Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 18:34

Après la publication d’un texte de 1983 de Patrick Tort, voici un texte de 1973 de Vincent Labeyrie qui est un beau compte-rendu de lecture extrait du numéro de Juin Juillet 1973 de la Nouvelle Critique mensuel des intellectuels du PCF. Vincent Labeyrie fut un voisin du temps où j’habitais Bruniquel, il quitta le PCF dans la foulée de Pierre Juquin et mériterait d’être plus connu comme précurseur de la gauche écologiste qu’il représenta dignement. JPD

 

Barry Commoner : L'Encerclement

La littérature sur l’environnement est abondante. Le sujet rapporte. Les librairies françaises offrent de nombreux titres français et étrangers. Malheureusement, cette littérature ne fait généralement que traduire la confusion dans ce domaine.

C'est ainsi que Fayard a édité, en un an, successivement trois ouvrages traduits de l’anglais : Population, ressources et environnement de P. et A. Ehrlich ; Changer ou disparaître manifeste de la revue anglaise The Ecologist ; Halte à la croissance rapport Meadows pour le Club de Rome. Toutes, ces traductions concernent des textes examinant la crise de l’environnement en dehors des rapports et des conditions de production. Pour eux, le danger vient donc à la fois du nombre d'habitants sur la terre et de l’élévation du niveau de vie.

A. Sauvy, dans Croissance zéro ?, publié chez Calman-Lévy, tente de défendre la croissance démographique, mais sa méconnaissance des phénomènes écologiques enlève beaucoup de poids à sa démonstration qui contribue elle aussi à entretenir la confusion.

D'une tout autre valeur est l’ouvrage de. B. Commoner, publié en français au Seuil, sons le titre L'Encerclement problèmes de survie en milieu terrestre. Le même éditeur avait déjà traduit un autre ouvrage de B. Commoner : Quelle terre laisserons-nous à nos enfants ?, qui, posait d'une façon très documentée les problèmes des explosions atomiques et des pesticides, et montrait les questions posées par le développement de la connaissance pour intégrer les données écologiques.

L'Encerclement est un traité fondamental. Son importance dans l’analyse des problèmes posés au stade actuel de la révolution scientifique et technique ne saurait être sous estimée. Ouvrage très clair, il a le mérite de situer la crise de l’environnement dans son véritable contexte.

Ecrit par un excellent chercheur, connu pour ses travaux sur les processus biochimiques du sol, il expose clairement les bases écologiques du problème. La parution de cet ouvrage en France fournit ainsi un document capital pour tous ceux qui sont concernés par le développement et l’aménagement des activités humaines.

Dans son analyse, il apporte des éléments nouveaux, dus à un examen des conditions écologiques de l’évolution. Par exemple, il explique l’action toxique des polluants atmosphériques dont les oxydes d'azote, l’influence de la charge organique des eaux sur le développement des germes pathogènes, l’importance des méthodes agro-techniques sur l’activité biologique des sols... C'est de ce point de. vue, un ouvrage fondamental qui doit être étudié par tous les biologistes, par tous les agronomes, par tous les hygiénistes.

S’il n'était que cela, L'Encerclement serait déjà un traité important. Mais il est plus. Commoner démontre que la pollution et la dégradation de l’environnement ne correspondent, pas à une fatalité, mais à une mauvaise utilisation technologique des progrès scientifiques. Il donne de multiples exemples de la nocivité d’un système économique basé sur la course au profit. Prenant appui sur une analyse de l’évolution de la production aux USA, il montre que « l’entrepreneur irresponsable trouve profit assez longtemps pour lui permettre d'acheter une autre poule miracle. Ainsi l'irresponsabilité écologique peut être payante pour l’entrepreneur, mais non pas pour la collectivité considérée dans son ensemble. » La démonstration de l’incompatibilité du système capitaliste et d'une politique scientifique, écologique de l’environnement, aborde de nombreux aspects. Ainsi : « Une entreprise exploitant différents systèmes écologiques devra prévoir des rythmes de rentrées bénéficiaires différentes, afin d'éviter de provoquer une rupture. Or, un système de libre entreprise a toujours tendance à obtenir, de diverses formes d'exploitation, le rendement bénéficiaire le plus élevé. » Il est non moins remarquable de constater qu’après une analyse des vices écologiques du système capitaliste, Commoner est capable de voir, au-delà des erreurs écologiques des pays socialistes, la supériorité de l’économie socialiste, qui, seule permet une planification écologique et ne considère pas la production comme une fin en soi. Il cite d'ailleurs le remarquable extrait du Capital où Marx montre que la production capitaliste « ne fait qu'épuiser les sources originaires de toute richesse : la terre et le travailleur. » Commoner regrette de manquer d'informations sur les réalisations des pays socialistes pour protéger l’environnement (1). On peut discuter certains aspects de ses analyses, en particulier il ne distingue pas les deux types d'énergie utilisés par l’homme, l’énergie captée et l’énergie libérée, ce qui ne lui permet pas de dégager les possibilités de développement économique.

La traduction est imparfaite et comporte des maladresses et des erreurs, ainsi peroxyde de soude au lieu de peroxyde de soufre, eutrophication au lieu d'eutrophisation, billion au lieu de milliard, A. B. O. au lieu de D. B. O., acide carbonique au lieu de gaz carbonique... On peut regretter l’absence de table analytique indispensable pour utiliser un ouvrage de cette importance et l’absence de référence aux Editions françaises des ouvrages cités.

Mais, quelles que soient les critiques de détail ou les remarques sur l’édition française, L'Encerclement de Barry Commoner est un ouvrage fondamental qui fournit une analyse poussée des problèmes de l’environnement, qui oblige à réfléchir sur les solutions à mettre en oeuvre.

Ainsi, livre indispensable aux spécialistes, il est non moins indispensable à tous ceux qui agissent sur le plan économique et politique. Aucun militant progressiste ne peut ignorer un tel ouvrage. V. L.

Editions du Seuil, 28,90 F.

Note Jean-Paul Damaggio

(1)   Nous savons depuis qu’en URSS le mépris envers l’écologie fut au moins aussi grand que dans le régime capitaliste ce que Vincent Labeyrie découvrit assez vite.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans ecologie décroissance
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche