Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 10:46

Tous responsables sauf le FdeG !

Là où il y avait un sortant communiste, ce parti n'est pas au second tour mais l'éventail juste des responsables de cet échec oublie d'analyser la stratégie du Front de Gauche ! Et la réponse par le Front républicain continue d'assurer l'incohérence !

1 ) Le PS et sa politique sont responsables car ils désespèrent la gauche.

2 ) La droite est responsable car elle banalise le FN.

3 ) EELV est responsable car un candidat de ce parti était là.

4 ) et ensuite le FdG ?

Or les analyses précédentes seraient d'autant plus crédibles s'il y avait une analyse de la stratégie FdeG !

Je suis sûr qu'au nombre d'affiches, de tracts, de porte à porte, les militants du PCF ont dû être les champions pour en arrive à l'appel au Front républicain. Mais comment appeler à voter UMP en disant en même temps : "les tentatives à droite de banaliser le FN (étaient) aussi responsables du fait que les deux candidats d'extrême droite totalisent pas loin de 50% des suffrages exprimés". Il ne s'agit pas de renvoyer dos à dos la droite et le FN (ce qui équivaudrait à appeler à l'abstention) mais d'indiquer aux électeurs et électrices que quand on est exclu du second tour, l'heure aujourd'hui est à l'unique consigne possible : que chacun vote en conscience. Et c'est la même position que Mélenchon aurait dû avoir aux présidentielles car comment accuser l'Elysée de tous les maux quand on a prétend avoir assuré sa victoire ? Ce qui oblige à forcer le trait sur les kilomètres existants entre le programme et sa réalisation, ce qu'on ne fera croire à personne et pas plus aux désespérés qu'aux fatalistes. Nous sommes dans un contexte mondial (la crise... de l'alternative au capitalisme) qui nous prouve qu'on ne remontera pas la pente demain matin mais qu'il faut s'atteler à un combat sur la durée avec patience et sérénité. Jean-Paul Damaggio

 

L'Humanité le 7-10-2013 : 

Brignoles: éliminée, la gauche appelle au Front républicain

Le PCF a appelé les électeurs à "faire barrage à l'extrême droite" au second tour, dimanche prochain, de la cantonale de Brignoles, qui opposera le candidat d'extrême-droite à celui de l'UMP.

Le PS et le PRG ont fait de même. Lors du premier tour dimanche, l'extrême droite a réuni plus de 49% des voix, avec 40,4% pour le candidat FN, Laurent Lopez, et 9,1% pour un autre candidat, Jean-Paul Dispard. Ce dernier a appelé ce lundi matin à voter pour la candidate UMP, Catherine Delzers, arrivée en deuxième position avec 20,8%.

 70% d'abstention

Dans un communiqué, le PCF a mis l'accent sur le taux d'abstention "près de 70%", estimant que "cette triste participation en conformité avec toutes les partielles précédentes résultait avant tout de la désespérance que la politique du gouvernement suscite chez les électeurs de gauche. C'est elle qui met le candidat du FN en position de l'emporter au 2e tour", a poursuivi le parti, ajoutant que "les tentatives à droite de banaliser le FN (étaient) aussi responsables du fait que les deux candidats d'extrême droite totalisent pas loin de 50% des suffrages exprimés".

 L'Elysée et EELV

Interrogé sur France Inter ce lundi matin, Jean-Luc Mélenchon partage ce sentiment. "On élit un président de la République social-démocrate et que fait-il? Il démantèle les acquis sociaux du pays", a expliqué le coprésident du Parti de gauche, en citant notamment la réforme des retraites. "Les gens vivent le contraire de ce à quoi ils s'attendaient: pourquoi est-ce qu'on câline sans arrêt les patrons?". "Le Front national prospère sur la résignation et la désorganisation, du fait que le principal pourvoyeur de ses voix est à l'Elysée", a conclu Jean-Luc Mélenchon.

 Pour expliquer l'élimination dès le premier tour des candidats de gauche, le PCF souligne aussi "la division à gauche provoquée par la candidate d'EELV et encouragée par de trop nombreux socialistes locaux malgré les prises de position de la direction nationale du PS", qui "prive notre candidat, prive la gauche de l'accès au 2e tour". "Même si le second tour aurait été difficile, EELV porte la responsabilité de la seule présence de l'UMP et du FN". Le candidat du PCF, Laurent Carratal, soutenu par le PS, a obtenu 14,6% des voix et la candidate EELV, Magda Igyarto-Arnoult, 8,9%.

 "Nous nous éloignons de l'électorat populaire"

 Invité sur LCI et Radio classique à commenter le premier tour de ce scrutin, le patron des sénateurs écologistes Jean-Vincent Placé à esquiver la mise en cause. Pour lui, le résultat du Front national "est très inquiétant (pour la gauche, ndlr), pas seulement depuis (l'élection partielle législative, ndlr) Villeneuve-sur-Lot (en juin, ndlr), je le dis depuis le début du quinquennat. Nous nous éloignons de l'électorat populaire, l'électorat socialiste se réfugie dans l'abstention, il n'y avait d'ailleurs même pas de candidat socialiste, et d'évidence l'électorat écologiste est également rétif à se déplacer aux élections partielles qui sont toujours un baromètre (...) On arrive à une situation plus qu'inquiétante pour les forces politiques qui soutiennent le gouvernement", a-t-il ajouté.

 Il a appelé pour le deuxième tour dimanche prochain à faire "barrage au Front national" en formant un "Front républicain". "Nous voterons UMP dimanche prochain parce que nous, nous sommes clairs, nous ne sommes pas comme M. Fillon qui (...) s'est lourdement discrédité dans l'opinion française. L'ennemi principal n'est pas le Parti socialiste. C'est le Front national", a -t-il ajouté.

 Sans hésitation

 Arrivé troisième, le candidat communiste, Laurent Carratala, qui était soutenu par le Parti socialiste, a lui aussi appelé à voter pour le candidat UMP au second tour dimanche. Tout comme le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir: "Ce n'est pas du tout le moment d'aller aux élections en ordre dispersé pour les forces de gauche", a-t-il expliqué sur France Info, une allusion à la candidature Europe Ecologie-Les Verts au premier tour à Brignoles. "Bien sûr, j'appelle à faire barrage au Front national au second tour, comme je l'ai toujours fait, sans aucune hésitation", a poursuivi Harlem Désir.

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans front national
commenter cet article

commentaires

Edouard 10/10/2013 13:38

Bonjour

Selon moi, la responsabilité de ce qui arrive incombe à tous les partis. Toujours selon moi, le propre des partis c'est bien de diviser les électeurs. Et sans verser dans la dystopie, je pense que
les citoyens (et non plus les électeurs) seraient à même de voter leurs lois sur la place du village...

Le vote blanc n'est toujours pas reconnu suffrage exprimé malgré les promesses (mais le propre d'une promesse c'est qu'elle peut resservir la fois suivante). Aussi la plupart des abstentionnistes
ont compris que dès qu'ils mettent un bulletin dans l'urne ils signent leur impuissance politique, et ils préfèrent plutôt d'autres projets ce jour-là en espérant toutefois qu'ils ne sont pas
obligés de travailler le dimanche (puisque c'est l'actualité).

Selon Paul Valéry, "la politique est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde".

Les medias en font un peu trop en brandissant la menace que le Front National frôle ou va dépasser les 50%, les 50% de quoi au juste! On sent bien que leur rôle est de mettre de l'huile sur le
feu!

voir article du Grand Soir:

Le tsunami de Brignoles dans un verre d’eau.

A Brignolles (Var), 20728 citoyens sont inscrits sur les listes électorales.

Aux élections cantonales de dimanche, 2718 ont voté FN.

Seule la loi électorale qui ne comptabilise que les votants dans les pourcentages permet de dire que 40,4 % des Brignolais ont voté pour le FN.

En vérité, 66,6 % ont voté pour la pêche à la ligne et 13,11 % pour le FN. Parmi ces derniers (des derniers), bien peu sans doute accepteraient d’accompagner Marine Le Pen quand elle va valser à
Vienne avec les néo-nazis Autrichiens.

Le candidat FN sera probablement élu dimanche prochain. Mais il sera faux d’en déduire qu’un Brignolais sur deux croisé dans la rue accepterait de trinquer avec madame de Montretout au « Local »,
le bar parisien du leader d’une clique de crânes-rasés-bras-tendus.

Le vrai problème est dans le mépris des deux tiers des électeurs pour quiconque sollicite leur suffrage. C’est surtout le « Tous pourris » qui progresse. Et là, il y a le feu au lac.

Théophraste R. (modérément Hollandiste ou Brignolais)

éditions la brochure 10/10/2013 15:57



Oui tous les partis ont leur part de responsabilité mais toutes les responsabilités ne sont pas du même ordre. Et quant à l'abstention et au vote blanc, comme mesure simple, il devrait être
obligatoire quand on donne les résultats de donner aussi le résultat par rapport aux inscrits... y compris sur la brochure. C'est vrai le réflexe n'est pas là mais ça devienturgent del'ravoir.
jpd



Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche