Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 16:02

LGV : L’étude alternative sur Toulouse-Bordeaux

 

L’association d’élus ALT LGV vient de présenter le rapport d’une étude alternative attendue. Pour le moment nous n’en connaissons que le compte-rendu des deux journaux du Lot et Garonne que nous vous communiquons. Le premier celui de La Dépêche et le suivant plus complet de Sud-Ouest. Nous reviendrons sur la question dès que le rapport sera présenté aux conseillers généraux. JPD

 

Article la Dépêche

Le document de 120 pages en main, les porte-parole de l'association ALTernatives LGV Raymond Girardi et Bernard Faucon-Lambert ont hier rendu publiques et dans leurs grandes lignes les conclusions de l'étude commandée par leurs soins l'an dernier à deux cabinets, AC2I et Claraco.

 Ce que dit l'étude conforte le client ALTernatives LGV dans ses certitudes : pour trois volets distincts (environnement, technique, finances), construire une ligne à grande vitesse nouvelle ne soutient pas la comparaison avec son aménagement sur les lignes existantes.

 Première raison selon ALTernatives LGV : le coût. 7,2 milliards d'€ pour le projet de Réseau Ferré de France, 1,5 milliard pour les voies existantes, 2,7 milliards si les portions Port- Sainte-Marie - Nicole et Moissac - Castelsarrasin sont revues et corrigées pour supporter la vitesse. « Il n'y a pas photo » assure Bernard Faucon-Lambert. « Vu le temps gagné, c'est 500 millions d'€ la minute ! », lâche Raymond Girardi. La comparaison de temps passé dans le train entre les deux options fait aussi partie de l'argumentaire. Avec les aménagements de Port-Sainte-Marie et de Moissac (deux tunnels de franchissement), six minutes d'écart « avec des arrêts à Agen et Montauban », treize sans. RFF oppose à ce stade de l'argumentaire le temps de décélération et d'accélération des rames à Agen. « Les temps qui figurent dans l'étude en tiennent compte », affirme B. Faucon-Lambert.

 Les deux porte-parole parlent aussi sécurité. L'analyse prend en compte la disparition des 93 passages à niveau, de protections phoniques améliorées, d'une nouvelle signalétique permettant un accroissement du trafic. « Il n'est pas saturé, contrairement à ce qui peut être dit. » Le duo fait aussi allusion au fuseau LGV dessiné depuis janvier 2010. « Une gare à Montauban devient un pôle d'intérêt pour les communes limitrophes. Le transfert de clientèle d'Agen vers le Tarn-et-Garonne est inévitable, avec une perte de fréquentation pour la nouvelle gare en rive gauche à Agen. »

 L'étude doit être présentée dans les prochaines semaines. « Les élus ne doivent pas voter. De plus, une forte probabilité existe pour que la LGV ne se fasse pas. On va continuer le combat pour nos propositions. » Le conseil général attend cette étude pour décider de sa participation financière au tronçon Bordeaux-Toulouse.

 

Article Sud-Ouest

«Certains nous ont pris pour des rigolos, en disant que nous faisions une grosse opération de communication. Aujourd'hui, nous montrons avec cette étude qu'il ne s'agissait pas juste de faire du bruit », a lâché hier, Raymond Girardi qui avec son coprésident de l'association ALTernative LGV, Bernard Faucon-Lambert, présentait depuis la gare d'Agen, le fameux document.

 

De quoi s'agit-il ? De l'étude lancée il y a plus d'un an et demi, par cette association d'élus lot-et-garonnais prônant l'aménagement de la voie ferroviaire existante comme alternative au projet LGV Bordeaux- Toulouse qu'ils jugent « inutile », « coûteux » et « néfaste pour l'environnement ». L'étude, sur sa partie technique a été confiée aux géomètres du cabinet lot-et-garonnais AC2I, tandis que le cabinet ariégeois Claraco s'est chargé de l'aspect environnemental et financier, ainsi que de la synthèse. Une étude qui a coûté 60 000 euros et à laquelle le Conseil général a participé à hauteur de 30 000 euros, le reste relevant de la contribution spontanée de petites et moyennes communes du département.

 

1. Les impacts environnementaux

 L'aménagement des voies existantes impactera forcément moins l'environnement que la LGV : 175 hectares de terres agricoles gelées contre 2 700 hectares avec la LGV. L'alternative prévoit également « la mise en place de panneaux acoustiques tout le long de la voie, afin de limiter les nuisances subies par les riverains déjà impactés par la ligne actuelle », soulignent les coprésidents. « Par ailleurs, il faut trois fois plus d'énergie avec un TGV sur une LGV qu'avec un TGV qui va circuler à 220 km/h sur une voie réaménagée. Et pour la LGV Bordeaux-Toulouse, il va falloir construire une centrale thermique du côté de Captieux (Gironde), ce qui, en terme d'émission de CO2, n'est pas satisfaisant. »

 

2. Le coût « des » alternatives

 Quand l'association pointe du doigt de manière insistante les « 7,2 milliards d'euros de la LGV », elle oppose une facture réduite au tiers et voire plus avec « ses alternatives ». « Si on se contente de réaménager la voie pour une circulation du TGV à une vitesse de 220 km/h, il suffira d'une enveloppe de 1,5 milliard. Après, pour une meilleure efficacité, on peut envisager de revoir les courbes de Port-Sainte-Marie et de Moissac-Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne). Et la facture s'alourdira pour ces deux shunts de 1,2 milliard, soit un total de 2,7 milliards. Il n'y a rien de plus à dire… »

 Ou presque, car les coprésidents relèvent dans l'étude qu'ils ont commandé les conclusions relatives au projet d'une gare LGV en rive gauche d'Agen. « Si elle est créée, il faudra une gare LGV à Montauban (Tarn-et-Garonne) qui deviendra alors la gare de Toulouse-Nord et absorbera alors une partie de la fréquentation de la gare du centre-ville d'Agen. »

 

3. Un différentiel de « six minutes »

 Bon, l'alternative sera selon ses défenseurs et l'étude de Claraco moins onéreuse et plus respectueuse de l'environnement. Et en terme d'efficacité ? « Avec l'aménagement des deux courbes précitées, il y aurait un différentiel de six minutes entre le temps gagné par la LGV et le temps gagné par le réaménagement des voies actuelles sur le trajet Bordeaux-Toulouse. Sans compter que notre proposition comprendrait la suppression des 93 passages à niveaux et une nouvelle signalétique. Deux atouts pour resserrer le cadencement et permettre ainsi de doubler le nombre de trains. »

 On l'aura compris, Raymond Girardi et Bernard Faucon-Lambert ne sont pas peu satisfaits des résultats de cette étude. Il s'agit maintenant de la présenter au Conseil qui a suspendu sa participation financière à la LGV à ses conclusions. « Ensuite, nous la présenterons aux élus des communes concernées, aux associations et au grand public. Avec ce document impartial, nous souhaitons faire entendre aux élus amenés à voter une participation de leur collectivité locale au financement de la LGV, d'y renoncer. »

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans la LGV toulouse-bordeaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche