Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 19:11

                           cahier-1934.jpg

A ranger mes archives je retrouve ce cahier scolaire de mon oncle. Grâce à ma sœur Monique qui a fait un arbre généalogique je vérifie les dates. Né en 1921 il arrive en France en 1930 et en 1934 il est un très bon élève, en classe de cours moyen, écrivant sans faute, calculant sans peine.

Moins de quatre ans et l’immigré est intégré à la vie commune avec pour tout interlocuteur scolaire, l’instituteur ou l’institutrice.

J’avoue que ce document, sans nul doute banal, me laisse sans voix !

Pas besoin d’enseignement individualisé, d’aide psychologique, et le résultat est phénoménal.

Ainsi, je n’idéalise pas le passé, je constate simplement que nous avons changé de société.

Je ne dis pas le niveau a baissé, l’apprentissage est devenu impossible. J’observe une réalité.

 Quel changement de société ?

Mon oncle arrive sans connaître la langue et ne peut compter scolairement sur l’aide de personne dans son entourage. Sa réussite, sans évaluation des compétences, est claire et nette. Par la qualité de l’écriture et de l’ensemble du travail voilà un jeune qui va pouvoir se débrouiller dans la vie.

Faut-il mettre ce succès sur le compte de son intelligence personnelle ? En partie je suppose mais quand on disait que finalement, dans cette école là, peu d’élèves pouvaient atteindre le secondaire, il est ici facile de vérifier que ce n’était pas par manque de compétences car un si bon élève aurait sans doute fait aussi bien que la moyenne dans un lycée.

Il y avait seulement une question d’orientation qui tenait au fait que la société ne voulait pas dépenser plus que d’habitude et ne tenait pas à avoir des collégiens et des lycéens à la pelle dans un univers de petits agriculteurs, commerçants ou artisans.

 Quel changement du travail ?

Car tout est là finalement. L’école est fonction du travail disponible, hier comme aujourd’hui. Elle servait d’ascenseur social dans une société en ascension ! L’école ne se posait pas la question de l’adéquation entre éducation et formation professionnelle. Elle donnait des bases et la formation professionnelle pour le petit paysan, commerçant, artisan ou ouvrier se faisait sur le tas. Avec pour les meilleurs le débouché dans la fonction publique. Mais les meilleurs des pauvres était visiblement nettement au-dessus de la moyenne des enfants de riches qui de toute façon allaient au lycée dès la classe de CP et avaient pas avance un long chemin tout tracé dans l’univers scolaire.

Aujourd’hui nombreux sont encore ceux qui se forment sur le tas mais le changement de société fait qu’on demande à l’école à la fois éducation et formation. A se trouver entre deux missions, elle ne sait trop sur quel pied danser.

 Des bases très solides ?

C’est un des drames actuels : des enfants qui apprennent à lire à l’école perdent cette compétence ensuite ! Comme si les bases actuelles étaient d’une grande fragilité. Mon oncle, comme d’autres, a ensuite suivi des cours par correspondance du moins j’imagine en découvrant un autre cahier où en 1949 il traite de géométrie dans l’espace ! Il a ensuite construit lui-même sa propre télévision ce qui n’était pas une source d’économie mais la manifestation d’une immense passion d’apprendre. Le changement de société se lit aussi sur ce point : j’ai la sensation que le désir d’apprendre n’est plus partagé comme il l’était. Ce désir, à mon sens, passe par une acceptation du « maître » d’école or bien souvent j’ai pu constater que des enfants se croient plus savants qu’un instit qu’ils ne jugent pas utile de respecter.

 L’école mérite mieux

 

Ils sont des milliers à détruire à petit feu l’école, le sens de l’école, à la détruire de mille façons et ne je doute pas un instant que j’ai pu sans le vouloir ou le savoir contribuer moi-même à ce phénomène. Car nous sommes pris dans un filet et une action dans un sens produit souvent l’effet inverse. Rien ne fera revenir le passé, un passé qui avait ses drames – mon oncle a perdu une partie de sa jambe dans un accident – mais rien ne se fera sans prendre une mesure GLOBALE de ses réussites. Le racisme en 1934 quand le macaroni réussissait à l’école ne pouvait pas avoir le même effet qu’aujourd’hui. JPD

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans tarn-et-garonne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche