Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 14:14

But du référendum citoyen

Poursuivre, sous une nouvelle forme, l’action de dénonciation de la construction de la ligne à grande vitesse. En incitant les citoyens à se prononcer, nous les invitons à réfléchir plus sérieusement au sujet. En conséquence, il y a une distribution de l’information une semaine avant le vote. Cette information fait suite dans la ville, à l’organisation en 2010 d’une manifestation, d’un débat et de diverses distributions sur le marché. Sur un secteur de la commune, il existe un collectif qui, plutôt que de remettre en cause la ligne préfère en négocier un tracé le moins destructeur possible. En organisant le vote sur le bureau du centre ville nous avons préféré nous adresser à une population moins sous le choc de la LGV pour avoir un résultat plus représentatif. De plus, l’espace disponible devant le bureau de vote rend possible une présence sans en perturber le déroulement officiel.

 

Organisation du référendum

Information.

Le dimanche 20 mars de 8 h à 18 h distribution de l’information et discussions.

Vote.

Le dimanche 27 mars de 8 h à 18 h invitation à voter avec urne, isoloir et liste d’émargement.

 

Pour nous aider

Une présence constante est en place pour les deux dimanches. Ceux qui veulent ou peuvent venir soutenir l’action sont les bienvenus. Merci de nous communiquer le moment que vous souhaitez consacrer à cette action pour éventuellement équilibrer les présences.

 

La page d’information élaborée après plusieurs échanges :

 

Cantonales et LGV : quel rapport ? Le Conseil général paie pour la LGV !

Référendum citoyen : Oui ou Non à la LGV

«Notre territoire va être impacté par un équipement que nous souhaitons tous. »

J-M Baylet (14-12-2010

Le sondage RFF est moins « optimiste » : il indique seulement… 90 % de favorables à la LGV !!!  Comment ne pas vérifier par un référendum ?

 

Oui à la LGV

Le Oui a été largement médiatisé mais nous redonnons les arguments présentés au Conseil Régional Midi-Pyrénées le 28-02-2011.

« En effet, pour la Région Midi-Pyrénées, la priorité reste le projet de LGV Bordeaux-Toulouse qui relève d’une stratégie d’aménagement et de développement durable du territoire basée sur l’accès aux grands courants d’échanges (voyageurs et marchandises). »

« Cependant, consciente de l’enjeu que constitue ce projet pour l’aménagement du territoire et les générations futures, la Région assume les responsabilités qui ne sont pas les siennes mais qui lui sont demandées et présentées comme la condition sine qua non de la concrétisation du projet de LGV sur son territoire. » à savoir le financement de Bordeaux-Tours (celui de Bordeaux-Toulouse n’est pas à l’ordre du jour)

Ajoutons la question du gain de temps (3 heures 10 de Toulouse à Paris sans arrêt même pas à Bordeaux), de la création d’emplois mais vu le coût de la ligne, avec les mêmes sommes, combien d’emplois pourrait-on créer dans des travaux de réaménagement des lignes existantes ? Et enfin la concurrence de l’avion qui est réelle avec une LGV, mais limitée, d’autant qu’un moyen de transport terrestre doit d’abord viser la concurrence d’autres transports terrestres : camions et voitures.

 

Non à la LGV ni ici ni ailleurs

Mais modernisation de la ligne existante

           

Sous prétexte que la question a été décidée en 2005 il ne faudrait plus discuter que du tracé. Or nous lisons sur le document « Ville de Montauban » du Débat public de 2005 : « Il est prévu notamment que le trafic TER passera de 32 à 150 trains régionaux d’ici 5 ans entre Toulouse et Montau-ban. » En 2010, il y a environ 40 TER ! ! ! Avec des données fausses RFF a obtenu l’assentiment de beaucoup d’élus.

            LGV : déménagement du territoire

A Montauban il n’y aura pas plus d’arrêts qu’aujourd’hui. La LGV est là pour favoriser les trois métropoles, Toulouse, Bordeaux, Paris.

            LGV : quels grands courants d’échange ?

RFF fait comme si la ligne existante… n’existait pas. D’ailleurs son responsable montrant une carte dans une réunion à Bressols l’a appelé « ligne TER ». L’aménagement de la ligne existante peu saturée (sauf la partie proche de Toulouse et Bordeaux), permettrait un service public pour le bien de tous : augmenter la vitesse, en finir avec les passages à niveau, mettre des murs antibruit pour les riverains, prévoir des parkings gratuits dans les gares pour les usagers… et économiser l’argent public.

            LGV : destruction de l’environnement

Cette nouvelle infrastructure au prix de 8 milliards d’euros va continuer la destruction de terres agricoles et bousculer le cadre de vie de centaines de milliers de personnes pour le seul profit d’une minorité.

            LGV : La mort du train populaire

Le choix pour Bordeaux-Tours consistant à faire construire et exploiter la ligne par le groupe privé Vinci (qui encaisse déjà des sommes énormes aux péages des autoroutes) est le signe concret qu’après la mise à mal du frêt ferroviaire, nous allons aller vers la marginalisation du train populaire, pour le bien surtout d’une clientèle riche. Les abonnés sur Tours-Paris paient 500 euros par mois pour aller travailler à Paris et bénéficier de l’environnement de Tours.

            LGV : le gouffre financier

D’abord 10 millions du km ; puis 20, puis 27 aujourd’hui pour la LGV Bordeaux-Tours ! Jusqu’où irons-nous à grande vitesse ? Les générations futures auront une LGV que presque personne ne pourra utiliser vu le prix du billet alors qu’elles devront payer les dettes engagées !

Ce référendum aura lieu le 27 mars pour les inscrits au bureau de vote de la mairie de Castelsarrasin de 8 h à 18 h avec urne, et isoloir. Il est organisé par les Editions La Brochure. D’autres peuvent faire de même chez eux (05 63 95 95 30).

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche