Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 12:11

                                               P1090229.JPG 

Voici un autre élément sur le débat à la Librairie Deloche :

l’engagement citoyen.

 

Comment ne pas admirer cet outil internet qui d’un clic vous permet d’entrer en communication orale et visuelle, et pour de peu de frais, avec n’importe qui sur la planète ? Et comment ne pas noter que le « vivre ensemble » entre voisins « matériels » est de plus en plus difficile ? Abolir les distances n’est pas à ce jour le signe d’une avancée de la fraternité. Et poser cette question vous classe aussitôt dans l’univers des esprits retardataires incapables de saisir les chances du monde moderne ! Question dont pourtant l’école témoigne fortement d’où les réflexions suivantes.

 Pour tout enseignement c’est une vieille histoire que celle de l’entrée des nouvelles technologies à l’école. Il était donc inévitable que le débat porte aussi sur ce point quand internet devient le mot magique.

 Quand j’ai vu arriver les ordinateurs à l’école, j'ai saisi cette mutation grâce à un parent d’élève, cadre à la poste, qui a suscité dans l’école où j’étais directeur une rencontre entre parents-enseignants-et informatique (1984). L’institution sur ce point a été en dessous de tout sauf à dénigrer ceux qui ne pouvaient avancer seuls, et à profiter de ceux qui se formaient à l’extérieur. Sur un point opposé, il y a eu des stages de trois mois offerts à des personnes qui aussitôt après allaient souvent offrir leurs services au privé où ils pouvaient gagner beaucoup plus, d’autant que dans l’éducation nationale la formation acquise était de peu d’efficacité.

 Depuis on ne cesse d’observer que l’imposition technologique est de l’ordre du fait accompli mais pas de l’ordre de la réflexion. Ceux qui veulent réfléchir sont des mauvais joueurs ! L’idée finale c’est bien sûr de remplacer l’enseignant par des programmes d’ordinateur ! L’économie serait énorme !

 Or dans l’apprentissage le lien humain restera toujours colossal ! Et sur deux points. Les enfants entre eux apprennent énormément en cour de récréation. Les enfants entre eux apprennent énormément grâce au maître qui guide. Je prétends par exemple que quand le maître répète à l’enfant qui ne suit pas, celui qui en profite le plus, c’est celui qui suit car ainsi il consolide son savoir, il prend plaisir à revivre le chemin par lequel il a trimé.

Voilà pourquoi j’émets des doutes immenses sur l’enseignement individualisé. Bien sûr, quand un problème est cerné, quand il faut faire face à un impératif, des enseignants formés pour, sont précieux. Mais la classe reste le lieu de la validation du mouvement vers le savoir.

Face au travail de fourmi qui se fait à l’école, les médias viennent brusquer la construction de la fourmilière car ils stipulent que d’un clip tu accèdes à une fable de La Fontaine. Et mémoriser une telle fable, c’est quoi ? Je parle de la fable comme d’autre chose, je parle de mémoriser car apprendre, sauf à se moquer du monde, c’est mémoriser ! L’immédiat qu’imposent les médias balaye d’un mot cet effort vital pour tout humain. La plupart des adultes d’aujourd’hui utilisent la puissance d’internet avec les connaissances apprises hier, mais les enfants d’aujourd’hui risquent fort d’être de plus en plus prisonniers d’un labyrinthe.

 Face à l’effort de structuration de la pensée, de construction du raisonnement, l’écran n’offre qu’un pâle reflet. Faites l’expérience : tapez votre nom sur internet et généralement, à votre insu il en sort quelque chose, quelques fragments qui ne correspondent pas à ce que vous êtes, mais nous savons que c’est un geste que fait tout employeur avant l’embauche… Je lis un journal sur internet et c’est pratique car c’est rapide, on peut y faire des recherches dans les archives… on peut prendre un journal de n’importe quel pays etc. Mais l’écran ne dira jamais combien de pages, comment est structuré la présentation etc. Il est cent fois préférable d’avoir eu entre les mains une version papier pour échapper à la dictature du fragment. Pour l’école, le rêve des économistes c’est bien sûr d’avoir le manuel scolaire sur l’écran : pour le bien des arbres ! Je suis 100% d’accord avec l’idée d’encyclopédies sur internet mais pour les manuels scolaires la version papier est un complément à la version écran (d’autant qu’avec le numérique les frais d’impression sont fortement divisés). Et encore, pas n’importe quelle version écran !

 Dans la librairie j’ai croisé une très ancienne passionnée de l’enseignement de la lecture pour qui, il devait être lié à l’apprentissage de l’écriture. Peut-on en finir avec l’écriture manuelle au nom de la force de frappe de l’écriture sur clavier ?

 Toute l’évolution sociale, technique, psychologique imposerait des débats de fond sur l’appropriation des enjeux scolaires par la société. Mais les médias ne peuvent être friands de cette recherche car ils imposent la surface des réalités comme seul horizon de nos regards. Une fois de plus, j’en entends qui vont réagir ainsi : « en voilà un qui ne mesure pas la chance que représente internet » car justement l’ordre consensuel renvoie l’esprit critique dans les marges des marges. Vous refusez le nucléaire, alors cous voulez la bougie et la messe est dite. Et cette dictature me semble même néfaste aux défenseurs du nucléaire !

 Je termine par une expérience qui m’a marqué à jamais. Avec des collègues nous sommes arrivés un lundi matin dans l’école de Faudoas dirigée alors par M. Fieldès. Tous les enseignants étaient partis en stage. A la récréation nous avons vu les enfants se diriger vers des gros tonneaux agricoles en tôle où ils montaient debout et qu’ils faisaient avancer et reculer comme nous pouvons le voir au cirque. Danger maximum s’ils tombaient sur un petit qui passait par là. Danger maximum pour tout le monde. Pas du tout, au fil des ans les enfants maitrisaient l’ensemble de l’activité avec plaisir, nous les avons laissé jouer comme d'habitude. Aucun inspecteur n’aurait pu admettre cette « compétence » enfantine auto-apprise par les gamins et qui démontre qu'en nous sous-estimons ce que les circonstances peuvent créer d’intelligence collective, chez les enseignants comme chez les enfants. D’où la question qui n’a pas le mérite d’être une proposition : comment nous libérer des chaînes qui nous lient. ? JP D.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans nos livres édités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche