Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 17:19

Parmi les promoteurs de la LGV, nous trouvons au sein du courant globalement communiste ceux qui prônent « la complémentarité ». Pour être clair, il s’agit de reconnaître que nous n’avons pas à réduire nos « rêves » : la grande vitesse est un atout à côté des autres atouts du rail comme le TER, le fret et les inter-cités. Pour l’avoir entendu une nouvelle fois au cours du débat sur le film « Cheminots » je voudrais enfoncer le clou.

Nous sommes dans une société capitaliste qui en guise de « complémentarité » a toujours opté pour la « domination » des uns sur les autres. Par chance, disent les promoteurs de la LGV que je viens de mentionner, demain nous ne serons plus dans une société capitaliste et tout va devenir simple. Pour ce futur idéal, il faut conserver à disposition… la grande vitesse.

Un raisonnement totalement malheureux quand on se souvient de l’histoire des tramways. Ils furent balayés par la reine « automobile » et ils reviennent à présent, non suivant des règles impossibles de complémentarité mais suivant celles de l’évolution des dominations. La règle de la domination chère au système en place fait que  les riches étant les plus solvables, la LGV doit dominer les lignes anciennes… d’un autre âge, d’une autre philosophie.

Pour ne pas mettre la charrue avant les bœufs, il s’agit d’abord de défendre l’intérêt populaire contre l’intérêt des classes dominantes. Mais là un autre argument surgit : les sociétés avancent par le modèle dominant. La télé a d’abord été pour les plus riches, puis elle s’est démocratisée, comme ensuite la télé couleur, et à présent l’écran plat. Cette « démocratisation » est une fausse démocratisation : les produits ont vu le prix baisser ce qui fait qu’un écran plat d’aujourd’hui ne doit pas coûter plus cher en nombre de baguettes de pain que la télé noir et blanc de 1970. Ce qui ne peut être le cas d’un billet TGV sur LGV…

Avec la LGV nous sommes entrés dans une nouvelle ère : celle où le pauvre est contraint à devenir plus pauvre encore !

Cette ère est visible quand on constate l’évolution de l’Europe élargie : l’entrée de l’Espagne, du Portugal et de la Grèce, c’était du temps de la « démocratisation » avec un effort de développement pour atteindre le mode de vie des pays fondateurs de l’Europe du marché. Cet espoir n’a plus été le même avec la Roumanie et autres pays de l’Est, si bien qu’à présent quels sont les pays dans le « rouge » ? Espagne, Grèce, Portugal. La boucle est bouclée.

Pour les Bourgeois de 1780, le modèle aristocrate était le moteur du développement puis à un moment, ce modèle est devenu incompatible avec l’état d la société. Aujourd’hui, sans être à la veille d’une révolution, le modèle des classes dominantes n’est plus le repère sur lequel il faut s’aligner ! Aujourd’hui la fonction de la LGV n’est pas complémentaire des autres formes de rail, mais destructrice du rail populaire. Aujourd’hui, en train, Marseille a beau se trouver plus prêt de Paris que Toulouse, le pole de développement est à Toulouse. Aujourd’hui, la décroissance de la marchandisation, c’est le TER à 1 euro, comme le tente la région Languedoc-Roussillon, qui, de ce fait, n’opte pour aucune LGV (le contournement de Nîmes-Montpellier est une ligne nouvelle pas une LGV qui, sur une si courte distance, n’a aucun sens).

La « complémentarité » est un discours abstrait tout comme la distinction entre l’outil (TGV) et ce que la société en fait. Comme si nous étions dans une société où la technique impose sa loi aux rapports sociaux ! L’outil TGV est conçu pour ce que la société capitaliste peut en faire. Pour « émanciper » l’outil TGV il faut s’émanciper d’une religion qui le présente comme le bien absolu. Aujourd’hui c’est le tapage autour de l’anniversaire du TGV, le train qui devait révolutionner le monde : combien de ventes à l’étranger ? J’entends que Siemens, c’est ridicule, sauf que Siemens est aussi un outil de la grande vitesse. Tout raisonnement sur l’outil en soi, oublie qu’Alstom, dopé par l’Etat au TGV, court à sa faillite !

La complémentarité, Siemens l’applique en fabriquant toute la gamme des trains possibles sans oublier le pendulaire.

Par contre, au débat sur le film « Cheminots », l’animateur n’a pas appliqué la complémentarité quand il a déclaré : « débattre sur le film c’est débattre de la vie des cheminots, non de la LGV qui est autre chose ! » Comme si un domaine était différent de l’autre ? Comme si la dégradation de la vie des cheminots n’était pas la raison d’être du développement des lignes à grande vitesse !

Le problème avec le dieu LGV c’est qu’il est depuis le début, moins l’enfant de la complémentarité que l’enfant du mensonge. De tout côté on voudrait nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Même dans une société socialiste, il faudra confronter l’intérêt social à l’intérêt économique et dans ce cas, la LGV aura aussi du plomb dans l’aile. Je l’écris à la gloire de tous les mérites du train, moyen des transport que je défends avec acharnement…

14-04-2011 Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans la LGV toulouse-bordeaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche