Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 12:14



Depuis l’an 2000 suite à la lecture du livre de Jean Ziegler, Les seigneurs du crime, les nouvelles mafias contre la démocratie, je me passionne pour cette nouveauté de notre système économique qui menace d’une nouvelle manière nos démocraties. Ziegler en conclusion apporte ce témoignage parmi tant d’autres d’Eckhardt Werthebach, jusqu'en 1997 président du Bundesamtfiir Verfassungsschutz (le contre-espionnage allemand) :
«Le danger pour l'État de droit ne réside pas dans l'acte criminel comme tel, mais dans la possibilité qu'a le crime organisé du fait de son énorme puissance financière — d'influencer durablement les processus démocratiques de décision. La conséquence la plus immédiate et la plus visible de cette situation est la progression rapide de la corruption parmi les hommes (et les femmes) politiques et d'autres décideurs de notre société [...].
« Par sa puissance financière gigantesque, la criminalité organisée gagne secrètement une influence toujours plus importante sur notre vie économique, sociale et politique, mais aussi sur la justice et l'administration publique. Elle sera un jour en mesure de dicter ses normes et ses valeurs à notre société [...].
« De cette façon disparaissent graduellement l'indépendance de notre justice, la crédibilité de la politique, la confiance dans les valeurs et le pouvoir protecteur de l'État de droit. Cette perte de confiance est voulue [par le crime organisé] [...].
« A la fin nous aurons un État infiltré, subverti, peut-être même dirigé par la criminalité organisée. La corruption sera alors considérée comme un phénomène inéluctable et généralement accepté. »

Face au phénomène d’une part on répond que ce n’est là qu’une face ordinaire du capitalisme (la banalisation) et de l’autre, les campagnes électorales le démontrent, on fait comme si ça n’existait pas (le déni). Avec le cas du Mexique chacun peut vérifier depuis dix ans l’originalité de ce mal dramatique qui est l’équivalent du cancer dans le domaine de la santé publique : quand il fait mal physiquement, c’est déjà trop tard. Et au Mexique l’acte criminel fait des milliers et des milliers de morts chaque année !
L’article sur la grande vitesse et les mafias touche essentiellement l’Italie où il vient de secouer le pays. Le gouvernement actuel a proposé aussitôt qu’une collaboration se mette en place entre les services de l’Etat et le journaliste en question car le phénomène ne peut plus être nié. Un procureur a rappelé que le pays ne part pas de zéro et d’ailleurs l’article a été rédigé grâce aux enquêtes. Mais ce que pointe Saviano c’est que les enquêtes arrivent après un mal qu’il faut surtout prévenir. A quoi expliquer tant que bien que mal les causes du décès par cancer si on ne cherche pas en même temps des médicaments ?
L’article fait du tapage car la lutte est très dure et côté français il faudrait tout de même comprendre que nous sommes… sur la même ligne Lyon-Turin. Le jour où Saviano a publié son article le président de la république était à Turin, dans une « ville blindée » non à cause de la mafia mais à cause des opposants au TAV.

Les opposants à la LGV Lyon-Turin avaient sans cesse alerté sur ce phénomène mafieux sans la moindre réaction des autorités si ce n’est une violente répression à la très mauvaise odeur. Aujourd’hui, c’est clair, le chantier de 20 milliards d’euros est un des plus juteux de l’histoire économique et suscite des appétits en tout genre. Faut-il tout arrêter à cause de la menace mafieuse ?
Une fois de plus, vu leur ampleur, les dossiers LGV conduisent tous à mille autres dossiers. En Espagne autre pays de la Grande Vitesse, j’ai appris dernièrement qu’en fait à 70% des LGV se sont construites avec l’argent européen.
L’avenir de Lyon-Turin n’est certainement pas réglé. JPD

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans la LGV toulouse-bordeaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche