Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 12:52

 En 1937 le gouvernement de Front populaire poursuit les cérémonies nationales pour célébrer Jeanne d’Arc. Le PCF est fortement présent dans les dites manifestations du 8 mai. Deux jours après L’Humanité publie la version de Marcel Cachin sur la question. Son grand saut de Jeanne d’Arc à la guerre d’Espagne témoigne de deux phénomènes : la passion populaire pour l’histoire ; le détournement politique de cette même histoire. Il est évident que moi aussi, je traîte de la question de Jeanne d'Arc en lien avec son usage aujourd'hui mais en méfiant des schématismes et des raccourcis dangereux. Cette journée suscitera de graves troubles à Toulouse sur lesquels nous reviendrons. JPD

 

L’Humanité 10 mai 1937

JEANNE D'ARC EST AU PEUPLE !

A PARIS, après la cérémonie officielle les agents du fascisme étranger tentèrent de troubler l’hommage public rendu à l’héroïne populaire par le respect national ou la foi

 

La journée de Jeanne d’Arc s'est déroulée sans incidents à. Paris et dans toute la France, sauf à Toulouse où les fascistes et camelots du roy ont, à leur ordinaire, provoqué, des bagarres.

 

Les fêtes de la jeune Lorraine, brûlée vive à Rouen, ont été accaparées par les fascistes, et c'est pourquoi le vrai peuple de France s'est jusqu'ici abstenu de se mêler à ces cérémonies.

Comment serait-il concevable que les véritables travailleurs de notre pays puissent se mêler aux Chiappe, aux Taittinger, aux La Rocque et Cie, à ces charlatans de la patrie lorsqu'ils mettent la prétention de détenir le monopole du culte de la pauvre fille héroïque de Domrémy ?

 

Ces gens-là n'ont nul titre à glorifier Jeanne d'Arc. Jeanne d'Arc appartenait à la plus modeste paysannerie française, au peuple que nos fascistes haïssent auquel ils rêvent de ravir ses libertés, dont ils veulent aggraver là misère, qu’ils ont résolu de maintenir dans la servitude.

Eux et les leurs ne connaissent rien du peuple d'où est issue la bergère martyre. Eux et les leurs ne furent jamais que les éternels exploiteurs du peuple. Jeanne d'Arc est au peuple, non à eux

 

Alors que Jeanne d'Arc boutait l'ennemi hors de France, eux, les fascistes font appel aux pires ennemis de la France pour sauver les privilèges des nantis. Les mêmes chefs fascistes qui déposaient des fleurs à la place des Pyramides font le voyage de Burgos pour offrir des épées d'honneur aux généraux hitlériens Mola, Franco et consorts. Ils souhaitent et favorisent la victoire des Franco, des Hitler et des Mussolini, dont le but est d'anéantir l’Espagne du Front populaire et ensuite la France du Front populaire.

Nos fascistes qui défilèrent hier, derrière leurs chefs lamentables, applaudissent à cette heure même aux odieux massacres de femmes et d'enfants à Madrid et à Bilbao. Leurs journaux sont pleins de mensonges ignobles sur l'Espagne républicaine, sur les peuples espagnol, catalan et basque. Or il y a de nombreuses Jeanne d'Arc populaires dans la péninsule ensanglantée. Il y a beaucoup de malheureuses femmes et jeunes filles du peuple qui, comme la bonne Lorraine, participent les armes à la main à la défense de leur sol, de leur vie, de leurs traditions et de leurs libertés. Mais les amis espagnols de nos fascistes font affamer et assassiner les hommes et les femmes du peuple de leur patrie par des Maures et des néo-païens hitlériens.

 

L'hypocrisie de ces misérables éclate ainsi à tous les yeux. Leur colère contre le peuple français auquel ils ont volé une de ses héroïnes est aujourd'hui d'autant plus violente, que ce peuple se dresse contre eux avec plus de vigueur. Ils ont pu constater que s'ils étaient 20.000 hier, rue de Rivoli, nous étions plus d'un million, le Premier Mai, au cours de Vincennes ! Et ce million leur signifie que même avec le concours des Hitler et des Franco, ils ne passeront jamais ici, pas plus qu'en Espagne.

Marcel CACHIN

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans féminisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche