Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 21:36

servane.JPG

 

A Borredon, en Tarn-et-Garonne, une gare, qui a reçu en 1939 16 000 réfugiés espagnols, soldats d’une république tuée par l’alliance du fascisme international, devient un bien associatif grâce au combat acharné de Joseph Gonzalez dont le père a subi les conséquences de son internement dans le camp de concentration de Septfonds.

Quand la souscription a été lancé, vu les montants financiers à rassembler j’ai douté un moment que le rêve puisse se faire réalité. Je connaissais à la fois l’opiniâtreté et l’esprit d’ouverture de Joseph mais réussir à acheter la gare ?

Non, il ne s’agit pas de faire dans le « culte de la personnalité » mais pour un tel projet il faut un chef d’orchestre qui sache rassembler, organiser et tenir le gouvernail. Et le 7 avril, le bateau est arrivé à bon port. Et le maire de Montalzat, commune où est installée la gare, a sans doute été le deuxième pilier solide de l’édifice. Mais, au-delà des personnalités, l’inauguration de la gare a montré l’importance extraordinaire du soutien populaire avec 700 personnes présentes.

 

Cette inauguration a signé l’heure de tant de retrouvailles… pour rêver à tant d’autres initiatives, à tant d’autres actions, à tant d’autres marches vers la liberté, la solidarité et la justice.

 

Les ingrédients étaient simples : une exposition, des discours officiels, un buffet et des chansons. Le tout fut un immense plaisir.

C’est vrai l’intervention de la député maire de Montauban en a estomaqué plus d’un, mais qu’est-ce qui est le plus indigeste : le refus de financer du Conseil général de gauche, ou le financement de la mairie de Montauban, qui est au demeurant assez loin de la gare ? Pour moi, je l’ai toujours dit : le plus indigeste c’est quand la gauche n’assume pas ses responsabilités, car la droite elle, est assez astucieuse pour placer ses pions. A la projection du film Los Perdedores, un Espagnol signala que, contre toute attente, c’est plus souvent la droite qui a posé des plaques honorant des Républicains que le PSOE qui a pourtant été longtemps au pouvoir. Bref, La Dépêche n’a pas annoncé l’initiative.

 

Mais des discours, il faut surtout retenir l’émotion que plusieurs orateurs ont du mal à retenir, une émotion qui signe une communauté d’esprit des participants.

 

Loin des querelles politiciennes, l’essentiel c’est le plaisir du contact populaire. Retrouver les amis de Huesca, découvrir au détour d’une table un couple prêt à publier une biographie extraordinaire, discuter avec un éditeur toulousain que je ne connaissais pas (Le Pas d’Oiseau), et entendre des années après Servane, sa voix chaude, son hymne aragonais qui fait lever le public. Que de chocs agréables ! Je cite Servane, car je connaissais moins les autres tout aussi méritants.

 

Un grand moment, vraiment un grand moment qui redonne la pêche même si, moins que le passé il aurait fallu évoquer le présent, la grève générale, la lutte sociale et les actions diverses qui traversent l’Espagne. Cette actualité a été présente dans les chansons.

 

A parler des chansons j’ai eu l’explication à une question que j’ai évoquée dernièrement sur CFM : la forte présence de La Marseillaise parmi les Républicains entre 1936 et 1939. Le fait m’étonnait car, trop ignorant, je n’avais pas compris qu’il s’agissait d’une version avec d’autres paroles. Je connaissais les deux versions espagnoles de l’Internationale mais je n’avais pas imaginé une version espagnole de la Marseillaise. Qu’est-ce qu’on peut être cloche parfois !

 

Et puis Arnal était là par l’intermédiaire de Philippe Guillem et de son livre sur l’auteur de Pif le Chien qu’il peut faire vivre comme s’il était présent. Pour des tas de raisons. La première de toutes, Philippe partage avec Arnal le plaisir du dessin. Ils ont l’Espagne au cœur et la révolution dans la peau. Adelante…

7 04 2012 Jean-Paul Damaggio

PS : Si des lecteurs ou lectrices veulent publier leur propre compte-rendu de la journée c’est avec plaisir que le blog leur est ouvert. Nous lirons sans nul doute le témoignage de la journée avec photos à l’appui sur le site espagnol Neofato et sur MER 82.

Ci-dessous Jacques et <Maroie-Jo qui a la bouche pleine

 

Jacques-et-Marie-Jo.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche