Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 19:15

                            P1090221.JPG

    La Librairie Deloche fait sa vitrine avec le productions de La Brochure

Sympathique débat dont je ne retiens qu’une question… hors-débat.

A la fin de la réunion au moment des petits gâteaux aimablement offerts par la Librairie, un ami me demande : « Jaurès, réformiste ou révolutionnaire ? »

J’en connais qui répondraient aussitôt : Jaurès révolutionnaire, et d’autres au contraire : Jaurès réformiste.

Pour moi, Jaurès démontre l’inutilité de cette question. Comme devient inutile à un moment la séparation : droite/gauche !

Jaurès rend inutile cette question car elle suppose, chez tel ou tel individu, un positionnement unique dans sa vie. Guesde révolutionnaire,  quand il participe à un gouvernement d’union sacré pendant la première guerre mondiale ?

Avouons-le simplement : depuis 1917 le terme de révolution, comme tant d’autres, a une définition incertaine. Le débat fait rage en Amérique latine depuis toujours : Révolution au Mexique en 1910 ? Révolution bolivarienne au Venezuela entre 1998 et 2013 ? Etrangement ceux qui disent « révolution », quand ils pointent un dysfonctionnement, ils disent que c’est à cause du secteur capitaliste qui y est encore puissant. Révolution dans la révolution dans l’URSS de Gorbatchev ? Pour quel résultat ?

Jaurès veut changer le monde en faveur des classes défavorisés par des moyens pacifiques. Révolutionnaire sur l’objectif, réformistes quant aux moyens ? Sauf que nous le savons, les moyens décident également des fins !

 Pourquoi Jaurès ne se soucie pas de la case où l’ordre du monde pourrait l’enfermer ? Car la priorité n’est pas le futur, mais l’analyse du présent, et c’est elle qui décide de la position à prendre. L’exemple concret est visible dans sa position sur la dissolution de la Douma mise en œuvre par le Tsar suite à la révolution russe de 1905. Sans trouver la Douma géniale, il est plutôt favorable à la Douma, mais la Douma dissoute impose de revoir la stratégie donc vu le nouveau contexte il appelle les membres de la Douma à se ranger du côté de ceux qui sont plus radicaux.

 Jaurès n’a pas de dogme auquel s’accrocher contre vents et marées, mais des idéaux qui sont accrochés à lui et s’il en appelle en permanence à l’adaptation de l’action ce n’est pas pour mettre en veilleuse les idéaux en question. Jaurès est un extraordinaire dialecticien car il ne perd jamais de vue la direction quand il regarde là où il met les pieds pour combattre les obstacles. Chez lui, regarder l’horizon ça lui impose ce que Lénine appelait « l’analyse concrète de la situation concrète ». Position difficile car ils sont si nombreux ceux qui invoquent les difficultés de l’heure pour oublier l’horizon ! Presque aussi nombreux que ceux qui, au nom de la fidélité de l’horizon se moquent des réalités immédiates.

Jaurès, en politique, n’a pas de croyance. Il sait qu’au nom de la croyance en un futur sans classe, même le pire peut arriver. Il sait qu’un nom de la croyance en la fatalité du présent, même le pire peut arriver. Ce n’est pas son idée du futur qui peut lui commander son analyse du présent.

En conséquence Jaurès a laissé très peu de livres… mais des tonnes d’articles qui sont des réactions à l’actualité, réactions souvent difficiles à lire car on n’a plus en vue cette actualité, mais réactions si riches quand on peut en retrouver la logique.

 Jaurès était de cette pédagogie qui veut que l’art du pédagogue soit dans l’art de la répétition. Comment répéter cent fois qu’on demande un impôt progressif sur le revenu ? Un loi sur les retraites ouvrières ? La paix entre les peuples ? L’unité des socialiste ?

Jaurès n’était ni révolutionnaire, ni réformiste ; il était tout simplement un pédagogue de la répétition, pédagogie basée cependant sur un optimisme d’époque que ses adversaires lui firent payer au prix fort. Lire Jaurès aujourd’hui permet de remettre en cause cet optimisme pour l’articuler sur cette autre vision du monde ; optimisme de la volonté, pessimisme de l’intelligence. JP Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Published by éditions la brochure - dans jaurès
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • Le blog des Editions la Brochure editions.labrochure@nordnet.fr
  • : Rendre compte de livres publiés et de commentaires à propos de ces livres
  • Contact

Activités de La Brochure

 

La pub sur ce blog n'est bien sûr en aucun cas de mon fait. Le seul bénéficiare financier est l'hébergeur. En conséquence ce blog va servir exclusivement aux productions de La Brochure. Pour les autres infos se reporter sur un autre blog :

 VIE DE LA BROCHURE

 

BON DE COMMANDE EXPRESS en cliquant ICI      

___________________________________________________________

 Les Editions La Brochure publient des livres, des rééditions, des présentations de livres. Ils peuvent être commandés à notre adresse ou demandés dans toutes les librairies (voir liste avec lesquelles nous avons travaillé  ici      ) :

Editions La Brochure, 124 route de Lavit, 82210 ANGEVILLE

Téléphone : 05 63 95 95 30

Adresse mèl :                          editions.labrochure@nordnet.fr

Catalogue de nos éditions :                                       catalogue

Catalogue 2011 :                                                                   ici

Présentation des livres :                                          livres édités

Bon de commande :                                             bon de commande

Nos livres sont disponibles chez tous les libraires

indépendants en dépôt ou sur commande

 

Nouveau blog RENAUD JEAN et LIVRES GRATUITS

Vous pouvez nous demander de recevoir la lettre trimestrielle que nous publions et nous aider avec les 10 euros de la cotisation à notre association. Merci de nous écrire pour toute information. Les Editions La Brochure.      

Articles sur la LGV: seulement sur cet autre blog:

Alternative LGV 82     

 

 

Nouveautés de 2013

 Elections municipales à Montauban (1904-2008) ICI :

Moissac 1935, Cayla assassiné : ICI

Tant de sang ouvrier dans le nitrate chilien ICI  

Révolution/contre-révolution le cas du 10 mai 1790 à Montauban ICI

 ADÍOS GUERRILLERO  ici

J’ai vu mourir sa LGV ici

Derniers titres :

Portraits de 101 femmes pour 20 euros. ici

Karl Marx, sur Bolivar ici

Ducoudray-Holstein Histoire de Bolivar ici

Jean-Pierre Frutos, Refondation de l’école ici

Jean Jaurès : Articles de 1906 dans La Dépêche et dans l’Humanité ici

Recherche