Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 14:27

CR-Dedans.JPG

Au Conseil régional Midi-Pyrénées, Martin Malvy a tardé pour faire voter la Convention de financement Bordeaux-Tours à l’inverse de ses amis du Conseil Général de Haute Garonne et de la Communauté Urbaine de Toulouse. Il voulait y ajouter un protocole spécifique à la région pour avoir plus de garanties quant à la réalisation de Bordeaux-Toulouse.

Ceux qui l’ont écouté le matin, ont découvert un homme égal à lui-même : brillant, pugnace, capable de quelques beaux mensonges sur la LGV, combatif ; après cette présentation du SNIT (Schéma National des Infrastructures de Transports), un document au bout du compte destiné aux oubliettes sauf pour l’autoroute Castres-Toulouse, il a été l’après-midi un homme totalement différent pour présenter le débat sur la LGV. Préférant parler de son siège, plutôt que d’aller au pupitre il développa une argumentation dont il savait qu’elle allait recevoir les plus dures critiques de ses amis politiques. Il a même sorti un argument de dernière minute, une lettre de la Ministre de l’Ecologie reçue le vendredi pour le débat du lundi, et qui clarifiait les demandes de Malvy sur le cas de Saint-Jory Toulouse et de la gare Matabiau.

François Simon, le premier intervenant au nom d’Europe Ecologie, va s’exprimer seize minutes au lieu des sept autorisées, pour présenter un réquisitoire minutieux, argumenté, éloquent contre une convention et un protocole catastrophiques pour la Région et ses habitants. Une argumentation que le Collectif Val de Garonne popularise en Tarn et Garonne depuis des mois. Du grand François Simon du début à la fin (nous y reviendrons).

La surprise est venue de la bouche de Sylvia Pinel au nom du PRG et du Tarn-et-Garonne, département considéré comme une pièce maîtresse du projet. Elle a annoncé en termes clairs, mesurés mais fermes, que son groupe va s’abstenir par manque de garanties sur Bordeaux-Toulouse.

Le Front de Gauche avait déjà annoncé dans la presse son abstention, or Charles Marziani, vice-président PCF aux transports est un autre des appuis majeurs de Malvy. Il ne dira rien laissant la parole à Guilhem Serieys du PG qui confirmera cette abstention, à cause du PPP, mais en argumentant aussi en partie sur une possible remise en cause du principe même de la LGV : « Une LGV contre le rail existant ou en complément du rail existant ? » Tout indique pour le moment que c’est la première tendance qui domine…

Martin Malvy, lâché par ses alliés, n’aura comme soutien que la droite… et encore. En effet comme nous l’avons annoncé depuis longtemps sur ce blog, la plupart des autres collectivités territoriales se refusent à payer et les deux présidents de droite, celui du Conseil Général de l’Aveyron, comme celui du Grand Tarbes annonceront qu’ils n’ont aucune intention de passer à la caisse ! Dans son intervention, Martin Malvy avait annoncé que les collectivités de Midi-Pyrénées s’étaient déjà engagées à verser leur part, mais il n’a pu en citer que deux, se refusant à ajouter la troisième, celle de son ennemie Brigitte Barèges. L’honnêteté aurait dû l’inciter à mentionner les refus comme celui de la Communauté d’Agglomération de Toulouse, le SICOVAL, mais silence sur ce point. En réalité, sauf trois ou quatre collectivités, personne ne souhaite débourser un sou ! Le président socialiste de la communauté de Muret a bien annoncé qu’il allait faire voter son intercommunalité… mais il ne l’a pas encore fait !

La droite, pavoisant un peu pour une fois, a tenu à rappeler que c’est un ministre communiste qui a mis en place le PPP du pont de Millau, et que quand il s’est agi de voter les 102 millions d’euros pour Bordeaux-Tours les alliés de Malvy l’avaient suivi. Monsieur Trémège a ironisé sur le fait que Malvy soit obligé d’attendre son salut de ses ennemis !

Après les interventions, Martin Malvy abattu, a eu envie de passer au vote tout de suite, puis, « néanmoins » il a répondu sans son  aisance habituelle, proposant à la dernière seconde, d’ajouter un article 2 au protocole, que j’appelle « article Ségolène Royal » et que je schématise ainsi : si Ségolène Royal obtient gain de cause alors sa réclamation (le prêt remboursable par l’Etat) est valable pour Midi-Pyrénées ». Etrangement, la droite prise de cours, qui a dénoncé fortement Ségolène en Poitou-Charentes, a voté le texte en Midi-Pyrénées.

 

Nous pensons que le débat essentiel est le débat de fond sur le rapport à la vitesse, sur le mode de transport ect., il n’en demeure pas moins que si la difficulté financière fait capoter le projet dans une institution, il est bon de la populariser (les cantonales sont un moment propice)… pour l’aggraver.

1-03-2011 Jean-Paul Damaggio

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche