Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 14:30

Sur ce blog pendant des années, 500 articles se sont accumulés sur le sujet à partir du projet de LGV Bordeaux-Toulouse. Un livre a été publié par nos éditions. Une petite brochure en plus ! Puis j’ai lancé un blog spécifique. En conséquence, je suis obligé aujourd’hui, d’écrire quelques mots à partir de la nouveauté du rapport Duron. J’entends enfin une remise en cause sérieuse de la théologie de la grande vitesse mais pour quelles décisions ?

 1 ) La démocratie du temps perdu

Ce rapport a mis neuf mois avant de naître or, ne disant rien de nouveau, les experts qui étaient aux commandes auraient pu l’expédier en une semaine ! Mais l’essentiel n’était pas le contenu, qui était évident, mais la façon de faire passer la pilule aux grands élus qui avaient voulu et veulent toujours croire que l’impossible est à leur porte. Comme le dit très bien quelque part Manuel Vazquez Montalban, ce n’est pas la gauche qui a été utopique, ne demandant en fait que la justice ordinaire, mais le capitalisme qui ambitionne de tout transformer en marchandise même l’amitié ! Contre ce système, Roosevelt a apporté sa réponse : quinze jours entre la proposition de loi et son adoption !

La situation du transport ferroviaire a été étudiée depuis des années en une multitude de rapports de sénateurs, de députés ou d’autres. Il y a eu une campagne électorale proposant ce que le rapport Duron a mis en forme. La démocratie ne se différencie pas de la dictature par le temps mis à prendre une décision, mais par la clarté publique de la décision, par le chemin pour y arriver. Face à un problème, le système qui dit, « je renvoie à une commission », est celui de la lâcheté. Mais bon, le rapport est là, il contient à mes yeux une majorité de propositions sérieuses et positives… et il reste au gouvernement à trancher.

 2 ) L’intervention des médias

Pendant des années aucun média ne parle de la stratégie du « tout LGV ». Puis tout d’un coup, le 27 juin, c’est l’avalanche orchestrée par l’Elysée. Le 27 juin, entre 8 h 30 et 9 h 30, je découvre que le même édito du premier ministre est publié dans une bonne vingtaine de journaux ou sites. Juste avant le rapport, c’est une petite musique qui écrase tout, et met en scène le vide. Sur TF1 une dame de Clermont Ferrand indique avec tristesse, qu’elle va prendre un tortillard et c’est présenté comme si un TGV ça serait beaucoup mieux ! Sauf que justement, la misère du tortillard vient de la politique du « tout LGV ». Entre le tortillard et la LGV, il y a plusieurs possibilités mais ce n’est pas le sujet. Aucun média ne se distingue en allant interroger des lutteurs comme nous, des experts aux opinions diverses, rien, juste la pommade de Jean-Marc Ayrault et le reportage du micro-trottoir, qui est à vomir en son principe. Pourquoi pommade ? Il dit avec justesse qu’il faut donner la priorité au train du quotidien, mais ce faisant il sait qu’il va à l’encontre des désirs d’un tas de ses amis socialistes, présidents sur-titrés, aveugles à la vie. Donc pour calmer tout le monde, il ajoute que tout va se faire en discussion avec les dits présidents qui ne veulent discuter de rien, attachés qu’il sont à leur propre LGV, les autres étant toutes inutiles car le train du quotidien est la priorité ! Le double langage est de rigueur !

Un plan communication commence par le choix de la date. Fin juin c’était la bonne période pour marginaliser le débat démocratique sur le sujet. Autant la charge de cavalerie des médias montant à l’assaut du «Tout LGV » est grandiose, autant elle se doit d’être un épiphénomène. Autant le répéter : ce 27 juin je vérifie que les médias mettent en scène, mais que la pièce se joue ailleurs ! Le premier ministre le révèle, c’est le 9 juillet qu’il va recevoir les élus pour fixer la ligne de conduite à suivre.

A titre d’indication sur le même sujet :

Le contournement de Nîmes et Montpellier a fait l’objet d’un contrat, signé le 1er juillet 2012 entre RFF et un consortium piloté par Bouygues, pour un coût de 1,5 milliard d’euros.

Le 28 juillet 2011, un contrat identique a été conclu entre RFF et Eiffage Rail Express pour une durée de vingt-cinq ans, pour la réalisation de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays-de-la-Loire.

Tous les gouvernements le savent, juillet est propice aux mauvais coups !

 3 ) Pour en arriver à quelle politique ?

Et là, je le sens, le débat va être biaisé… La fin du « tout LGV » un aspect de la politique d’austérité ? Car pour certains, combattre l’austérité c’est dépenser, et tant pis si c’est à mauvais escient ! La fin du « tout LGV », une victoire du « tout routier » ? Comme si le tout LGV n’avait pas depuis des années conforté le tout routier au point que la SNCF est devenue le premier transporteur routier ! La fin du « tout LGV » une attaque en règle contre le service public des transports ? Quand la SNCF prend 20 % du capital de l’entreprise privée italienne NTV pour contrer l’entreprise publique TrenItalia, la SNCF est encore un service public ? Les mots n’ont plus de sens, ce n’est pas une révélation… Et pourtant une politique va devoir se mettre en place car la politique a horreur du vide ! Donc, en avant vers le bricolage en truquant les données. Exemple : la ligne POCL (Paris-Orléans-Clermont Ferrand) est renvoyée après 2030. Cette ligne vient juste de connaître son débat public. Pour Bordeaux-Toulouse entre le débat public et la l’enquête d’utilité publique il a fallu huit ans. Pour arriver à la déclaration d’utilité publique (DUP) ça fera sans doute dix ans. Donc le POCL, même normalement c’est une DUP pas avant 2023 et comme généralement entre l’appel d’offres et le lancement il y a encore cinq ans, nous arrivons à 2028 ! En fait le POCL en 2030 c’est dans l’ordre naturel du phénomène mais c’est présenté comme un grand report car des élus crient au scandale et, se faisant, ne font que crier leur ignorance rance !

 

Notre démocratie prend l’eau de tous les côtés et je crains le pire pour la suite. Bien sûr, je suis satisfait qu’enfin les idées que nous défendons (le tout LGV c’est contre la SNCF, c’est le déménagement du territoire, c’est le gaspillage sans nom, ce sont des billets plus chers pour les usagers, c’est frapper le TER, c’est tuer l’emploi réel etc.) aient davantage pignon sur rue dans divers journaux mais ce qui compte ce sont les décisions et je sens venir l’embrouille. Jean-Paul Damaggio

PS La lutte va pouvoir continuer de plus belle

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans la LGV toulouse-bordeaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche