Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 12:32

A la réunion que j’ai animé à Cayrac, la destruction du château de Lastours fut mentionnée tout comme l’Histoire des Croquants d’Hubert Delpont. En travaillant sur 1936 je retrouve ce texte…

 

 

Le pillage du château de Montpezat (30 Janvier 1790)

La Dépêche du Midi, 26 mars 1936

 

Dans les mois qui suivirent la prise de la Bastille et la nuit du 4 août 1789, qui supprima les droits féodaux, les paysans se jetèrent sur les châteaux pour brûler les documents qui établissaient ces droits.

Il en fut ainsi à Montpezat-de-Quercy où le marquis de Lostange possédait un château. Ce marquis était sénéchal et gouverneur du Quercy et colonel du régiment Royal-Picardie en garnison à Angers.

Ayant émigre, sa correspondance fut saisie, en février 1793 à son domicile, à Paris. Ces lettres se trouvent aujourd'hui aux archives nationales, dans le fonds du comité de sûreté générale.

Les événements de Montpezat y sont racontés dans plusieurs de ces lettres signées de Malaval, avocat; Prax, notaire; Depeyre-Lestrade. L. de Saint-Mart curé doyen.

En voici quelques extraits :

« Le samedi 30, nous entendîmes sonner le tocsin à Saux et à Lamagdelaine. Dans l'instant, on vint nous avertir que des brigands venaient saccager Montpezat. En effet, quelque temps après, nous aperçûmes sur le Falhal (hauteur qui domine Montpezat au nord) une troupe de ces mauvais sujets qui descendirent à grands pas... Ils se trouvèrent environ deux cents... se transportèrent devant la porte du château qu'ils eurent bientôt enfoncée, vont directement aux archives. en enfonçant deux portes de fer, et se mettent à déchirer, couper avec leurs couteaux, les titres parchemins, en jettent les morceaux par la fenêtre... Fatigués de déchirer parchemins et papiers, ils prennent ce qui restait, les jettent dans le puits du château, démantèlent ledit puits et font tomber les pierres dedans sur les livres, « papiers et parchemins » pour les noyer et pourrir dans l'eau...

« Je prends le parti de faire battre la générale pour ramasser notre milice nationale, il n'y eut environ qu'une vingtaine qui se rendirent, les autres étaient liés avec ces brigands. »

Cette scène dura de 10 heures du matin à 6 heures du soir. Le maire Raynal, qui se présenta en livrée consulaire (robe rouge et noire), fut impuissant à les arrêter. Les mutins revinrent le lendemain dimanche et se firent délivrer d'autres papiers par un sieur Barthe.

Celui-ci, effrayé, se retira à Caussade et Malaval, avocat fendiste, à Villefranche-de-Rouergue d'où il écrivit au marquis pour lui annoncer lui aussi les faits énoncés ci-dessus par le notaire Prax dans une lettre du 2 février.

Huit jours plus tard, Depeyre-Lestrade écrit qu'il a fait murer la grande porte du château « pour empêcher que le dégât augmente ».

Il ajoute : « On a brûlé la semaine dernière le château du Colombier (commune de Caussade)... On nous a envoyé ici vingt-cinq hommes du régiment de Languedoc, en garnison à Montauban; il (sic) doit repartir vendredi et rester à Caussade; il a ordre de venir à notre secours à la première réquisition; tout ce régiment est distribué comme ça dans les environs. On arrêta dimanche dernier à Monclar, à trois lieues de Montauban, un chef de bande qui soudoyait les paysans à vingt sols par jours pour aller incendier les châteaux; il prétendait qu'il en était chargé par le roi... »

Un autre homme de confiance du marquis de Lostanges, l'avocat Pélissier de la Batut, lui confirme tous ces désordres par une lettre de Saint-Alvère (Dordogne) du 5 février. En post-scriptum, il écrit que le château de Cantemerle, près de Molières, a été saccagé et que celui de Lastours, près de Réalville, a été incendié dans la nuit du 1er au 2 février. — V. M.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure
  • Le blog des Editions la Brochure
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche