Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 17:25

 bouazizi.jpg

Le Marathon des mots de Toulouse est devenu pendant quelques jours le lieu d’un immense forum divers, surprenant, culturel, politique sous ce titre : « Chronique d’un printemps arabe ». La programmation a fait que cette aventure ne pouvait pas apparaître comme de la récupération : les années avant, sans les événements, les écrivains égyptiens, algériens et autres avaient été au rendez-vous et leurs propos semblaient loin des réalités quotidiennes de leurs pays. Qui pouvait imaginer la suite ? La première définition d’une révolution tient dans la surprise qu’elle crée. L’Egyptien Khaled Al-Khamissi l’a déclaré sur la scène du Sénéchal : de tous les festivals littéraires croisés dans le monde celui de Toulouse est le plus magnifique.

La foule a été au rendez-vous comme jamais avec pour une fois, un espace arabe qui n’était plus à la marge mais au cœur de l’actualité. Dans le nouveau monde multipolaire le petit pays nommé la Tunisie devenait un des grands ! Mais que nous réserve l’avenir ? C’était la question sur toutes les lèvres.

Parmi les Tunisiens de référence il fallait compter avec Abdelwahab Meddeb. Sur France Culture va-t-on remettre son émission à son heure ancienne (18h) ? Pour le moment ce monument de culture travaille à 22 h ! En tant que journaliste il a suivi concrètement d’un même pas les révolutions tunisiennes et égyptiennes !

Pour la Tunisie, thème de cette chronique donnons quelques informations : la loi électorale est en place quasi unanimement ! Bien sûr « les surenchéristes » sont montrés du doigt, eux qui veulent, sans attendre la mise en place des nouveaux cadres politiques qu’on résolve les problèmes économiques ! Ces nouveaux cadres sont pourtant l’expression d’une réelle révolution : parité sur toutes les listes, proportionnelle intégrale au plus fort reste, pas de nécessité de créer un parti pour constituer une liste, aucun leader n’est attendu etc. Il s’agit d’une loi électorale qui souhaite aboutir à une assemblée constituante capable de refléter toute la diversité du pays et plus sur la base individuelle que partidaire. Pour éviter l’ère du monarque, ne risque-t-on pas de tomber dans l’instabilité parlementaire ? Le risque est évident mais il est considéré indispensable pour garder toute la créativité populaire des moments de la révolution.

 

Cette loi me fait penser à celle mise en place juste après la révolution de 1848 en France qui a donné lieu à une multitude de candidatures et qui a gagné : souvent les noms de l’ancien régime, qui étaient des gens connus. Mais il n’y avait pas de proportionnelle (ceux qui arrivaient en tête étaient élus) et en Tunisie les membres de l’ancien régime ont été interdits de candidature.

 

La photo de Ben Ali au chevet de Bouazizi (reprise d'El Pais de ce jour), que j’ai retenu pour illustrer cet article, a signé la fin d’une forme de conseillers en communication et prouve que parfois l’histoire s’accélère (non pas l’histoire technique mais bien l’histoire politique, la seule réelle…). Au premier plan comme une momie, et au second plan, l’ex-président en veste sombre devant le personnel médical les yeux braqués sur lui.

Par rapport à la Lybie voisine la Tunisie est riche d’une classe moyenne qui est le fruit indirect de la passion de Bourguiba pour l’éducation. Elle peut travailler à un après Ben Ali démocratique ; avec la riche agitation actuelle, comment ce passage tant rêvé allant d’un épanouissement des individus à une prise de décision collective, peut-il inventer notre futur ? 28-06-2011 JPD

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tunisie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche