Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 16:40

En mars 1973, j’étais en formation professionnelle à l’Ecole Normale au moment où se déclenche la lutte pour le maintien des sursis militaires. Les lycéens d’abord puis les normaliens participèrent à de nombreuses manifestations, réunions et finirent par obtenir gain de cause. Cette première lutte pour moi s’est faite contre TOUTE la classe politique ! La fameuse loi avait en effet obtenu le soutien du PS et l’abstention du PCF. Dans Le Réveil, Louis Delmas avait été clair : « On peut être surpris de voir toute la gauche approuver les manifestations des lycéens alors que ses groupes parlementaires ne se sont pas opposés à l’adoption de la Loi Debré en 1970 : le groupe communiste s’est abstenu, le groupe socialiste a voté pour. » Il y trouve une nouvelle preuve « du manque de sérieux du travail parlementaire. ». L’article ci-dessous d’Albert Cavaillé, dans le même journal me rappelle donc de bons moments de solidarité. Ce ne sont pas les députés qui ont changé cet absurde abandon des sursis (les étudiants auraient dû interrompre leurs études) mais une mobilisation exemplaire qu’un jour je raconterai. J-P Damaggio

L'émission de CFM sur Albaeret Cavaillé :

http://cfmradio.fr/podcast/albert-cavaille-lhomme-du-bien-commun/

 

Le PROBLEME du SURSIS

Le Parti Socialiste dont le groupe parlementaire a voté la loi de juillet 1970 réduisant la durée du service militaire après avoir combattu par des amendements les dispositions concernant la suppression des sursis, demande la suspension immédiate de l'application de ces dispositions. Le Bureau Exécutif rappelle d' autre part que le programme commun de la gauche préconise un service militaire égal pour tous, d'une durée de six mois, les jeunes pouvant, dans les limites fixées par la loi, choisir la date de leur incorporation en fonction des impératifs de leur emploi ou de leurs études.

Il apparaît clairement aujourd'hui que la politique du gouvernement se traduit par une aggravation des discriminations sociales dans la jeunesse qu'illustre également la création des DEUG établissant une sélection camouflée à l'encontre des étudiants qui exercent une activité professionnelle.

A cette politique, le P.S. oppose sa volonté de répondre aux légitimes aspirations des jeunes. Il s'est en particulier prononcé depuis longtemps pour le droit de vote à 18 ans qui a été jusqu'ici systématiquement refusé par la majorité.

Le P.S. assure les jeunes lycéens et étudiants de sa solidarité et de sa détermination à agir pour la satisfaction de leurs objectifs actuels. Toutes les initiatives nécessaires seront prises en ce sens notamment à l'Assemblée Nationale dès la rentrée du 2 avril. Le groupe socialiste demandera un débat immédiat afin que le gouvernement prenne ses responsabilités.

En 1970 il s'agissait, et les socialistes en étaient d'accord, de ramener le SERVICE MILITAIRE à 12 MOIS c'est la majorité qui a refusé de voter les amendements socialistes sur les SURSIS.

La secousse qui bouleverse maintenant l'enseignement secondaire, et une fraction grandissante du supérieur a une ampleur qui appelle notre attention la plus vigilante.

La loi dite DEBRE, la question des sursis, celle de l'âge maximum d'incorporation sous les drapeaux, sont des problèmes d'une gravité dont les Socialistes ont pleinement conscience.

Ils se posent aujourd'hui avec une acuité particulière ; ce qui n'empêche qu'il nous reste à étudier le problème fondamental du rôle et de la fonction de l'Armée dans notre pays.

Le Parti Socialiste tant au parlement que dans ses structures d'Études prévoit de consacrer un travail important et en profondeur à l'ensemble de ces questions. Il précisera notamment ses choix sur la nécessité et la durée du service national ; son contenu ; son universalité ; ce que doit être le statut du soldat-citoyen ; sa position enfin sur le problème délicat du recrutement et de la formation des sous- officiers, officiers, cadres permanents de l'Armée.

Comme pour beaucoup d'autres problèmes, ce sont des aspects momentanés circonstanciels, qui agitent notre vie nationale. Il faut pour les résoudre une mise en cause globale de notre société ; le programme socialiste, en tout cas, propose des solutions qui, seules peuvent éviter une crise aiguë. Ce n'est pas la gauche qui engendre le désordre mais les « autres », qui le rendent inévitable.

Albert CAVAILLÉ, 3 avril 1973

 

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans sur CFM radio
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche