Président de l'association LGP, membre de la coordination Vigilance LGV, tient à le rappeler : « une ligne LGV, c'est un mur dans le paysage avec des barbelés et des remblais de cinq ou six mètres de haut. C'est un immense gâchis environnemental."

 

Frustration et incompréhension

D'autant, qu'hormis les impacts sur les terrains viticoles ; cette balade a également mis à jours les dégâts de la construction de la ligne sur des sites naturels remarquables et protégés, comme la zone humide située à l'arrière de la propriété des Ragon, ou encore, sur la ressource en eau avec l'exemple des sources de Belle-Font. Pour beaucoup des personnes présentes ce dimanche, l'heure est à la frustration et à l'incompréhension : « les choses ont été mal faites, pour faire ce tracé on est allé au plus simple, plutôt que d'essayer de réfléchir ». « Pourquoi ne pas avoir par exemple mutualisée la future LGV à l'autoroute déjà existante ? » s'interroge Jean-Louis Vivière. Pour Jean-Luc Ajas, ce projet de ligne nouvelle, « c'est une aberration non seulement écologique mais aussi technique ». Selon lui, d'autres solutions restent envisageables. « Pour gagner du temps, on pourrait par exemple mettre en place des trains pendulaires en modernisant les lignes existantes. » D'autant que selon lui les études de RFF qui envisageaient la croissance dans les échanges et dans les richesses datent de 2004. « Avec le passage de la crise, ces chiffres sont maintenant totalement faux. Nous avons des études indépendantes qui le démontrent, et nous sommes prêt à en discuter ». En attendant, sous le soleil de 25 septembre, la ballade était belle, mais derrières les sourires d'un agréable moment partagé, l'heure était bel et bien à l'inquiétude.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans la LGV toulouse-bordeaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche