Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 21:23

le-drapeau.jpg

Les rues de Huesca aux couleurs républicaines

 

Pour la troisième fois nous étions à Huesca aux côtés du drapeau aux trois couleurs qui n’est pas en Espagne en odeur de sainteté, si vous me permettez cette expression.

Les organisations républicaines avaient décidé d’occuper la rue en décembre et elles sont là au centre ville, dans la rue aux arcades, après un parcours venant du monument à la gloire de Fermín Galán, qui refusa de fuir et du capitaine mitrailleur Ángel García, les deux étant, alors en ce jour de décembre, il y a 83 ans, fusillés pour arrêter le soulèvement de Jaca. Mais quatre mois après, la République s'imposera en Espagne. En 1931 Manuel Azaña devient ministre de la guerre puis la République virera à droite en enfin le Front populaire en 1936. Ci-dessous le court texte d'un écrivain qui se rappelle son enfance républicaine et qui insiste sur les contradictions de l'histoire. A un moment c'est le drapeau républicain que Franco a servi ! JPD

 

Le blog du cercle républicain de Huesca

 

Le drapeau sous le traversin

Extrait du livre d’Eduardo Haro Tecglen : El ni ño republicano

 

Le 14 avril ma mère sortit de sous le traversin le drapeau qu’elle avait cousu. C’est le drapeau qu’aujourd’hui nous appelons républicain car il remplaça celui de la monarchie ; il incorpora le violet des Comuneros (1) de Castille – tant de siècles à les attendre du haut de l’échafaud ; aujourd’hui ils ont à Madrid des noms de rues où on marche sans savoir  Juan Bravo Maldonado ou Padilla – aux couleurs rouge et jaune traditionnelles. Il est inutile de cacher que plus ou moins, elle fut le drapeau national d’avril 1931 et jusqu’à une période qui se termina pour les uns en juillet 1936 et pour d’autres le 1er avril 1939. Ce fut ainsi : un morceau d’histoire, avec son hymne. Ensuite sont venus les solennités musicales meilleures comme l’Internationale, la Varsovienne ou los Segadores. Tous les Espagnols ne la reconnurent pas pleinement mais tous l’acceptèrent jusqu’à un moment donné : Franco, Sanjurjo et Mola ont défilé sous ce drapeau et se sont battus sous ce drapeau – au cours des révolutions de 1934 – et sous ce drapeau ils firent jurer les cadets et les soldats. Mais c’est étrange et légèrement comique quand on veut interdire le passé : une paranoïa qui a mobilisé les grands efforts de la censure et de la répression pour y réussir. Le passé peut être critiqué – et une de celles émises le plus fréquemment, du point de vie de l’histoire de la politique et de la société c’est de savoir si la République a bien fait de changer de drapeau et d’hymne – mais son occultation est malhonnête. Depuis ce que nous appelons liberté, sont apparus de grotesques censeurs honteux, qui parfois sont les mêmes que les précédents, qui ont considéré comme étant leur le drapeau tricolore.

Pour beaucoup il a une valeur sentimentale et elle est liée à leur biographie – à ce morceau de biographie. Avoir de la pudeur ou de la peur devant le souvenir de ces couleurs est un grave symptôme d’un état de mauvaise conscience : y compris pour le parti qui aida à le lever le 14 avril.

(1) soulèvement populaire

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans Rajaud guerre d'espagne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche